share on:

Vous voulez partir en week-end dans les îles pour vous éloigner un peu de la vie citadine mais vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre ? Vivre en Thaïlande vous donne les différentes façons de se rendre à Koh Phangan.

Si vous prenez l’avion jusqu’à Koh Samui 

Vous pouvez prendre l’avion directement depuis Bangkok jusqu’à Koh Samui. Pour cela, vous avez le choix entre 2 compagnies thaïlandaises : Bangkok Airways ou Thai Airways, au départ de l’Aéroport de Suvarnabhumi, avec des prix à partir de 3 500 THB.

Une fois arrivé à l’aéroport de Samui, si vous n’avez pas réservé de van, il faut prendre un taxi qui vous emmenera au port de Mae Nam, où vous avez la possibilité de prendre un ferry ou speed-boat (comptez environ 30 minutes pour le speed-boat) à destination de Koh Phangan. Le trajet coûte entre 200 et 250 bahts par personne selon les compagnies. Toutefois, faites attention à l’heure car les ferrys arrêtent de circuler vers 18h, au-delà de cet horaire, vous devrez pendre un speed-boat !

..

Si vous prenez l’avion jusqu’à Surat Thani

La deuxième option est de prendre l’avion jusqu’à Surat Thani, et prendre par la suite un bateau qui vous conduira jusqu’à Koh Samui, ou alors directement jusqu’à Koh Phangan. Pour prendre l’avion jusqu’à Surat Thani de Bangkok, les départs se font à l’Aéroport de Don Muang et les compagnies aériennes thaïlandaises sont Nok Air ou encore Air Asia. Les prix peuvent démarrer aux alentours de 1 000 THB. Bien évidemment, nous vous conseillons de réserver le plus tôt possible pour profiter des meilleurs prix.

Les billets de bateau pour Koh Phangan peuvent s’acheter directement à l’aéroport de Surat Thani, en face des arrivées. On y trouve 3 guichets, tous de différentes compagnies, proposant le trajet bus + bateau jusqu’à Koh Phangan.

.

Si vous préférez prendre le bus

Une des autres solutions est de se rendre à Koh Phangan par le combo bus + bateau (que vous pouvez prendre dans les gares routières telles que Ekkamai ou bien Khao San). Il faut savoir que c’est le moyen le plus long pour sur rendre sur l’île, mais aussi le moins cher. Vous pouvez acheter vos billets de bateau en même temps que vos billets de bus et pouvez aussi choisir de prendre le bus jusqu’à Surat Thani ou jusqu’à Chumphon. Dans les deux cas, un bateau vous emmènera sur les îles de Koh Phangan ou Koh Tao depuis ces deux villes.

Prévoyez une journée entière pour votre voyage (environ 18h). Faites attention aux prix des billets, car plus ils sont bas, plus il est possible que cela soit une arnaque, et gardez un oeil sur vos bagages sur des trajets de cette durée, notamment durant les pauses.

Nous vous recommandons ces 3 compagnies, qui sont selon nous, les plus dignes de confiance :

Bus de gouvernement et ferrys (via Surat Thani ) – Environ 14h
Lomprayah Bus e& Catamaran (via Chumphon ) – Environ 12h
Seatran Bus & ferrys Boat Service (via Chumphon ) – Environ 12h

.

Venir en train

Le trajet en train est similaire au trajet en bus. Les trains partent de la gare de Bangkok, et se rendent jusqu’à Surat Thani, en passant par la gare de Chumphon. En général, la durée du trajet va de 8h à 12h et le train n’est pas forcément climatisé. De même, n’attendez vous pas à être assis sur des sièges confortables. Cependant, durant ce long voyage, vous pourrez admirer la beauté des paysages, rencontrer d’autres personnes et même manger dans le train ! Il existe plusieurs types de train et de classes : train ordinaire, train rapide et train express. Bien sûr, la vitesse des trains en Thaïlande se rapproche plus de celle des bus plutôt que celle des trains en Europe.

Une fois arrivée en train aux gares de Chumphon ou Surat Thani, vous devez prendre un bus qui vous amènera jusqu’au port pour ensuite prendre le bateau. Le mieux donc, est de prendre un billet qui inclue le tout : train + bus + bateau. Les prix varient suivant les compagnies et la classe, et contrairement à la France, le train en Thaïlande est beaucoup plus abordable et cela reste un moyen peu cher et économique.

Olivia

Olivia

«Un voyageur est une espèce d'historien; son devoir est de raconter fidèlement ce qu'il a vu ou ce qu'il a entendu dire; il ne doit rien inventer, mais aussi il ne doit rien omettre» Chateaubriand