La Thaïlande, ce n’est pas seulement des îles tropicales et des plages paradisiaques. Le patrimoine historique du pays n’est pas des moindres et la ville de Lopburi, deuxième capitale du Royaume du Siam, en est un parfait exemple. Située à moins de 3h en voiture de Bangkok, elle est aujourd’hui réputée pour sa facette simienne de part la présence de nombreux singes gambadant dans la ville, mais ce n’est pas tout ce qui se cache dans ses rues sinueuses …

Lopburi et son héritage khmer

Au Xe siècle, la ville de Lopburi se soumit à la domination khmer. Ainsi, son architecture s’en est fortement ressentie et ses temples rappellent un tout autre pays aux nombreux visiteurs. En effet, beaucoup font référence aux temples d’Angkor, au Cambodge, et c’est tout à fait à raison car la Lopburi faisait partie du Royaume cambodgien de l’époque. Ne vous étonnez par conséquent pas des ruines khmères en pierre taillée.

Des temples et musées magnifiques

Lopburi, c’est une aventure et pour visiter au mieux cette ville hors du commun, il faut accepter d’ouvrir grands les yeux et de se laisser happer par son ambiance. Sur place, vous n’aurez aucune difficulté à trouver un plan présentant les différents lieux touristiques et les adresses nécessaires. Au gré de vos pas, vous découvrirez de nombreux monuments et musées incroyables qui vous laisseront pantois d’admiration.

Lopburi, la fameuse ville aux singes

Mais Lopburi n’est pas seulement connu pour ses bâtiments d’exception : ce sont aussi les singes qui s’y cachent qui font sa renommée ! En effet, des centaines de singes se baladent librement dans la ville et en profitent pour mendier friandises et boissons aux visiteurs. Mais les singes sont aussi très chapardeurs, par conséquent faites bien attention à vos lunettes de soleil, sandwiches … Tout ce qui pourrait être agrippé et volé par un de ces petits animaux rapides et futés !

Alors, c’est parti pour Lopburi ?

A lire aussiFestival : un buffet géant pour les singes