share on:

Une prolongation de visa sera octroyée aux non-résidents qui se trouvent dans l’impossibilité de quitter la Thaïlande. C’est une nouvelle mesure adoptée suite aux mesures restrictives imposées par le royaume à cause de la pandémie.

Les étrangers bloqués au sein du pays depuis le mois d’avril à cause du covid-19 peuvent bénéficier d’une extension automatique de visa. En effet, le service d’immigration thaïlandais prévoit d’autoriser ces derniers à entamer des démarches de signalement. Cette nouvelle mesure s’applique aux non-résidents afin de leur permettre de régler leur statut étranger si leur visa vient à expiration d’ici jusqu’au 26 septembre.

Bangkok, Thaïlande

Un mot sur le visa Thaïlande

Le visa Thaïlande dispose d’une durée de validité de 60 jours (pour un séjour touristique). Le titulaire du visa peut introduire une requête d’extension de séjour une fois sur place. Cette demande doit être adressée au bureau de l’immigration.

Les réglementations sur le séjour en Thaïlande ont toujours été très strictes. Et cela, même si le tourisme constitue un important vecteur de développement pour le pays. A l’arrivée de la pandémie, les restrictions sont devenues de plus en plus fortes. Depuis le mois d’avril, il est quasiment impossible d’entrer et de sortir du pays.

Par conséquent, des touristes étrangers et des opérateurs économiques se trouvent bloqués au sein du pays. La plupart d’entre eux qui ont leur visa expiré. Actuellement, la situation au sein du pays commence à s’améliorer, et l’autorité thaïlandaise a décidé de leur prêter main-forte.

City Street, Thaïlande

Un délai de grâce offert

Les étrangers qui sont bloqués au sein du pays depuis le mois d’avril peuvent bénéficier d’une prorogation automatique de visa. Cette mesure sera appliquée immédiatement une fois l’amnistie des visas achevée. L’échéance de cette amnistie est prévue pour la fin du mois de juillet. Cette approche a été prise dans le but d’alléger les mesures restrictives imposées par le gouvernement pour mieux gérer la pandémie, affirme le commissaire du bureau de l'immigration, Sompong Chingduong.

Et étant donné qu’après le 31 juillet, aucun prolongement de séjour n’a encore été prévu, le service d’immigration a tenté une nouvelle approche. Effectivement, il a décidé d’offrir aux non-résidents une possibilité de faire une demande de visa du 1er août au 26 septembre. L’introduction d’une requête de prolongation devrait de ce fait être effectuée auprès de cet organisme, en foi de quoi, le séjour excédent sera considéré comme clandestin.

Une bonne nouvelle pour les non-résidents

Ces jours-ci, des photos de longues files d’attente des étrangers qui souhaitent avoir l’autorisation de séjour ont circulé sur les réseaux sociaux, et cela, malgré les mesures drastiques de distanciation sociales établies. Cette décision prise par les bureaux de l’immigration est une bonne nouvelle pour ces nombreux étrangers.

Obtenir un visa touristique en Thaïlande est génralement assez facile, et certaines nationnalités comme les français n’ont en principe pas besoin de visa pour des séjours inférieur à 30 jours. L’émigrant doit en postuler à l'avance une demande auprès d'un consulat ou d'une ambassade thaïlandaise à l'étranger. Celui-ci peut obtenir un visa touristique d’une validité de 30 à 60 jours. De la sorte, cette mesure d’extension automatique de séjour sera sans doute accueillie favorablement par les non-résidents qui se trouvent dans une situation frustrante causée par le Covid-19.