share on:

Vous avez déjà déjà dû vous en rendre compte, mais en Thaïlande, la peau blanche est de rigueur. Il existe en effet une véritable culture autour de la peau immaculée et claire. Mais certaines questions demeurent : pourquoi est-ce le cas et quels dangers peuvent représenter ce culte de la peau blanche qui est parfois poussé à son extrême ? 

La peau blanche ou le symbole d’appartenance à une certaine classe sociale

A la manière de la culture caucasienne il y a de cela quelques siècles, la peau blanche symbolise une appartenance à une classe particulière, plus aristocrate. Quant à la peau plus sombre, elle est appréhendée par une partie des thaïlandais comme le symbole d’une classe sociale plus pauvre, plus ouvrière et possédant moins de moyens. Ainsi, depuis quelques années, la mode est à posséder une peau immaculée et claire.

Bien évidemment, il ne faut pas faire de généralités. Nous ne parlons pas là de l’ensemble du peuple du Siam, mais d’une certaine partie. Tandis que certains sont pleinement satisfaits de leur carnation incarnant peuple et histoire, certains suivent cette mode et font le bonheur des entreprises cosmétiques. 

Une pression continuelle à coups de publicité et de réseaux sociaux

L’importance de la publicité, des réseaux sociaux et des images retouchées sur Photoshop ne sont pas étrangers à ce phénomène. Il suffit de marcher dans les rues de Bangkok pour apercevoir des publicités pour des produits visant à éclaircir la peau et la rendre plus blanche. Célèbres acteurs, mannequins et chanteurs servent souvent d’égéries afin d’impacter le message. Ainsi, la norme se transforme : avoir la peau blanche signifie être attirant et beau, tandis que la peau sombre, le contraire. Pour jeunes adolescents comme pour personnes plus âgées, la pression est incessante.

Les dangers de cette culture « white skin »

Vous cherchez une crème hydratante en Thaïlande mais vous souhaitez revenir bronzés de vos vacances ? Bon courage. La plupart des produits cosmétiques et soins du corps possèdent une option « blanchissement ». La norme impose que la peau blanche rime avec bonne santé et meilleure classe sociale. Mais ces produits peuvent au contraire perte très nocifs pour la santé car, vous l’aurez deviné, peu de ces derniers possèdent simplement des ingrédients naturels.

Lisa Bickerstaffe, une des porte-paroles de la British Skin Foundation, déclare que certains composants de ces produits peuvent causer des problèmes physiques et psychologiques, et entrainer également des conséquences graves sur le foetus en cas de grossesse.*

*Source : coconuts.com

Des progrès au cours des dernières années

Ce problème de société, bien qu’encore très prégnant de nos jours, s’est cependant en partie estompée par rapport aux dernières années. Suite à de nombreuses publicités controversées et de nombreuses critiques vis à vis de cet aspect culturel, les non-adeptes de la peau blanche se mobilisent de plus en plus fréquemment afin de lutter contre ce phénomène non naturel. De plus, à l’heure où les réseaux sociaux poussent à l’amour de soi et l’acceptation de sa personne dans son intégralité, l’obsession de la peau blanche commence à perdre de son éclat.