share on:

Loin des destinations touristiques, les lacs Thalé Noi et Songkhla offrent un paysage envoutant. Entre ballets d’oiseaux migrateurs et danses d’araignées géantes, le spectacle est tout simplement à couper le souffle.

Le lac Thalé Noi

A seulement 5 heures de route de Phuket, le lac Thalé Noi, de 5km de large sur 6km de long, abrite la plus grande réserve ornithologique du pays. Pas moins de 180 espèces d’oiseaux peuplent le lac. Certains vivent ici toute l’année et d’autres ne sont que de passage. Les oiseaux migrateurs s’y ruent de novembre à avril et achèvent leur périple plus au sud en Indonésie et en Australie.

Les visiteurs peuvent également admirer la richesse de la flore aquatique : lotus, tiphas, roseaux, etc. A la levée du soleil, les milliers de lotus éclosent et tapissent le lac de merveilleuses fleurs roses.

Les lacs de Thale Noi et Songkhla

Les lacs de Thale Noi et Songkhla1

 

Le lac Songkhla

Songkhla1

A une dizaine de kilomètres, le lac Songkhla remplit toutes ses promesses. Des structures en bambous utilisées pour la pêche, en forme d’araignées géantes, se dressent sur le lac. Son système ingénieux de balanciers permet aux pêcheurs d’attraper les poissons dans un silence absolu sans utiliser de moteur. Le lac qui couvre 1 040km² et s’étend sur 78km est le plus grand lac naturel de Thaïlande. Il est l’un des rares survivants d’eau douce en Thaïlande.

Des dauphins de l’Irrawaddy, appelés aussi dauphins du Mékong, naviguent dans ses eaux. Ils sont aujourd’hui menacés d’extinction en raison de la surpêche et de la pollution du lac. Bien qu’elles soient autosuffisantes, les 5 000 familles qui habitent dans cette zone vivent principalement de la pêche et participent ainsi à la disparition de la faune. Les habitants vivent de l’exploitation des ressources naturelles de la région (pêche, culture, élevage) et du tourisme (200 000 visiteurs par an).

Songkhla2

12a_29_05_dolphin_breaching_on_back_5a_85069-wpcf_728x413