share on:

thailande_assuranceA plusieurs milliers de kilomètres de l’hexagone, la Thaïlande est un pays avec un système de santé efficace et moderne. Toutefois, lorsqu’on se destine à y séjourner, pour une période plus ou moins longue, mieux vaut être certain d’être bien assuré. Les compagnies d’assurances s’adaptent dorénavant de plus en plus à leurs clients qui voyagent ou s’établissent à l’étranger. Suivant votre situation (voyage, expatriation, retraite), il vous faudra alors choisir le meilleur compromis.

Vacances

thailande_voyage

Avant de visiter les magnifiques paysages naturels thaïlandais, l’une des premières choses à faire est de contacter sa mutuelle pour évaluer la manière dont elle vous assure à l’étranger. Si vous désirez visiter la Thaïlande quelques semaines, il est par ailleurs vivement conseillé de choisir une assurance privée, celles-ci ayant l’expérience pour s’adapter à la durée du voyage et à la taille de la famille pour offrir le meilleur prix. Des comparateurs de prix sur internet ou encore des devis réalisés en quelques minutes sur les sites des différents assureurs vous aideront à faire votre choix. Dans tous les cas, ne jamais oublier de lire tout le contrat en détail.

Si vous optez pour un court séjour et que vous voyagez seul ou en couple, l’utilisation de votre carte bancaire pour payer votre séjour peut aussi faire office d’assurance voyage. Plus votre carte de paiement sera haut de gamme, mieux vous serez couvert en cas de pépins. Toutefois, renseignez-vous bien avant le départ, le plafond de garanties peut être relativement bas ou les conditions de remboursements ou de rapatriements varier suivant les circonstances. L’idéal, même pour un petit périple, étant donc d’avoir toujours une couverture totale pour plus de sécurité.

Travail

working-in-thailandEn tant que Français, si vous êtes amenés à travailler en Thaïlande, le choix de votre protection sociale dépendra de votre statut, si vous êtes dans la catégorie des travailleurs détachés ou un expatriés. Dans le premier cas, vous êtes maintenu sous le régime de la Sécurité Sociale et vous continuez à cotiser dans l’hexagone. Vous bénéficierez des remboursements médicaux mais selon les mêmes critères qu’en France, ce qui pourrait s’avérer désavantageux pour certaines interventions médicales, plus cher en Thaïlande. Ainsi, il est conseillé de souscrire une assurance maladie complémentaire pour éviter les mauvaises surprises.

Si vous êtes un expatrié en Thaïlande, vous serez sous le régime social thaïlandais. Ce système fonctionne efficacement mais n’est pas aussi libre et élaboré qu’en France – vous serez notamment contraint de fréquenter les hôpitaux publics. Pour être mieux couvert, opter pour une assurance privée est le meilleur choix. Plusieurs compagnies offrent des forfaits avantageux. De plus, cela vous permettra de fréquenter les meilleurs hôpitaux et de ne pas devoir avancer l’argent en cas d’hospitalisation. Certains assureurs basés en Thaïlande ont un système d’assistance très bien rôdé, avec des conseillers parlant français. Pour les Français, une autre solution serait d’adhérer à la Caisse des Français de l’étranger (CFE) et d’y associer une mutuelle ou une assurance privée. Cela vous permettra de fréquenter les hôpitaux privés, de qualité équivalente à ceux qu’on trouve en Europe, tout en gardant un contact avec le système social français.

Il en est de même pour les ressortissants Belges, vous pourrez opter de vous inscrire et de cotiser à l’Office des régimes particuliers de sécurité sociale (ORPSS), ou choisir un assureur privée qui s’adaptera le mieux au profil de votre famille. Si vous êtes Suisse, la première des choses est de vous renseigner sur la validité de votre couverture d’assurance maladie à l’étranger. Si vous êtes un travailleur détaché, vous devrez conserver au moins une assurance-maladie en Suisse. En tant qu’expatrié, vous serez dans l’obligation de vous munir d’une assurance privée pour vous couvrir une fois basé en Thaïlande. Dans ce cas de figure, les prix varieront si vous vous êtes expatrié indéfiniment ou si vous gardez un lien avec la Suisse.

Pour les étudiants qui doivent effectuer un stage de quelques mois au Royaume de Siam, l’idéal est de se munir d’une assurance privée qui vous couvrira entièrement en cas de problèmes. Les étudiants bénéficient le plus souvent de promotion ou de tarifs avantageux grâce à leur statut et leur âge. Un petit tour sur les sites internet des différents assureurs permet facilement de comparer leurs tarifs.

Retraite

retraite_assurance

Lorsqu’on décide de s’installer en Thaïlande pour y profiter de sa retraite, le choix de son assurance est primordial pour se sentir bien encadré en cas de problèmes. L’une des possibilités est d’adhérer à la CFE. Dans ce cas de figure, vous devrez payer vos soins avant d’être ensuite remboursé, sauf dans les hôpitaux ayant signés une convention avec la CFE (Bangkok Hospital, Chiang Mai Ram Hospital, Kluaynamthai Hospital). De plus, vous serez remboursé selon le barème français et non pas le coût réel des soins. Or, étant retraité, certains soins peuvent s’avérer très coûteux. Il sera alors judicieux d’avoir une assurance complémentaire.

Une autre solution consiste à choisir une assurance privée. En effet, suivant les cas, certaines assurances offrent un bien meilleur compromis. Par leur souplesse et leurs options élargies, les assurances privées vous permettent de concocter une assurance personnalisé en jouant sur vos garanties souhaitées, tel le plafond de remboursement, la durée de l’expatriation, votre âge ou encore par rapport à votre fréquence de voyages en dehors de la Thaïlande. Dans tous les cas, une couverture prenant au moins en compte l’hospitalisation est indispensable.