share on:

Les taxis de Bangkok fonctionnent sur un système de meter, suite aux mesures du Département des Transports. Bien que sous régulation, il est important pour les voyageurs de comprendre les pratiques d’usage lorsque vous voyagez à Bangkok.


Comment appeler un taxi ?

Pour savoir si un taxi est disponible, vous devez repérer une petite signalisation rouge sur le pare-brise. Il est conseillé d’attendre dans un endroit où il est possible pour le chauffeur de stationner, sans gêner les autres conducteurs.

Il est d’usage de s’installer à l’arrière. Une chose qui pourrait vous surprendre, vous ne trouverez pas toujours de ceinture de sécurité ! Le port de la ceinture est obligatoire pour le conducteur et le passager avant. Vous pouvez à tout moment vérifier l’identité du conducteur sur la pancarte à gauche du tableau de bord. Une fois installé, le chauffeur démarre son meter à 35 bahts. S’il essaie de négocier un prix fixe, n’hésitez pas à descendre du véhicule et appeler un autre taxi.

Parfois, lorsque votre destination finale nécessite de passer par des voies embouteillées, le chauffeur peut refuser de vous y conduire. Vous êtes pressé ? Pourquoi ne pas emprunter le taxi-moto ? Attention, âme sensible, s’abstenir…

Combien coûte un trajet ?

Le prix de départ est fixé à 35 bahts. Des charges supplémentaires peuvent s’ajouter si vous voyagez depuis un taxi à l’aéroport de Suvanarbhumi ou Don Muang (+50 bahts). A savoir, en Thaïlande, c’est au voyageur de payer le péage. Vous pouvez choisir d’emprunter les voies rapides (25 à 45 bahts) ou les voies normales, « it’s up to you ». Durant les embouteillages, le prix moyen du meter varie autour de 1.5 baht/minute pour une vitesse n’excédant pas 6 km/heure.

Vous disposez aussi d’un tableau attaché à l’arrière du siège vous expliquant le prix des trajets vers les destinations de province.

Une chose est sûre, il n’existe pas de charge additionnelle pour les trajets de nuit et quelques taxis peuvent même vous emmener gratuitement dans certaines bars et boites de nuit.

Les conducteurs parlent-il anglais ?

La grande majorité des chauffeurs de taxi ne parlent pas anglais, mais ils peuvent vous comprendre avec des phrases simples. Indiquez-lui les endroits que vous voulez visiter à Bangkok, ou les lieux prisés par les touristes. Vous pouvez aussi demander au staff de votre hôtel de vous aider à écrire le nom de la destination désirée en thaï pour le montrer au taxi. Si vous êtes à l’aéroport, des personnes gérant les placements dans les taxis peuvent vous guider en anglais. Pour les plus motivés, apprendre quelques phrases basiques en thaï peut vous simplifier la vie !

Pourquoi les taxis sont-ils de couleurs différentes ?

Vous en verrez de toutes les couleurs, orange, bleu, jaune, vert… Les couleurs représentent les différentes sociétés pour lesquelles travaille le conducteur. Vous pouvez emprunter n’importe lequel à condition que la signalisation rouge soit allumée.

Faut-il donner un pourboire ?

Si dès le départ, vous avez décidé de payer un prix fixe pour le trajet, alors il n’est pas nécessaire de donner un pourboire. Sinon, lorsque le meter s’arrête à quelques bahts près d’un montant arrondi, exemple 57 bahts, vous pouvez payer 60 bahts. Pour des trajets plus longs, ou juste parce que le conducteur vous aura bien accueilli et diverti, vous pouvez lui offrir quelques 30-50 bahts en pourboire.

Articles susceptibles de vous intéresser : 

Comment se déplacer en Thaïlande ?

Comment éviter les embouteillages de Bangkok ? 

Thevina Euasine

Thevina Euasine

Globe trotteuse et pleine d'imagination, Thévina a choisi de partir à l'aventure! Après avoir séjourné aux USA et au Canada, elle décide de poser ses bagages à Bangkok où elle retrouve ses racines. Aujourd'hui, c'est avec vous qu'elle partage ses connaissances du pays ;)