La Thaïlande possède encore beaucoup d’îles méconnues et à découvrir, aussi bien dans le Golfe de Thaïlande que dans la mer d’Andaman. Ainsi, que l’on se trouve à Bangkok, Trat, Phuket, Pattaya, Samui ou Rayong, il est toujours possible d’emprunter un speedboat ou un ferry pour débarquer sur l’une des 936 îles du Royaume, le temps de quelques jours voire d’une après-midi. Voici un petit tour d’horizon des découvertes possibles suivant où l’on se trouve en Thaïlande.

A proximité de Pattaya : Koh Larn

koh-larnLa vitalité de Pattaya est telle qu’il faut parfois s’en échapper le temps d’une journée ou d’une après-midi. Pour ce faire, rien de plus simple: depuis l’embarcadère principal, grâce à un voyage en ferry de 40 minutes ou par speedboat en 15 minutes, on atteint l’île de Koh Larn. Petite île avec six plages aux eaux cristallines, c’est l’endroit idéal pour profiter d’une journée de baignade et d’un bain de soleil.

Les trois plages principales étant souvent les plus fréquentées, mieux koh-larnvaut s’aventurer un peu dans l’île pour découvrir trois autres plages, certes plus petites mais tout aussi jolies et plus calmes. L’île disposant de peu de logements, Koh Larn est la destination idéale pour une seule journée. Outre la baignade et les différentes activités nautiques – jet-ski, snorkeling, parachute ascensionnel -, on peut simplement louer un scooter ou un vélo pour découvrir l’île, ou même se balader à pied. La vue depuis le haut de la colline principale vaut le détour.

A proximité de Pattaya ou Chonburi : Koh Sichang

Lorsqu’on se trouve à proximité de Pattaya ou dans la province de Chonburi, une autre destination découverte qui vient en tête est l’île de Koh Sichang. A 12 kilomètres du port de Sri Racha, on y accède par ferry, nombreux pendant la saison sèche, de Novembre à Mai. Koh Sichang est une petite île restée typique avec ses pêcheurs et son petit centre ville où la majeure partie de la population locale vit.

Disséminés sur les quelques kilomètres carrés de l’île, on y trouve plusieurs guesthouses et quelques restaurants, proposant aussi bien de la nourriture thaïlandaise qu’internationale. Les touristes se font rare sur l’île, d’où son intérêt certain pour se reposer du tumulte de la ville.
L’unique véritable plage de l’île est jolie, bien encadré par des fronts rocheux qui font le tour presque complet des côtes. Si le plaisir de se baigner dans le Golfe de Thaïlande sera comblé, les visiteursaaikaews pourront également visiter l’île, à pied ou à vélo, et découvrir les ruines d’un ancien palace royal. De plus, visiter le bourg principal et ses ruelles pour se mêler à la population et acheter son propre poisson reste une expérience enrichissante.

A proximité de Bangkok, Rayong ou Chonburi : Koh Samet

koh-samet-blog-hotel-thailandeEn moins de 3 heures depuis Bangkok, on atteint Rayong. De là, une simple croisière de vingt minutes en ferry vous amène à Koh Samet et ses célèbres plages de sable blanc. L’île étant si proche de Bangkok, les locaux, expatriés aussi bien que les touristes aiment y passer quelques jours. L’atmosphère y est bon enfant et détendue, plusieurs restaurants et bars en bord de plage s’assurent de mettre l’ambiance.

Koh Samet n’est pas seulement un havre pour fairekohsamet3 la fête puisque l’île se compose de plusieurs plages. Si les plages les plus au nord sont les plus animées, plus on se déplace vers le sud de l’île, plus les habitations, hôtels et touristes se raréfient alors que les plages gardent de leurs superbes. Bénéficiant d’un microclimat, Koh Samet est connu pour recevoir moins de pluie que l’intérieur du pays, rendant plausible d’envisager un séjour agréable à n’importe quel moment de l’année.

 

A proximité de Phuket : Koh Yao Noi et Koh Yao Yai

Lorsqu’on se situe à Phuket, visiter une autre île n’est pas forcément la première idée qui vient en tête. Pourtant, pour changer d’air sans aller bien loin, Phuket est idéalement situé. En quelques minutes de bateau depuis l’Est de l’île, on peut découvrir deux îles assez vastes mais beaucoup moins touristiques et au décor envoutant. Koh Yao Noi (longue petite île) et Koh Yao Yai (longue grande île) sont deux îles sœurs, la première étant mieux aménagée et plus touristique que la seconde.

iles-koh-yao

Quelques guesthouses et hôtels garnissent les plages de Koh Yao Noi mais la majorité de l’île reste très préservée et à découvrir. Avec un peu de flair, il est même possible de trouver des plages désertiques, sans une âme qui vive. Quant à celle plus au sud, la plus grande des deux, elle est encore dans son écrin naturel, les hôtels y étant rarissimes. Autant dire que cette île plutôt vaste regorge de forêts, plages, rivières et collines à découvrir.

 

A proximité de Samui : Koh Tao et Koh Phanghan

La belle île de Samui est très bien entourée d’autres îles toutes aussi magnifiques dont Koh Tao et Koh Phanghan au nord. Idéal si l’on veut s’isoler, le temps d’une journée ou d’un week-end, ces îles possèdent de beaux hôtels, des restaurants et des koh_tao_beach_1000x652activités variées tout en ayant très bien préservé leurs écrins naturels. Koh Tao, l’île des tortues, reste un havre pour les amoureux des fonds marins et des récifs coralliens, l’île possédant parmi les meilleurs spots de plongée sous-marine d’Asie. De très nombreux centres et hôtels offrent des initiations, ou vous proposent de vous emmener dans les plus beaux endroits. Des guides et moniteurs de plongée francophone sont même basés à l’année à Koh Tao.

 

phanganSi Koh Tao est réputée pour la plongée, Koh Phangan est connue pour la célébrissime Full Moon Party qui a lieu une fois par mois, lors des pleines lunes. Pourtant Koh Phangan a beaucoup plus à offrir que la fête, même le temps d’un week-end. L’île abonde en effet de trésors naturels et de plages paradisiaques, d’hôtels bien calfeutrés dans l’environnement, de petits villages typiques et de temples, plus ou moins grands. De plus, bien que la superficie ne soit pas immense, le sommet de l’île se situe tout de même à 620 mètres, donnant de forts dénivelés et autant de forêts, rivières et cascades à explorer.

 

A proximité de Trat, Rayong : Koh Chang, Koh Kood et Koh Mak

Trat, près de la frontière cambodgienne, est le point de départ idéal pour découvrir les îles de Koh Chang, Koh Kood et Koh Mak qui font toutes les trois parties du Parc maritime national de Mu Koh Chang. Au centre du parc, Koh Chang, littéralement l’île de l’éléphant, est entourée par 54 autres îles et îlots à explorer, dont certains inhabités. Plus proche des côtes que Koh Mak et Koh Kood, elle est la troisième plus grande île du pays, juste derrière Koh Samui et Phuket. Pkoh-chang2ar ailleurs facile d’accès, populaire et plus développée que ses voisines du sud, Koh Chang regorge de chutes d’eau, de montagnes, de magnifiques plages de sables blancs et d’un choix d’hôtels et restaurants pour toutes les bourses.

Quant à Koh Kood, il s’agit d’une île populaire auprès des familles, aussi bien pour les touristes thaïs que pour les étrangers. L’absence de ville et une vie nocturne limitée favorise ce lieu pour les familles ou les personnes désirant se ressourcer dans le calme le plus total. Néanmoins, l’île possède sur sa partie Ouest une dizaine de très belles plages où quelques hôtels et guesthouses ont élu domicile. Sur Koh Kood, outre la baignade et bronzer, on pourra s’exercer à la plongée sous-marine, à la randonnée, au kayak ou découvrir deux jolies cascades.

On accède à Koh Mak principalement par speedboat, depuis Koh Kood, Trat ou encore Koh Chang. Cette île est plus petite que sa voisine Koh Kood au sud et encore moins peuplée. Seulement quelques hôtels et bungalows le long de la plage permettent d’y passer plusieurs jours. Mise à part la tranquillité, l’intérêt majeur de cette île est ses plages d’un sable blanc immaculé, telles qu’on pourrait les rêver.