share on:

L’autorité du tourisme de Thaïlande (TAT) a déclaré que si le pays n’ouvre pas ses frontières au cours du dernier trimestre de l’année, le taux de fréquentation des touristes étrangers chutera de manière spectaculaire.

En effet, Thapanee Kiatphaibool, directeur adjoint du TAT affirme que bien que le tourisme intérieur ait commencé à rebondir, nombreux sont les opérateurs touristiques qui ressentent encore l’impact de la pandémie de Covid-19.

Le nombre de touristes étrangers en baisse

Au cours du premier semestre de 2020, le nombre de touristes internationaux a relativement trébuché. Avec une baisse de 66% par rapport à 2019, le nombre des visiteurs étrangers a chuté à 6,69 millions.

Les recettes touristiques de cette année sont estimées à 1,23 milliard de bahts contre 1,93 milliard de bahts en 2019. Ce qui implique que le nombre des touristes étrangers devrait atteindre seulement 7 millions. Ce chiffre est toutefois inférieur à l’objectif de 9 millions fixé par le TAT en début de l’année.

Pourtant, certains groupes de visiteurs étrangers notamment les équipes de tournage, des hommes d’affaires ainsi que les personnes souhaitant poursuivre des traitements médicaux sont autorisés à franchir les frontières du pays.

Bientôt, 200 étrangers détenteurs de visa d’élite thaïlandaise pourront regagner le pays. Cela fait partie de la 6ème phase d’assouplissement des mesures de confinement dernièrement prises par le gouvernement, affirme Thapanee Kiatphaibool.

Tourisme, Phuket, Thaïlande

Les initiatives du gouvernement pour y remédier

Suite à une demande faite par l’Alternative State Quarantine (ASQ), de nombreux hôtels implantés à Bangkok et dans d’autres provinces notamment Phuket ont exprimé leur intérêt pour s’inscrire auprès du département de soutien aux services de santé.

Selon le directeur adjoint du TAT, des vols directs en destination de Phuket seront bientôt autorisés pour amener les touristes aux hôtels de l’ASQ. Le TAT s’attend donc à ce que les voyageurs étrangers soient autorisés à entrer en Thaïlande dès le mois d’octobre.

Tourisme à Phuket : un refuge contre la pandémie

Le DG du département de la santé, Panpimon Wipulakorn, a déclaré que la province de Phuket est une zone fermée. De la sorte, il est plus facile de contrôler la propagation de la pandémie. C’est ce qu’il a répondu lorsqu’il a été interrogé sur le projet du gouvernement d’ouvrir Phuket aux touristes internationaux.

Phuket, Thaïlande

L’Urban Design and Development Centre et le Centre of Excellence in Urban Strategies (UddC-CEUS) ont également proposé récemment un projet de relance des villes touristiques. Ils se sont référés sur Phuket pour concevoir un écosystème touristique adapté aux mesures de santé publique.

Le principal objectif du projet est d’attirer des touristes en quête d’un refuge contre la pandémie.

En d’autres termes, l’Uddc-CEES a pour but de faire de Phuket une destination sûre pour les voyages. En même temps, ils souhaitent faire de cette île thaïlandaise une communauté isolée afin de rassurer les touristes sur son statut d’absence de virus pendant leur séjour.