share on:

Deuxième plus grosse économie de l’ASEAN après l’Indonésie, la Thaïlande est l’une des plus belles success story de développement économique selon la Banque Mondiale. En effet, grâce à 30 années de forte croissance, culminant en moyenne à 9% des années 80 au milieu des années 90, la Thaïlande a fait des progrès fulgurant lui permettant d’être considérée à l’heure actuelle comme un pays à revenu intermédiaire supérieur.


Avec un PIB de près de 400 milliards de dollars, la Thaïlande se classe au 32ème rang de l’économie mondiale selon les calculs de la Banque Mondiale. Un autre aspect est à souligner : le potentiel économique encore immense du Royaume. A population égale, le PIB thaïlandais est 7 fois inférieur au PIB français, ce qui laisse présager la possibilité d’une croissance économique importante pour les années à venir.

Les secteurs de l’économie thaïlandaise

composants-electroniques-arduinoLe secteur économique prédominant est sans conteste l’industrie, avec plus de 40 % du PIB du Royaume. Depuis des investissements massifs dans les années 80, ce segment de l’économie tire tout le pays vers le haut, autant via la production de 2 millions de voitures que de composants électroniques sophistiqués à haute valeur ajoutée.

cinémaUn autre facteur important de l’économie en Thaïlande est le secteur tertiaire très développé, que ce soit via le domaine de la finance et des banques, de la télécommunication ou même du divertissement, grâce à une industrie cinématographique et musicale extrêmement dynamique qui s’exporte très bien dans les autres pays de l’ASEAN.

floating market in bangkokDe plus, la qualité et la puissance des services est l’un des atouts incontestables de la Thaïlande. Avec près de 9 % du PIB, le tourisme en est l’expression la plus marquante. Le Royaume attend plus de 600 000 français en 2016.

Enfin, l’agriculture reste un acteur de poids pour l’économie nationale avec près de 10 % du PIB. Le Royaume reste bien entendu l’un des premiers exportateurs de riz au monde et un producteur massif de fruits et de légumes tropicaux. La pêche est également une autre ressource agricole.

Les régions où l’économie est au beau fixe

Territoire de taille similaire à la France, le Royaume de Thaïlande compte quelques régions qui ont énormément bénéficié de la hausse du PIB. La première d’entre-elles est bien entendu la capitale Bangkok, ville lumière qui fait office, à l’instar de Paris, de capitale culturelle, économique et politique du Royaume. Épicentre du secteur tertiaire dans le pays, la ville doit autant sa richesse à ses banques qu’à son attrait touristique et historique.

Bangkok se trouve au centre du secteur industriel du pays, les parcs industriels étant soigneusement situés au Nord de la capitale et en direction de la côte Est du Golfe de Siam. Cette artère industrielle se poursuit 200 kilomètres à l’est de Bangkok, dans une autre ville touristique : Pattaya. La situation de cette station balnéaire est idéale, garantissant à la région une prospérité économique autant liée à la production industrielle qu’à l’arrivée de devises étrangères via le tourisme.

D’autres zones industrielles sont également dispersées à travers tout le Royaume, au Nord-Est de Bangkok dans la région de l’Isan et au nord dans celle de Chiang Mai. La ville de Chiang Mai fait office de capitale régionale. Aussi bien économique que culturelle, cette ville s’anime et vie au rythme du tourisme et de l’artisanat local de grande qualité.

Tout au sud, l’île de Phuket a pleinement su capitaliser sa beauté pour devenir un centre névralgique du tourisme dans le Royaume, misant notamment sur une industrie hôtelière de luxe pour attirer le quota des vacanciers. Résultat, le PIB par habitant sur cette île est presque aussi élevé qu’à Bangkok.

Plus récemment, Hua Hin est en train d’éclore. Cette destination de choix pour les amateurs de tranquillité et de sérénité offre de magnifiques plages de sable blanc et des collines verdoyantes où la brise marine refroidit l’air chaud et humide de Thaïlande. L’avenir économique de cette charmante petite ville semble tout tracé.

Chloé

Chloé

Voyageuse invétérée et passionnée, partagez avec moi un petit bout de chemin et de discussion à travers le royaume de Siam.