share on:

Le système médical thaïlandais repose sur un équilibre entre les hôpitaux publics et les hôpitaux et cliniques privés. Les premiers sont répartis sur tout le territoire, chacune des 77 provinces du pays disposant d’un hôpital public général. D’autres plus petites structures sont situées dans tout le pays, garantissant un accès au soin pour tous les habitants du Royaume.

Suite à de multiples réformes, tous les thaïlandais ont aujourd’hui la chance d’être pris en charge grâce à une couverture médicale universelle. La médecine de ville comme en France n’existe pas vraiment. Tout le monde se rend à l’hôpital pour le moindre bobo ou maladie. De ce fait, les hôpitaux publics sont traditionnellement plus engorgés que les institutions privées.

Les hôpitaux privés sont l’autre facette du système médical thaïlandais, présent essentiellement dans la capitale et les grands centres urbains du pays. Les soins y sont plus chers que dans les institutions publiques mais la qualité du personnel et du matériel y est supérieure. Les étrangers de passage, résidents en Thaïlande, ainsi que les classes moyennes et supérieures thaïlandaises sont parmi les principaux clients de ces structures médicales.

Signe de la très bonne qualité du système de santé thaïlandais, l’espérance de vie à la naissance est de 74 ans. Ce critère, communément admis pour mesurer la qualité et l’organisation des soins d’un pays donné, montre que la Thaïlande fait mieux que tous les autres membres de l’ASEAN – mis à part Singapour -, mieux que tous les puissants pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), mieux que des pays comme la Lituanie, l’Egypte, la Turquie ou le Pérou et tout aussi bien que des pays comme le Koweït, la Hongrie, le Venezuela ou encore la Colombie. D’une manière générale, la Thaïlande est l’un des pays dits émergents avec la plus haute espérance de vie au monde.

Image result for thai doctors

 .

Les hôpitaux privés

Des hôpitaux privés de qualité internationale sont implantés dans tous les lieux stratégiques du pays où des touristes et expatriés sont regroupés. Bangkok possède ainsi une vingtaine d’établissements privés, même plus si l’on tient compte de plus petites structures qui offrent des soins spécifiques (soins dentaires, chirurgie des yeux, etc.). De grands groupes, certains mêmes côtés en bourse de Bangkok, se partagent ainsi le marché des soins.p_children3

Les villes touristiques et centres urbains d’importance sont également bien équipés en établissements de soins privés pour accueillir des patients du monde entier, en mode urgence ou planifié. Hua Hin, Pattaya, Koh Samui, Chiang Mai et l’île de Phuket ont tous des hôpitaux privés conformes aux meilleurs standards internationaux.

Les hôpitaux privés thaïlandais sont à la pointe en matière de qualité des soins, grâce à des équipements derniers cris et des médecins compétents, le plus souvent formés à l’étranger. Le nombreux personnel est toujours au petit soin. De plus, les meilleurs hôpitaux auront toujours un interprète en anglais, parfois en français, pour informer le patient dans ses soins et le guider dans la partie administrative.

In-patient-003Certains services proposés par ces hôpitaux privés relèvent du luxe lorsqu’on les compare aux services hospitaliers de l’hexagone. Les chambres individuelles ressemblent aux chambres d’un hôtel haut de gamme : télévision à écran plat, chambre spacieuse et décoration soignée. Par ailleurs, le temps d’attente pour la prise de rendez-vous et la consultation, voire l’opération chirurgicale, est très réduit et se compte en jour.

Le rapport qualité-prix du parc hospitalier représente un atout majeur. Les tarifs sont bien plus abordables que les prix pratiqués en France. A titre d’exemple, une nuit dans un hôpital privé coûtera entre 100 et 1 000 € tout compris suivant l’hôpital et le type de chambres. (Chambre individuelle, infirmière, repas, soins particuliers).

.

Les principaux hôpitaux

Parmi les principaux hôpitaux de Thaïlande, le Bangkok Hospital est l’un des plus emblématiques bkkhospitalavec sa quinzaine de filiales implantées dans des zones touristiques telles Pattaya ou Phuket. Ce groupe hospitalier est également le seul hôpital en Thaïlande conventionné avec la CFE (Caisse des français de l’étranger), c’est-à-dire qu’il ne sera pas nécessaire d’avancer le coût des soins, contrairement à tous les autres hôpitaux.

Parmi les autres hôpitaux majeurs de la capitale, on bnh hospitalcompte aussi le BNH Hospital, les quatre hôpitaux Samitivej, les trois hôpitaux Phyathai ainsi que le gigantesque Burumgrad Hospital, plus grand centre médical d’Asie du Sud-est, l’un des hôpitaux de la ville qui accueille le plus d’étrangers.

La qualité de ces hôpitaux privés est réglementée par la Division médicale de l’enregistrement, dépendant directement du ministère de la santé thaïlandais. Par ailleurs, les hôpitaux privés de qualité reçoivent des accréditations internationales afin de certifier la qualité des soins proposées. Par exemple, les hôpitaux membres du groupe Bangkok Hospital ainsi que le Burumgrad Hospital ont l’accréditation JCI (Joint Commission International) qui garantie que les docteurs, infirmières, assistants médicaux ainsi que l’équipe managériale de ces hôpitaux rencontrent ou excèdent les standards des établissements médicaux aux Etats-Unis.

.

Vous avez aimé cet article ? Découvrez à présent le Guide : Visite Médicale En Thaïlande
Noemie

Noemie

Expatriée en Thaïlande, je m'attache à découvrir les moindres parcelles de ce fabuleux et passionnant pays; au travers des principales destinations de la Thaïlande, l'économie de ce pays en pleine croissance, du style de vie des Thaïlandais ou encore de l'immobilier ....