La société thaïlandaise est bien différente de nos sociétés européennes. Nous avons détaillé pour vous quelques règles et usages qui rythment la vie des thaïlandais.

Honneur & Rang social

Auparavant, chaque personne était notée grâce à des points. Plus le nombre de points était élevé, plus la personne possédait un rôle important dans la société. Aujourd’hui il existe une plus grande mobilité sociale mais beaucoup de personnes continue de penser que leur place dans la société est due à leurs actions passées. Elles héritent des actions de leurs vies antérieures et seul un bon karma, c’est à dire une vie vertueuse, peut leur permettre d’accéder à un rang supérieur dans la société.

Les jeunes générations suivent de moins en moins cette loi et beaucoup cherchent à faire des études pour pouvoir accéder au travail de leur rêve et à un meilleur statut social. La population active est très sensible au prestige que peut procurer un emploi. Être fonctionnaire est valorisant car la personne travaille pour le gouvernement et le pays. En revanche, la finance qui possède une mauvaise réputation, est beaucoup moins glorifiante. Comme dans les pays occidentaux, la tenue vestimentaire, le moyen de transport utilisé, et les habitudes de consommation sont des marqueurs sociaux importants. Pour un thaïlandais, le fait de prendre le Skytrain (BTS) montre un certain statut car une bonne partie de la population de Bangkok ne peut pas se permettre d’utiliser ce moyen de transport.

 

Fierté & Confiance en soi

Les thaïlandais sont très fiers de leur pays qui n’a jamais été colonisé. Depuis l’enfance, ils apprennent à l’école que la Thaïlande est le pays du Bouddha et que son nom signifie « pays libre ». Cette confiance se voit sur leur personne. La fierté qu’ils éprouvent se traduit par une tenue vestimentaire distinguée, une coiffure apprêtée et une propreté notable. Ils se doivent d’être présentable à tout moment pour représenter au mieux le pays. Leur sourire, toujours de sortie, est un autre signe de beauté qu’ils aiment arborer en l’honneur de leur pays, mais pas que…

Women

 

L’harmonie sociale & Le masque neutre

Dans la plupart des situations, les thaïlandais restent imperturbables. Peu importe leurs problèmes familiaux, professionnels, etc., ils s’efforcent de garder la face et de rester digne. Les thaïlandais ne sont pas dépourvus de sentiments et d’émotions, il est simplement très mal vu dans la société de se mettre en colère. Tout geste brusque, ou parole déplacée sont mal venus. Les thaïlandais essaient de parler d’une voix douce et délicate, de garder des distances convenables avec leurs interlocuteurs et de se tenir de manière distinguée. Toute action déplaisante est punie par les esprits qui pourraient abattre leurs courroux. Les thaïlandais se doivent de conserver l’harmonie sociale. En particulier dans les espaces ruraux où chaque famille a un rôle important dans la production d’une denrée et dans la vie du village. Un thaïlandais gardera son opinion pour lui et mettra ses désirs personnels de côté de peur de déséquilibrer l’harmonie sociale qui fait vivre le pays. En Thaïlande, la population est connue pour être tolérante, souriante et généreuse, une belle réputation qui a traversée le monde !

 

Rire & Divertissement

Le peuple thaïlandais peut sembler soumis à sa religion et à la préservation de l’harmonie sociale. Cela étant, leur joie de vivre est communicative. Les thaïlandais aiment faire la fête, sortir dans des restaurants, boire un verre, écouter de la musique, chanter, danser, etc. Ce sont de vrais amoureux de la vie. Même le travail qui peut être perçu par les occidentaux comme lassant et fatiguant, est un moment de joie et de rencontre pour les thaïlandais. Pour eux, le travail ne doit pas être une source de soucis. Ils souhaitent pouvoir allier travail et vie sociale comme ils l’entendent mais toujours de manière raisonnable et réfléchie. Les thaïlandais sont extrêmement sociables et ne conçoivent pas de vivre en solitaire.

People 1

Chloé

Chloé

Voyageuse invétérée et passionnée, partagez avec moi un petit bout de chemin et de discussion à travers le royaume de Siam.