La famille thaïlandaise traditionnelle est bien différente des familles occidentales. Loin des familles nucléaires (divorcé, recomposé, etc.), la famille en Thaïlande abrite plusieurs générations sous le même toit et inculque le respect des aînés et la valeur du travail.

 

La hiérarchie familiale

A l’inverse des pays occidentaux, la cohabitation de plusieurs générations de membres de la même famille est un modèle répandu en Thaïlande. L’activité sociale de la famille est hiérarchisée pour assurer l’épanouissement de chacun.

Les anciens représentent la sagesse et forcent le respect. Ils sont très appréciés et la famille leur accorde une grande reconnaissance. Les enfants et les petits-enfants ont d’ailleurs le devoir de les prendre en charge jusqu’à leur décès. L’entraide au sein des familles est courante que ce soit dans le travail ou dans la vie de tous les jours. Ce modèle explique notamment la faible présence d’établissements pour personnes âgées.

Traditionnelement, la mère s’occupe du foyer pendant que le père travail. Mais cette structure du couple tend à disparaitre aujourd’hui. Les parents ont le devoir de gérer l’alimentation, l’éducation, ainsi que le bien être de leurs enfants. Ceux-ci en échange devront, une fois plus grands, s’occuper d’eux à leur tour.

Les plus jeunes occupent également une place centrale. Ils incarnent la relève de la famille. Les parents comptent énormément sur leurs enfants pour obtenir un bon métier une fois arrivés à l’âge adulte. Choyés et adulés, les enfants reçoivent néanmoins une éducation basée sur le respect des aînés (parents, grand-parents, frères et sœurs, etc.) et la valeur du travail. Le respect et la solidarité sont la clé de voûte de ce système familial.

 .

Le statut des femmes

La femme thaïlandaise s’occupe du foyer dans la plupart des familles. C’est elle qui entretient la maison et gère le budget et le bien-être de chaque membre de la famille.

Cependant, le statut de la femme a considérablement évolué depuis quelques années. Cette place de femme au foyer s’observe surtout dans les milieux ruraux. Dans les zones urbanisées, les femmes sont de plus en plus diplômées et aspirent à intégrer le monde du travail. Elles sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à acquérir une expérience professionnelle à l’étranger pour obtenir un meilleur poste. Les femmes thaïlandaises font parties des femmes les plus émancipées d’Asie.

Businesswoman looking away at office desk

 

Les événements de la vie

La naissance en Thaïlande est un événement rythmée par l’astrologie et les superstitions. Auparavant, la mortalité infantile était très élevée en Thaïlande. Depuis cette époque, la population pense que des esprits peuvent enlever les bébés à la naissance lorsqu’ils sont beaux. L’astrologie permet, quant à elle, d’avoir un aperçu de la vie de l’enfant, de ses succès et de ses défaites.

Les anniversaires sont célébrés avec ferveur. Le soixantième étant sûrement le plus fêté en Thaïlande. La vie des thaïlandais est rythmée par 12 cycles importants. Chaque cycle est symbolisé par un animal qui a marqué la vie du Bouddha avant sa montée au Nirvana (cochon, chien, dragon, tigre, lapin etc.). L’animal de l’année de naissance possède une grande influence sur le comportement et les actions des thaïlandais.

Le mariage est un événement festif en Thaïlande qui peut durer plusieurs jours. Les rites du mariage traditionnel peuvent varier selon les régions. De manière générale, le réveil est consacré à la bénédiction des moines et durant toute la journée les mariés suivent des rituels où chaque invité souhaite bonheur, amour, joie et prospérité. En Thaïlande, les mariages sont festifs et colorés.

Baby

Chloé

Chloé

Voyageuse invétérée et passionnée, partagez avec moi un petit bout de chemin et de discussion à travers le royaume de Siam.