share on:

La Thaïlande craint un retour au confinement après la détection de deux nouveaux cas de coronavirus sur le territoire. Le pays commençait à retrouver son quotidien. Mais, cet incident est venu perturber la tranquillité de sa population. Cela a obligé le gouvernement à prendre des mesures adéquates.

Deux nouveaux cas de covid-19 importés

C’est désormais le tour de la Thaïlande de redoubler de vigilance. Comme beaucoup de pays ayant repris le cours normal de leur quotidien, la Thaïlande a allégé ses mesures de confinement. Néanmoins, le pays a détecté très récemment deux nouveaux cas de coronavirus. Les porteurs de virus auraient échappés au “filtre sanitaire” instauré par le gouvernement lors de leur entrée sur le territoire.

Cet incident s’explique par le fait qu’il s’agissait de la fille d’un attaché diplomatique soudanais. Les agents diplomatiques, du fait de leur statut, bénéficient en effet de certains privilèges tels que l’exemption de fouilles durant leur passage aux frontières ou de toute autre mesure qui pourrait éventuellement les mettre mal à l’aise. Ainsi, il pourrait s’avérer difficile, voire impossible pour un État de les contraindre ou les imposer certains protocoles tels que la mise en quarantaine stricte et surveillée.

Le royaume de Thaïlande agit pour éviter le pire

Le royaume de Thaïlande, afin de rassurer la population locale et d’éviter le pire, notamment le retour massif de la pandémie, a pris des mesures strictes. En effet,le gouvernement a décidé de mettre en quarantaine les porteurs de virus. Les endroits publics qu’ils ont fréquentés ont également été fermés temporairement et ont fait l’objet d’une désinfection.

Suite à cet incident, l’immunité diplomatique ainsi que le traitement de certains “voyageurs” de haut rang sont désormais limités. En effet, le gouvernement thaïlandais impose une mise en quarantaine surveillée. Cette mesure s’applique à tous les diplomates ainsi que les membres de leur famille, dès leur arrivée sur le territoire.

Dans la même logique, les visites officielles de courte durée des hommes d’affaires sont également mises en suspens jusqu’à nouvel ordre. En d’autres termes, le royaume thaïlandais souhaite mettre en avant la sécurité sanitaire de sa population avant ses relations diplomatiques. Cela semble tout à fait légitime au vu de l’ampleur qu’a prise la pandémie à travers le monde. Dans le cas de la Thaïlande, le covid-19 avait causé 58 décès en l’espace de 6 mois, avec des répercussions économiques non négligeables.

Le gouvernement thaïlandais a de la sorte eu une réaction face à cet incident. En plus d’avoir pris la peine de s’excuser auprès du peuple, il a su lui rassurer en ayant pris les mesures qui lui incombent.

Cet incident devrait également alerter les autres pays car une deuxième vague de pandémie risque de persister. Effectivement, nombreux sont les pays occidentaux qui procèdent au déconfinement progressif. La plupart d’entre eux sont laxistes avec l’application stricte des “gestes barrières”, notamment le port de masque ou encore le respect de la distanciation sociale.