share on:

Dans la ville de Pai, un pont s’est érigé comme témoin du passé à l’image de l’illustre pont de Kantchanabury sur la rivière Kwaï.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée japonaise utilisa des prisonniers de guerre pour construire un certain nombre de voies de transport entre la Thaïlande et la Birmanie, colonie britannique. Les Japonais veulent améliorer les routes et les rendre aptes pour les troupes et les véhicules lourds qui seraient nécessaires pour les attaques prévues. La route entre Chiang Mai et Mae Hong Son leur parait stratégiquement très importante. Ils décident alors de construire un pont en bois sur la rivière Pai.

En 1944, l’armée japonnaise brula le pont mais les habitants de la ville le reconstruirent après la guerre.

Aujourd’hui, le pont, appelé Memorial Bridge, n’est accessible qu’aux piétons.

pai-memorial-bridge

Thailand-44-L

pai brigde

tap-C