share on:

Thaïlande 4.0 est un modèle économique planifié par le gouvernement Thaïlandais afin d’atteindre un nouveau statut dans le concert des nations : Celui d’un état développé avec une économie de pointe. Il exprime ainsi sa détermination à tirer la société vers le haut. Si la croissance économique des cinquante dernières années a créé une vaste classe moyenne avec un pouvoir d’achat de plus en plus important, le modèle économique Thaïlande 4.0 vise aussi à réduire les inégalités et les disparités territoriale.

Après avoir connu un décollage économique soutenu par le secteur primaire (1.0), une croissance solide grâce à l’industrie légère (2.0) la Thaïlande a vu son économie s’attaquer à l’industrie lourde (Thaïlande 3.0). Ces modèles économiques ont permis à la Thaïlande de s’imposer comme un des pays les plus dynamiques d’Asie. Mais ce modèle ne peut continuer éternellement : Aujourd’hui, la Thaïlande est prise en étau entre le low-cost et des produits à plus forte valeur ajouté, aussi commercialisés par les pays développés.

Le modèle de croissance actuel commence ainsi à montrer ses limites, et l’État thaïlandais n’a pas attendu son expiration pour imaginer son successeur.

Un plan de développement en 4 piliers, sur une durée de 20 ans

La Thaïlande 4.0 se veut être une économie reposant sur la création de valeur grâce à une capacité d’innovation et d’adaptation digne des pays développés. En figure de proue, 4 champs d’actions :

1 – Économie de la connaissance :
L’État souhaite que la R&D atteigne 4% du PIB (En France et en moyenne dans le monde, ce chiffre est de 2,22%. Banque Mondiale 2015). Aussi, il est souhaité que la croissance atteigne 5-6% dans les 5 années à venir. Il désire aussi que le revenu national par habitant triple d’ici à 2032 (Il était de 5,470 USD en 2014).

2 – Bien être :
Les inégalités sont la cible principale du plan 4.0. L’ambition est de créer une économie capable d’inclure toutes les strates de la population. Cela passera aussi par la transformation du système de santé national.

3 – Développement humain :
La société thaïlandaise doit être un symbole du monde moderne, à l’image de Bangkok. Cela passera aussi par l’éducation, l’Etat désirant s’atteler à faire entrer ses universités dans le top 100 mondial.

4 – Transition environnementale :
Émettre moins de carbone et s’adapter au changement climatique sont des moyens pour construire des villes durables et vivables.

Des industries ciblées, des moyens variés

  • Le gouvernement s’active déjà au bon fonctionnement de ce plan. 10 industries « d’avenir » ont été identifiées :Un « Smart Visa » a été mis en place concernant celles-ci : Le smart visa est valable 4 ans, sans permis de travail, avec une obligation de se rendre au service immigration une fois par an et la possibilité pour la famille de bénéficier des mêmes privilèges.

 

  • Des clusters vont être érigés afin de réunir les acteurs (écoles, professionnels, sous-traitants) de chaque industrie dans une région précise, à la manière de la Silicon Valley ou de l’aéronautique en France, concentré principalement à Toulouse.

  • Un important plan d’investissement est prévu : Au cours des cinq prochaines années, 1,5 billions THB (soit 39.5 milliards €) devrait être investis pour transformer le secteur industriel thaïlandais. 400 MilliardsTBH iront aux projets d’infrastructure, 200 milliards au tourisme, 500 milliards aux industries ciblées et 400 milliards pour investir dans la politique du gouvernement pour promouvoir le corridor économique de l’Est (EEC – Eastern Economic Corridor).1 Ce plan très ambitieux de développement sera principalement dirigé vers 3 provinces de l’est de la Thaïlande : Chachoengsao, Chonburi and Rayong.

 

Ainsi, comme la Corée ou le Japon l’ont fait avant elle, la Thaïlande veut se transformer en économie dynamique et intelligente après avoir été une terre de main d’œuvre abondante. Pour que ce nouveau modèle s’impose, l’État devra s’imposer comme un facilitateur et un accélérateur de business. La volonté d’investir dans son économie qu’il s’applique à afficher est de bon augure pour la Thaïlande.

 

Sources :
http://thailand.prd.go.th/ewt_news….
http://www.bangkokpost.com/business…
http://www.nationmultimedia.com/bus…
http://www.thaigov.go.th/index.php/…

Plus d’informations :

5 agendas pour la Thaïlande 4.0

Agenda 1: Prepare Thais 4.0 for Thailand becoming a first world nation
Agenda 2: Development of Technology Cluster and Future Industries
Agenda 3: Incubate Entrepreneurs and Develop Networks of Innovation-Driven Enterprise
Agenda 4: Strengthening the Internal Economy through the Mechanisms of 18 Provincial Clusters and 76 Provinces
Agenda 5: Integrating with ASEAN and Connecting Thailand to the Global Community