share on:

Pour la troisième année consécutive, le restaurant moléculaire Gaggan, situé dans le quartier de Lumphini, a été élu meilleur restaurant d’Asie 2017. Une fierté pour Bangkok, dont les prouesses culinaires de ses chefs ne cessent de surprendre.

O

La Thaïlande de plus en plus fine bouche

Pour la 5ème édition de l’élection des 50 meilleurs restaurants d’Asie (Asia’s 50 Best Restaurants awards), sponsorisée par S.Pellegrino et Acqua Panna, les chefs les plus honorés d’Asie se sont rendus au W Bangkok pour la remise des prix et l’annonce du classement.

Cette année, la Thaïlande fait partie des pays ayant le plus d’établissements classés, avec le Japon, Singapour et la Chine. En effet, 9 restaurants de Bangkok sont dans le classement, soit plus du double qu’en 2016.

La gastronomie se développe de plus en plus au pays du Sourire, notamment dans la capitale qui accueillait pour la deuxième fois la cérémonie. Parmi les classés, des restaurants de longue date tels que le Nahm (en 8ème position), reconnu pour avoir fait renaître la cuisine traditionnelle Thaïlandaise, et des plus récents. Le Suhring (dont Gaggan est partenaire) a atteint la 13ème place pour sa première année en compétition. Une belle performance pour ce restaurant allemand à la cuisine moderne.

Voici le top 10 du classement : 

1. Gaggan, Bangkok
2. Andre, Singapour
3. Amber, Hong Kong
4. 8 ½ Otto e Mezzo Bombana, Hong Kong
5. Nahm, Bangkok
6. Narisawa, Tokyo
7. Nihonryori RyuGin, Tokyo
8. Ultraviolet par Paul Pairet, Shanghaï
9. Odette, Singapour
10. Burnt Ends, Singapour

 O

Gaggan Anand ou l’art de pousser les limites

C’est sans surprise que le restaurant éponyme de Gaggan Anand fut réélu meilleur restaurant d’Asie, avec 318 votes d’experts indépendants, dirigés par six présidents d’académies de la région.

« Je souhaiterai pouvoir casser le prix en 50 morceaux pour pouvoir les partager avec chaque chef présent dans la salle » déclara t’il. « Je suis honoré. Ceci est pour mon pays, l’Inde. Pour ma fille Tara et ma famille. Les 67 personnes de mon restaurant sont la meilleure équipe avec laquelle j’ai jamais travaillé. »

Sa récompense lui demanda beaucoup de travail pour atteindre une telle révolution des saveurs indiennes. Formé par le chef El Bulli, master dans l’art de la cuisine moléculaire, il réussit le parfait équilibre entre « l’âme de la nourriture de rue indienne et les techniques de cuisson ultra modernes ».

Le menu de 25 plats, rédigé avec des émoticônes, compte un curry de crabe délicatement frit et surmonté d’une sauce tamarin aux graines de moutarde et feuilles de curry; une glace à l’oursin dans un mini cornet mais encore l’explosion de yaourt « sphérifiée » au thé rouge matcha et au charbon, plat emblématique de Gaggan. Beaucoup d’autres surprises au menu, surtout pendant la dégustation à l’aveugle (1 600 bahts par personne) aux saveurs explosives et surprenantes.

Gaggan Anand casse les codes pour le grand plaisir de nos palais et papilles…
Eléonore

Eléonore

Nos frontières sont nos quêtes. Avide de voyages et de nouvelles rencontres, l'écriture est l'aventure qui me permet de partager avec vous mes expériences.