La Thaïlande fourmille d’histoires et de légendes mystérieuses. Les autochtones en sont friands et ont tendance à être très superstitieux. En fonction des lieux, des provinces, des villes er des quartiers, les histoires sont différentes, et cela ajoute au patrimoine culturel déjà extraordinaire de la Thaïlande. 

Aujourd’hui, nous vous conterons la célèbre légende de Mae Nak, née dans le quartier de Phra Khanong à Bangkok.

Un début enchanteur

L’histoire s’entame comme une véritable fin de conte de fées : un homme fort et beau, Mak, tombe amoureux d’une femme aux mêmes attributs et ils décident de se marier afin de vivre leur amour au grand jour. Quelques mois plus tard, leur désir de fonder une famille se profile : Nak tombe enceinte et leur bonheur ne cesse de croitre.

Quand les ennuis commencent

Le bonheur des jeunes amoureux est soudainement menacé. A cette époque du XIXe siècle, la guerre dans le Royaume du Siam se profile et Mak est appelé pour partir se battre. Au cours d’une bataille, il est blessé et a besoin de rester en convalescence loin de chez lui quelques temps.

Durant l’absence de Mak, les problèmes continuent. Nak perd la vie en accouchant et son enfant, trop chétif pour survivre, décède également.

Une vie quotidienne morbide

Mak rentre chez lui quelques mois après ce drame. Il retrouve à Phra Khanong femme et enfant épanouis et heureux. Il ne se rend pas compte qu’il vit avec des fantômes et personne n’arrive à la prévenir, car le fantôme de Nak provoque la mort ou des accidents si quelqu’un tente de révéler la vérité à son mari.

Une révélation douloureuse

Par miracle, Mak finit un jour par comprendre la situation : en regardant sa femme cuisiner, il se rend compte de son comportement inhumain étrange et s’enfuit sous un faux prétexte. Afin de se protéger de ce mauvais esprit, il s’enferme dans le Wat Mahabut, lieu saint le protégeant du fantôme de sa femme. Cette dernière, après une longue attente, finit par s’en prendre violemment aux habitants de Phra Khanong pour les forcer à faire sortir son mari.

Le fantôme capturé

Le fantôme de Nak finit par être capturée dans une jarre par un exorciste et fut jetée dans le canal de Phra Khanong. Ainsi, le quartier retrouva sa paix et son calme d’antan.

A bientôt pour de nouvelles histoires et légendes thaïlandaises !