share on:

Un réel buzz est actuellement entrain de se produire en Thaïlande. Il y a toujours eu ce tourbillon d’activité au sein du pays, notamment dû aux 60 millions de personnes y vivent et y travaillent, mais ce type de buzz provient d’un tout nouvel écosystème qui est prêt à exploser.

Avec l’avènement de l’ère de l’information qui prend actuellement le contrôle de la planète, l’activité en Thaïlande est motivée par une importante “révolution” des startups en Asie et il semble que la migration de ces dernières est redoutable. 

Il n’a jamais été aussi facile de vivre dans un pays tout en travaillant pour des entreprises à l’autre bout du monde. Et la Thaïlande offre à des milliers de personnes l’occasion de faire cela. 

Le nombre de startups qui se créent en Thaïlande est en train d’exploser. En 2014, il y a en a eu environ 300 de créées dans le pays. L’année suivante, en 2015, environ 2500 startups ont été créées, soit une croissance de 900% en 1 an. 

En avril 2019, la Thaïlande a recensé près de 6.000 nouvelles startups. Et depuis le début de l’année 2019 et jusqu’au mois d’avril, le nombre de création d’entreprise était de 26,694. En comparaison aux chiffres de l’année précédente, le nombre de créations de startups était inférieur de 6%. 

Ces données marquent l’évolution économique du pays. 

La croissance la plus importante provient des startups thaïlandaises du secteur des technologies. Les autres secteurs d’activité  touchés sont les technologies liées à la finance et aux voyages et également les secteurs de l’immobilier et de la logistique

Il doit toujours y avoir un contexte idéal pour faciliter une telle croissance – de nombreux facteurs permettent cela, comme ça l’a été dans le passé pour des villes de San Francisco, New York et  Palo Alto.

Voici donc les facteurs qui favorisent cette croissance :  

 

L’emplacement et le profil du pays 

 

La Thaïlande occupe une position stratégique, bien située en plein cœur de l’Asie du Sud-Est, elle en est la deuxième économie après l’Indonésie et est riche au niveau des ressources naturelles.

Par ailleurs, la Thaïlande a longtemps été convoitée comme la destination touristique idéale grâce à ses plages paradisiaques, son climat clément toute l’année et sa beauté naturelle exotique, attirant ainsi plus de 38 millions de touristes chaque année. 

Un tel afflux de touristes a inévitablement engendré un boom économique du pays. Il y a 6 aéroports internationaux en Thaïlande, et grâce à un accès de plus en plus simple aux transports aériens, la connexion avec les marchés extérieurs est devenue incroyablement simple et abordable.

Le monde des affaires en Thaïlande accueille à bras ouvert les investisseurs étrangers et les entreprises souhaitant s’établir dans le pays. C’est ainsi que les gouvernements se concentrent sur le développement rapide d’infrastructures prêtes à l’emploi afin de soutenir la croissance exponentielle.

 

Un cadre de vie et de travail abordable 

 

En Thaïlande, les coûts de la vie et de la main d’oeuvre sont très attractifs, favorisant le développement et le lancement d’une entreprise. Par rapport aux autres pays du monde, le Royaume de Siam offre le meilleur rapport du coût de la vie et du développement pour une startup.

Chiang Mai est d’ailleurs en train de devenir un hub pour les “digital nomadset semble être l’option la plus populaire pour ceux qui arrivent dans le pays. 

Avec seulement 1.6 million d’euros, l’agitation y est plus modérée pour les étrangers qu’à Bangkok, et s’évader vers les montagnes est une bonne option pour ceux qui ont besoin d’un peu de temps libre. 

 

 

Le capital-risque

En supplément des conditions de vie et de travail abordables qu’offre la Thaïlande, les moyens de financement extérieur sont de plus en plus accessibles pour aider les startups du pays. En 2015 ont été créées : deux grandes sociétés de financement participatif, cinq sociétés de capital-risques basées en Thaïlande et six grandes sociétés de capital-risques étrangères investissant dans des entreprises Thaïlandaises.

Il y a également eu la création de cinq grands incubateurs et accélérateurs, basés en Thaïlande, permettant à ceux qui reçoivent des fonds de créer plus rapidement leur entreprise. Ces derniers ont de plus en plus de demandes et de participations.

 

 

Un  flux constant de professionnels 

 

La communauté des entrepreneurs s’alimente elle-même, et avec le faible coût de la vie, l’ouverture aux étrangers, et le climat favorable, la Thaïlande voit régulièrement affluer des “digital nomads” et des professionnels hautement qualifiés dans le pays. Lors des dernières années, les voyageurs et nomades digitaux ont apporté de nombreuses compétences, idées commerciales et entrepreneuriales dans ce pays en pleine croissance. 

La dynamique ne semble pas ralentir de sitôt puisque des espaces de travail collaboratifs sont mis en place dans tout le pays, des conférences à propos des startups axées sur la technologie sont organisées et cela dans le but de former des passionnés de l’entrepreneuriat. Et enfin, de nombreux programmes éducatifs pilotés par le gouvernement sont mis en place. 

 

 

 

Une transition vers la Thaïlande

La Thaïlande serait alors le 17ème pays au monde qui favorise le plus la création d’entreprise et l’exercice de son activité. Cela englobe toutes les procédures administratives et tous les coûts de création impliqués. La taxation est également très raisonnable au sein de ce pays.

 

La bonne combinaison pour une start-up Thaïlandaise

 

Un écosystème de startups en plein essor provient d’une combinaison unique qui est la suivante : 

  • Collaboration créative 
  •  Une population ouverte et accueillante 
  • Des programmes ciblés et progressifs de facilitation des entreprises. 
  • Des infrastructures prête à l’emploi et évolutives
  • L’emplacement du pays
  • Les facteurs financiers liés aux coûts de la vie et du travail 
  • Les systèmes de communication de haute technologie  

Et compte tenu de tout cela, la Thaïlande semble disposer de tous les éléments nécessaires pour devenir l’une des prochaines grandes capitales mondiales des startups

 

 

Source : https://iglu.net/