share on:

Pour continuer dans leur programme de modernisation, et pour répondre à un vieillissement de la population, l’hôpital Bumrungrad a récemment ouvert un centre spécialisé dans les valves cardiaques, qui vient s’ajouter à leur département de traitement des maladies du cœur.

La Thaïlande, une population vieillissante

Selon le Rapport sur le vieillissement de la population dans le monde, publié par l’ONU, la Thaïlande est l’un des nombreux pays en pleine mutation sociale qui aboutiront à une société vieillissante. En effet, La Thaïlande devrait devenir une société âgée d’ici 2021, lorsque le pourcentage de personnes âgées de plus de 60 ans dépassera 20% de la population thaïlandaise totale.

Les statistiques du Ministère thaïlandais de la santé publique font un bilan lourd: En 2018, ils signalaient 432 943 nouveaux cas de maladie cardiovasculaire en Thaïlande et 20 855 décès au cours de l’année causés par cette maladie. Cela équivaut à 48 décès par jour dus à une maladie cardiovasculaire, soit 2 par heure.

Ainsi, le Dr Winyou Ratanachai, médecin en chef à l’hôpital Bumrungrad, déclare: «L’hôpital Bumrungrad reconnaît que la transformation en cours dans notre société exige que nous soyons prêts à offrir un soutien pour tous les aspects des soins de santé gériatriques. Ceci est particulièrement crucial pour le traitement des maladies associées aux maladies cardiovasculaires, qui sont parmi les causes de décès les plus courantes parmi notre population vieillissante.”

Dr. Wattanaphol Phipathananunth, directeur du nouveau centre spécialisé dans les valves cardiaques

Un personnel hautement qualifié et un suivi avancé du patient

L’hôpital Bumrungrad se démarque par son excellence autant au niveau de ses équipes médicales spécialisées et formées aux États-Unis, que par ses équipements médicaux à la pointe de l’innovation.

Ainsi, afin de mettre en place son nouveau centre de valvules cardiaques l’hôpital International Bumrungrad a constitué et développé une équipe de personnel médical hautement expérimenté possédant une expertise dans le domaine de la cardiologie et ayant reçu une formation avancée au Etats-Unis pour l’utilisation des diverses machines. Le centre fournit une gamme complète de services de soins de santé, notamment des soins préventifs, des diagnostics, des traitements et de la réadaptation cardiovasculaire.

Ce personnel est évidemment soutenu et accompagné de technologies avancées d’imagerie cardiaque, d’une unité de soins intensifs cardiaques (CCU) et de vastes installations de réadaptation cardiaque.

La technique TAVI

 

À la pointe de la technologie, le centre est également équipé de la technologie TAVI (Transcatheter Aortic Valve Implantation) qui propose une alternative de chirurgie aux patients en plus de la chirurgie à cœur ouvert. Il s’agit là de remplacer la valve endommagée par une valve artificielle.

C’est là une option qui convient aux patients à risques, comme le souligne le docteur Dr. Wattanaphol Phipathananunth, directeur du nouveau centre: « La technique TAVI convient le mieux aux patients atteints de sténose aortique sévère qui seraient considérés comme «à haut risque» s’ils devaient subir une intervention chirurgicale à cœur ouvert conventionnelle… La procédure prend à peine plus d’une heure, ce qui est bien moins long que la chirurgie de remplacement de la valve à cœur ouvert (environ 4 heures). La nature peu invasive de la technique ne laisse aux patients qu’une petite plaie au site de l’incision, ce qui entraîne moins de douleur et des temps de rééducation plus courts. Les patients nécessitent une hospitalisation de 5 à 7 jours environ avant de rentrer chez eux, alors que cette période peut aller jusqu’à 2 à 3 mois pour une chirurgie à cœur ouvert« .

 

L’ouverture de ce centre spécialisé souligne encore une fois l’engagement de Bumrungrad à respecter des normes de soins de classe mondiale en fournissant une sécurité et un suivi irréprochable à toute étape du traitement: du diagnostic au conseil, en passant par les consultations avec les patients et leurs familles, avant et après le traitement, en passant par la surveillance étroite et les soins postérieurs à la fin du traitement.