share on:
Avec 19 coups d’état depuis 1932, la Thaïlande n’en est plus à son coup d’essai. Néanmoins, à chaque fois le pays montre sa résilience. Le Royaume continue son développement et d’attirer les investisseurs, expatriés et touristes. Il faut dire que les étrangers qui s’installent en Thaïlande sont le plus souvent motivés par des facteurs qui ne sont pas remis en cause par les coups d’état : le coût de la vie, l’hospitalité des thaïlandais, le climat, les paysages… plus généralement le style de vie.D’un point de vue économique, il y a une sorte de consensus au niveau national, tous les partis ont conscience de l’importance de l’investissement et du respect des accords avec les partenaires régionaux et mondiaux ; ainsi même si les gouvernements se succèdent l’impact économique est généralement très faible, voir dans le cas du coup d’état présent peut rassurer les acteurs économiques privilégiant la stabilité, comme on peut le voir avec la hausse de plus de 10% de la bourse Thaïlandaise entre fin mai et mi-juillet 2014.

Parmi les segments de l‘immobilier qui se portent bien, le marché de l’immobilier de luxe se distingue. Dans une interview réalisée par The Nation, Sarapoj Techakraisri, promoteur du luxueux projet MahaNakhon a déclaré que « même si l’instabilité politique qui perdure depuis l’année dernière a conduit à un coup d’état, la demande pour les condominiums de luxe continue d’augmenter aussi bien chez les clients Thaïlandais qu’étrangers ».
On observe une montée des prix dans le secteur du luxe, favorisée par une demande forte, une offre limitée. La valeur du mètre carré dans le luxe a atteint le seuil des 5 000€ dans le centre économique de la capitale, et peut même monter à près de 10 000€/m² pour les projets les plus prestigieux. Pour les étrangers, le gain du taux de changes depuis l’année dernière permet de minimiser un peu cette hausse.

thonglorview

Quelques projets d’envergures viennent d’être lancés, ce qui montre que le marché immobilier thaïlandais continue de séduire. Le projet « IconSiam » en est l’exemple le plus révélateur. Présenté comme le plus grand développement immobilier entrepris en Thaïlande par le secteur privé, « IconSiam » va voir le jour en 2017. Situé sur les berges de la rivière Chao Phraya, il accueillera 2 immeubles résidentiels de luxe, 2 centres commerciaux et ce que les promoteurs décrivent comme une multitude d’attractions de classe mondiale. La demande est telle que la zone initiale prévue a été agrandie de 20%, et s’étale désormais sur 20 hectares. Au-delà de la construction d’un énième bâtiment, si impressionnant soit-il, c’est la volonté de ses promoteurs d’en faire une ville à part entière, mêlant ainsi éléments résidentiels, commerciaux et culturels.

Outre Bangkok, le marché immobilier se porte bien dans les autres destinations attractives du pays. Pour exemple, l’immobilier à Phuket, la confiance des investisseurs sur l’île de Phuket n’a cessé de monter en puissance en 2014 avec plusieurs projets de grandes envergures.

La résilience de la Thaïlande pour maintenir à la fois sa qualité de vie, tout en favorisant la croissance offre des perspectives de développements intéressantes. Le pays continue de séduire les étrangers et peut aussi compter sur une classe moyenne et aisée qui s’est développée durant ses 20 dernières années et représente par exemple plus de 80% des acquisitions immobilières dans le centre de Bangkok. Les différents projets d’infrastructures approuvés juste après le coup d’état devraient par ailleurs être positifs pour le développement du pays et permettre à la Thaïlande de renforcer son rôle stratégique en tant que carrefour régional.

Redaction

Redaction

La rédaction de vivre en Thaïlande, vous propose un contenu varié sur les principales destinations de Thaïlande.