S’expatrier n’est pas chose aisée. Une expatriation requiert de nombreuses démarches à effectuer et il ne faut rien oublier, au risque de s’en mordre les doigts ! Attention au manque d’organisation. Dans le cas de certains expatriés, c’est l’entreprise qui les engagent qui prend soin de la majorité des formalités. Dans d’autres cas, ce sera au protagoniste de s’en occuper. Voici quelques étapes sur lesquelles s’attarder, entre autres.

  1. Le visa

Le visa, ce fameux sésame. Les démarches requièrent un nombre plus ou moins important de documents en fonction du visa que vous souhaitez obtenir. Dans le cas d’une expatriation professionnelle, vous aurez besoin d’un visa de travail. La législation du travail en Thaïlande est expliquée dans le lien ci-contre, ainsi vous pourrez en apprendre plus sur les différentes formalités et les démarches à effectuer. Dans le cas ou votre famille vous accompagne, enfants et conjoints auront recours à un visa d’accompagnement. Le mieux est de consulter votre ambassade la plus proche qui saura vous aiguiller en fonction de votre situation familiale  et de vos enfants, mineurs ou non.

  1. La protection sociale et la santé

Plusieurs options s’offrent ici à vous en tant qu’expatrié. Soit votre contrat de travail comprend une très bonne couverture sociale pour vous et votre famille, dans ce cas c’est parfait. Dans le cas contraire, il vous faudra avoir recours à une assurance personnalisée. Les assurances privées et internationales sont généralement très prisées des expatriés qui apprécient la sécurité qui accompagne leur réputation.

Voici donc ci-dessous la liste d’article précédemment écrits au sein de notre rédaction pour mieux vous aiguiller dans votre choix et au sein de vos démarches :

  1. L’enregistrement au consulat

S’enregistrer au Consulat est une démarche qui n’a rien d’obligatoire, cependant elle est très positive pour un expatrié et sa famille. L’enregistrement confère la possibilité de voter à l’étranger, de recevoir certaines informations exclusives, et également de d’être inscrit dans le plan de sécurité de l’Ambassade. Il s’effectue très rapidement et possède une durée de validité de 5 ans, pour vous et votre famille.Vous pourrez trouver de nombreuses informations sur l’enregistrement consulaire et sur les pièces à fournir pour se faire sur le site de l’Ambassade de France à Bangkok, ou plus précisément en cliquant sur ce lien.

  1. Le logement

Encore une fois, plusieurs options : soit votre entreprise s’occupe de vous trouver un toit sur votre tête, soit ils vous fournissent un budget à respecter pour une location, soit vous vous occupez de trouver un logement en fonction de votre budget et de vos envies.

L’agence immobilière francophone Vauban saura vous aider et trouver le logement qui vous convient, que vous soyez seul ou en famille. L’accompagnement professionnel des agents et le contact direct entre francophones et thaïlandais s’accompagne d’une véritable connaissance du terrain et du marché immobilier locale. De plus, l’aide d’un professionnel local saura vous aider à trouver le quartier qui vous corresponde, à vous et à votre famille.

Pour plus de détails à propos des démarches pour trouver un logement en tant qu’expatrié, consultez notre article sur le sujet.

  1. Le déménagement

Si vous êtes un jeune professionnel célibataire, pas trop de choses à emmener, à part peut-être un animal de compagnie ? Mais si vous êtes un père ou une mère de jeunes enfants, ces derniers ne vous pardonneront pas si vos partez sans leurs jouets préférés … Un conseil : prenez le problème à bras le corps longtemps à l’avance ! Si vous avez besoin de faire appel à un conteneur, la durée de voyage peut être longue… Alors prévoyez le coup afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

  1. Les écoles

La Thaïlande possède de nombreuses options pour que vos enfants reçoivent une éducation de qualité. Notre article sur les écoles francophones couvre ce sujet. Sachez de toute manière que si vous faites appel à la Company Vauban pour votre logement, les conseillers sont en relation avec de nombreuses écoles à Bangkok et ailleurs, cela vous permettra de choisir avec l’aide de locaux une école qui vous conviendra en termes d’orientation pédagogique autant qu’au niveau géographique. Consultez notre article sur les écoles françaises en Thaïlande.

  1. Le permis de conduire

Le permis international ne suffira pas si vous êtes un expatrié avec un visa particulier. Ce n’est pas bien compliqué mais il faut remplir certaines conditions, vous trouverez tout dans l’article ci-contre, le permis de conduire en Thaïlande.

  1. Le compte bancaire

Plusieurs étapes sont à respecter afin d’ouvrir un compte bancaire en Thaïlande. Nous avons couvertr le sujet avec un premier article : Les 5 choses à savoir avant d’ouvrir un compte bancaire en Thaïlande, qui vous aiguiller dans les différentes démarches à effectuer, ainsi que l’article Compte bancaire en Thailande, qui vous fournira de nombreuses informations sur les bureaux de change, les différentes possibilités, les banques travaillant avec des expatriés et étrangers, etc.

  1. La vie sociale

C’est bien connu, on ne se sent jamais plus français qu’en étant à l’étranger, et on est le plus souvent ravis de rencontrer des citoyens de sa mère patrie en étant si loin de chez soi. D’où l’intérêt d’une vie associative et de rencontres de français qui vous permettront de vous faire un réseau dans la ville au sein de laquelle vous habitez. L’enregistrement au consulat sera déjà un bon pas en avant, car le réseau francophone est important, surtout dans la ville de Bangkok, et vous ne manquerez pas de contacts qui à terme, constitueront une bonne communauté. En outre, il vous reste la possibilité de vous inscrire sur un ou plusieurs des inombrables groupes Facebook des français et francophones de Thaïlande. De nombreuses activités sont également organisées au sein de clubs de sport par exemple. Mais surtout, que vous soyiez en famille ou tout seul, prenez du temps pour « traquer » les différents événements sur facebook ou sur les différents agendas culturels. De nombreux bars, restaurants et cafés sont tenus par des français implantés en Thaïlande et leure clientèle est plutôt francophone. Beaucoup organisent des apéros et rencontres en français, qui se tranforment souvent en soirée « Wine and cheese », nostalgiques de leur pays !

  1. Les cours de thai

Si vous êtes expatrié, et que vous souhaitez vous intégrer au mieux dans le pays, le mieux est de prendre des cours de thaïlandais, au moins pour apprendre les bases et vous débrouiller dans votre vie quotidienne. Notre article sur l’apprentissage du thai en trois méthodes pourra vous aiguiller dans les formalités du début.

A lire aussi : 5 conseils pour bien préparer son expatriation

Regardez notre vidéo sur le sujet.