Climat, maladies, vaccins, assurances médicales… Vivre en Thaïlande vous propose un tour d’horizon des précautions de santé indispensables au bon déroulement de votre séjour en Thaïlande.


PRÉPARER LE DÉPART

Pas de vaccin obligatoire mais des précautions indispensables

download

Avant de partir en Thaïlande, il est conseillé de consulter votre médecin et de mettre votre carnet de vaccinations à jour. Certes, aucun vaccin n’est obligatoire, mais certains sont vivement conseillés. Les adultes doivent être vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (rappel tous les 10 ans) et il est préférable d’être immunisé contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la grippe et la rubéole et vacciné contre l’hépatite A.

Pour le reste, tout dépend de vos activités sur place. Si vous partez pour un long séjour, songez à vous immuniser contre l’hépatite B et la rage.
En zone rurale et en saison des pluies, il est vivement recommandé d’être vacciné contre l’encéphalite japonaise.
Un traitement antipaludéen est inutile sur le sol Thaïlandais, sauf si vous vous rendez dans des régions rurales ou frontalières du Laos, de la Birmanie, et du Cambodge.

 

Les ordonnances soumises à la législation du pays

medoc
Si vous entrez en Thaïlande avec des médicaments, il convient d’emporter aussi les ordonnances et de s’assurer, auprès de l’ambassade de Thaïlande en France, que ces médicaments sont autorisés en terre de Siam. L’ambassade vous indiquera aussi s’il est nécessaire de déclarer spontanément les produits lors du passage en douane ou non.

 

Assurance de voyage : la clé de la tranquillité

fonds-cabinet-lefebvre2

Vérifiez que votre assurance de voyage couvre les frais médicaux, y compris le rapatriement. Il vous incombera de faire l’avance de tous les frais engagés et de garder précieusement toutes les factures en votre possession. De retour en France, il vous faudra les adresser à la CPAM qui vous remboursera conformément à son barème. Vous pouvez compléter cette assurance sommaire par une assurance privée santé et/ou assistance-rapatriement.
Le statut d’expatrié vous fait perdre vos droits à l’assurance-maladie française. Si vous faites le choix de partir en Thaïlande pour y travailler ou y vivre, il vous faudra trouver une nouvelle solution.

 

SUR PLACE


La Thaïlande est un pays moderne où l’on peut acheter tout ce dont on a besoin. De même, les hôpitaux sont de bonne qualité et dans certaines villes, les médecins parlent français.

 

Un climat tropical qui malmène les voyageurs

actu-24082016id5866
Le climat est rythmé par 3 saisons : la saison sèche ou saison fraîche (de décembre à février), l’été, extrêmement chaud (de mars à juin) et la saison des pluies (de juin à novembre). Comme pour tous les pays chauds et humides, la Thaïlande regorge de moustiques. Leurs piqures sont désagréables mais il est facile de s’en protéger grâce aux traitements répulsifs : lotions anti-moustiques, insecticides en bombe, diffuseurs, moustiquaires, sachez aussi qu’un ventilateur de plafond, à forte vitesse, perturbe le vol des insectes et vous protège. La protection adoptée contribuera aussi à réduire le risque de paludisme, d’encéphalite japonaise ou de dengue.

Au moment des grosses chaleurs, il est indispensable de se munir d’une crème solaire, d’un chapeau et d’un t-shirt selon votre sensibilité au soleil. Pour minimiser tout risque d’insolation et se prémunir d’une déshydratation, restreignez votre exposition et buvez beaucoup d’eau.
Enfin, si vous séjournez à Bangkok, la pollution est très forte. Si vous êtes asthmatiques ou en insuffisance respiratoire, soyez vigilants.

Alimentation et boissons


L’eau du robinet n’est pas potable, préférez toujours les bouteilles d’eau minérale. Si vous n’en trouvez pas, faites bouillir l’eau, ou utilisez des pastilles purifiantes (disponibles en pharmacie).

crispy-pork-belly-chinese-broccoli-20121030
Concernant la nourriture, les conditions d’hygiène des restaurants sont globalement satisfaisantes bien qu’il n’existe pas de contrôles sanitaires systématiques. Les plats trop épicés ou préparés dans des conditions peu hygiéniques donnent souvent lieu à des cas de turista.

 

Mondialisation de la santé 

medecine-a-l-etranger
Le pays bénéficie d’un excellent système de santé, en effet, la formation de certains médecins thaïlandais est semblable à celle des américains. Les hôpitaux et cliniques du pays disposent d’un personnel qualifié et d’un équipement similaire aux structures occidentales. Avec une médecine de qualité, un accès rapide aux soins et des prix abordables, Bangkok est même en passe de devenir une destination privilégiée de ce que l’on appelle désormais les « touristes médicaux » qui conjuguent vacances avec soins hospitaliers. La capitale ne compte pas moins de trois hôpitaux universitaires, et douze hôpitaux publics et privés.
Le système est néanmoins à deux vitesses : les hôpitaux privés sont bien plus chers que les hôpitaux publics, et accessibles seulement aux personnes les plus aisées ou qui ont souscrit une assurance santé.
Pensez à conserver toujours avec vous votre carte de crédit. En cas d’urgence, vous pourrez être soigné directement. Sachez également, qu’en cas de maladie ou d’accident à l’étranger vous pouvez consulter le Consulat, qui vous fournira une liste de médecins et d’hôpitaux.

 

ADRESSES UTILES

images

 

 

 

 

 

 

Burumgrad International Hospital
www.bumrungrad.com/
33 Sukhumvit 3 (Soi Nana Nua), Wattana, Bangkok 10110
Téléphone : +66 (0)26 67 10 00

Samitivej
http://www.samitivej.co.th
Samitivej Hospital (Sukhumvit)
133 Sukhumvit 49, Klongton Nua, Vadhana, Bangkok 10110
Téléphone : +66 (0)27 11 80 00
Email : info@samitivej.co.th


Bangkok Hospital

www.bangkokhospital.com
2 Soi Soonvijai 7, New Petchburi Road, Bangkapi, Huay Khwang, Bangkok 10310
Téléphone : +66 (0)23 10 30 00
Email : info@bangkokhospital.com

.

Vous avez aimé cet article ? Découvrez à présent le Guide : Visite Médicale En Thaïlande