share on:

cyrille-hareux-smallLe groupe Vauban Immobilier en Thaïlande célèbre cette année ses 10 ans d’activité. Cyrille Hareux, Fondateur du groupe revient sur cette décennie consacrée à asseoir cette position de leader et à accompagner investisseurs, retraités et expatriés dans leurs projets immobiliers en Thaïlande.

Quel fût votre parcours professionnel avant de fonder Vauban ?

Je suis diplômé de l’Ecole supérieure de Commerce et d’Expertise comptable. J’ai démarré ma carrière professionnelle en France en tant que Directeur financier pendant 10 ans puis marchand de biens et agent immobilier.
Ces expériences m’ont permis d’acquérir une expertise solide du marché immobilier, expertise que je mets aujourd’hui à la disposition de la clientèle francophone et internationale de Vauban.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous installer en Thaïlande ?

J’ai très vite éprouvé le désir de fonder ma propre Agence. Est-ce une question de hasard ou de chance ? Dans mon cas, le hasard a bien fait les choses.
Il y a maintenant un peu plus de onze ans, mon épouse et moi-même assistions à un dîner d’entreprises au cours duquel nous avons rencontré une personne qui travaillait en Thaïlande depuis plusieurs années. Au cours de notre conversation, cet ami nous a décrit la Thaïlande comme étant un paradis où tout était possible et où les opportunités d’affaires étaient importantes. Ajoutez à cela, des habitants bien intentionnés et un cadre de vie idyllique : il ne nous en a pas fallu davantage pour achever de nous convaincre.
Quinze jours après cette soirée, nous étions dans l’avion.
D’abord pour de courts séjours. Puis, poussés par le désir de vivre une expérience à l’étranger, et puisqu’il vaut mieux avoir des remords que des regrets, pour une expatriation.
C’est ainsi que nous avons débarqué à Bangkok, avec 120 kilos de bagages et nos jumelles de 10 mois, un soir de septembre 2006. Cette première nuit est restée inoubliable : arrivés tard dans la soirée, nous n’avions pas eu le temps de faire de shopping, nos filles ont passé leur première nuit en Thaïlande dans une baignoire pour l’une, dans une valise pour l’autre.

Quelles étapes avez-vous suivi pour devenir leader de l’immobilier en Thaïlande auprès des fonctionnaires ?

Que de chemin parcouru depuis cette fameuse nuit. Dix ans plus tard, nous sommes à la tête de le groupe immobilier de référence en Thaïlande.
Dans un premier temps, nous avons constitué notre gamme de propriétés (condominiums, résidences hôtelières, maisons et villas) adaptée à divers types d’investissements (investissement pour la retraite, investissement de villégiature et investissement locatif).
Ensuite, nous avons tissé un réseau efficient en ouvrant nos 7 agences dans les principales destinations touristiques du pays à Bangkok, Chiang Mai, Hua Hin, Pattaya, Phuket et Samui.

Pour développer notre notoriété, nous avons mis en place un marketing efficace notamment à travers le web, et renforcé notre présence dans certains pays grâce aux évènements en organisant régulièrement des salons, conférences et rendez-vous privés en Thaïlande, en France, dans les DOM-TOM et en Asie.

D’abord Agence immobilière, Vauban est rapidement devenue plus que cela : nous sommes aujourd’hui une société de conseils, un partenaire qui accompagne les clients de A à Z dans leurs projets d’expatriation et d’investissement en ThaïlandeNos services incluent l’achat, vente, location et gestion. Nous disposons également d’un département juridique capable d’accompagner les clients sur ces aspects. Nous sommes par ailleurs l’agent francophone du programme gouvernemental Thaïlande Elite.

Vauban c’est surtout, et avant tout, une aventure humaine. La richesse d’une entreprise repose avant tout sur les hommes et les talents qui la constituent, car on ne fait rien tout seul. Nous sommes aujourd’hui soixante collaborateurs.

Comment accompagnez-vous vos clients dans la concrétisation de leur projet ?

Etant donné le nombre important de programmes immobiliers disponibles en Thaïlande, nous réalisons une sélection et identifions les meilleurs projets sur différentes gammes et adaptés à différents profils de clients (investisseurs, retraités, expatriés).
Nous sommes aujourd’hui le seul groupe immobilier en Thaïlande à couvrir les principales destinations du Royaume avec une agence dans chaque destination et à pouvoir conseiller les clients objectivement par rapport à leur projet de vie et d’investissement. Dans le cadre de notre accompagnement et de notre service, nous nous adaptons aux objectifs personnels et financiers de chacun. A cela, nous ajoutons une éthique certaine et des conseils de qualité.
Ces piliers constituent selon moi le lit de la réussite. Une réussite qui s’inscrit dans le temps : la fidélité de nos clients l’atteste. Ces derniers sont d’ailleurs nos principaux prescripteurs. C’est là notre plus belle récompense. Quel meilleur prescripteur qu’un client satisfait ?

Vauban a mené à bien plus d’un millier de projets au cours de cette décennie, avez-vous été marqué par un client en particulier ?

Un millier de projets, c’est autant d’aventures humaines. En concrétisant un projet immobilier, nous prenons part à la vie personnelle de nos clients et nous devenons à leurs yeux un partenaire. Un rôle que nous prenons très à cœur.
Parmi toutes ces personnes rencontrées, un couple de retraités, dont l’épouse était malade, m’a particulièrement marqué. Avant son arrivée en Thaïlande, nous avions contacté plusieurs hôpitaux de Bangkok afin de la rassurer et surtout de lui assurer que ses médicaments étaient disponibles ici. Elle est arrivée quelques jours plus tard avec, malgré tout, une valise remplie de médicaments. J’ai eu le plaisir de la revoir quelques mois après son installation : son état de santé s’était considérablement amélioré. Elle ne prenait plus que quelques médicaments et m’a confié que son changement de vie était la clé. La Thaïlande dispose de nombreux atouts et offre un excellent confort de vie, l’alimentation y est saine et le soleil apporte beaucoup lui aussi.

Pourquoi avoir choisi le nom « Vauban » ?

En Thaï, « bâan »  บ้าน signifie « maison ». Ajoutez à cela mon intérêt pour les travaux de Sébastien Le Prestre, le Marquis de Vauban et Architecte de Louis XIV et le nom était tout trouvé. Quant à notre logo, le « V » de Vauban a été spécialement designé pour rappeler le kanok, élément qui orne les maisons traditionnelles thaïlandaises.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez été confronté lors de la création du groupe ?

Les difficultés classiques que tout entrepreneur peut rencontrer au démarrage d’une activité dans un pays dont la culture, des affaires notamment, est différente….
La pression que l’on se met au démarrage, la nécessité de se construire une crédibilité, d’acquérir la confiance des promoteurs et, surtout, des clients.

Comment le groupe Vauban a-t-il changé, à son niveau, le marché de l’immobilier en Thaïlande ?

Vauban a été précurseur et a changé le marché immobilier en y apportant de nouveaux services, indispensables aux investisseurs étrangers. Nous avons fortement poussé les promoteurs à développer de nouveaux services tels que la garantie locative ou encore le financement promoteur. Aujourd’hui, ces services s’avèrent indispensables et foisonnent sur le marchéAinsi, pour répondre aux besoins de sa clientèle, Vauban créé des produits adaptés et attractifs avec une valeur ajoutée au niveau du design et du prix.

Quels sont vos projets ?

Vauban poursuit son développement en gardant à l’esprit sa priorité : la relation de confiance avec nos clients, le maintien de notre standing et la qualité de nos offres et services.
A court terme, nos objectifs sont de faire de chacune de nos agences réparties à Bangkok, Hua Hin, Pattaya, Chiang Mai, Samui et Phuket les leaders sur chacune de leur destination toutes nationalités confondues.
Nous œuvrons également au renforcement de la gestion pour assurer à nos clients investisseurs les meilleurs rendements.

Et vos ambitions ?

Devenir le groupe leader du marché immobilier en Thaïlande toutes nationalités confondues, et surtout continuer de contribuer à l’intérêt et l’attrait qu’offre la Thaïlande.

Interview réalisé à Bangkok, au siége social du Groupe Vauban
Découvrez également les émissions Zone Interdite et le journal de France 2 avec Cyrille Hareux