share on:

En ce 31 octobre, où l’on célèbre Halloween, la fête des morts, nous avons décidé de parler avec vous des 5 lieux de la capitale aux histoires étranges et sordides, qui sont à présent considérés hantés. Paranormal, fiction ou coïncidence? À chacun son interprétation mais une chose est sûre, ces histoires font froid dans le dos…

💀 L’Aéroport Suvarnabhumi, lieu hanté aux possessions et apparitions étranges…

Aussi étonnant que cela puisse paraître, et aussi familier que cet aéroport puisse être pour vous, il est considéré comme un des lieux les plus hantés du pays. 

Source: © Adam Selwood / Flickr

Tout a commencé lors de sa construction lorsque de nombreux ouvrier ont reporté d’étranges incidents, comme le fait d’entendre des gémissements, des lamentations et des chants surnaturels, ou même des accidents étranges et fatals.

Ce que nombre d’entre eux ignoraient, c’est qu’une partie du terrain sur lequel est maintenant construit l’aéroport, fut autrefois un cimetière…

À l’ouverture de l’aéroport, les responsables ont tenu une cérémonie pour éloigner les mauvais esprits, accompagnés de 99 moines thaïlandais qui ont chanté et prié pendant 9 semaines. Lors de la cérémonie, un homme se faisant appelé “Poo Ming” aurait clamé être le gardien défunt du cimetière, et a subi un exorcisme à l’eau bénite pour retrouver ses esprits.

Source: © Mark Fischer / Flickr

Mais les histoires le concernant ne se limitent pas à des possessions, il aurait aussi été vu en train d’errer les couloirs, avec son teint frêle et sa canne, clamant qu’il ne quitterait pas le cimetière dont il s’occupait autrefois. 

D’autres fantômes seraient également présents, comme la “femme pâle” décrite par plusieurs personnes comme une femme fantomatique portant un bébé dans ses bras, se plaçant souvent devant les véhicules pour effrayer les conducteurs. Elle a été accusée d’un certain nombre d’accidents.

Des travailleurs de l’aéroport et des passagers ont signalé des bruits étranges et inexplicables sur le site, des cris stridents, des bruits de pas, des voix fantomatiques…

Une fois même, un responsable de la sécurité est entré une fois dans un état de transe alors qu’il travaillait et a ordonné qu’un autre sanctuaire soit érigé à l’aéroport. Beaucoup de gens croient que l’homme était possédé par un esprit appelé Phor Kae Ming.

Et vous, vous avez déjà eu une expérience similaire à l’aéroport ?

👻 Wat Pai Ngoen, la morgue aux 2002 bébés

Attention, âmes sensibles, s’abstenir. 

Cette histoire est particulièrement glauque et dérangeante, et la population thaïlandaise aura du mal à oublier ce terrible fait divers…

En 2010, alors que la journée se passait tranquillement, un homme se baladait et fut surpris de voir un chien transportant un sac en plastique. Il fut pris d’effroi lorsque ce chien déchira le sac plastique et que des morceaux d’humains (plus particulièrement de foetus) en tombèrent. 

La police fut averti et ils suivirent le chien qui retraça le sac plastique et les emmena au temple d’à côté, le Wat Pai Ngoen Temple. 

Ils n’étaient pas au bout de leurs surprises et l’horreur ne s’arrêta pas là. Ils découvrirent dans ce temple 200 foetus de bébés enveloppés dans des sacs plastiques, et plus tard le compte s’éleva à 2002 foetus.

Source: Khaosod

Ils provenaient tous de cliniques où étaient effectués des avortements illégaux. Ainsi, ces cliniques avaient payé le temple pour cacher ces bébés avortés et pour qu’ils soient incinérés dans le crématorium afin de ne pas laisser de traces. Cependant, le crématorium ayant cessé de fonctionner pendant plusieurs mois, les bébés furent “stockés” des mois durant dans ces sacs en plastique.

Source: Tiewkrungthep

Même si par la suite, les bébés furent incinérés convenablement, les habitants du quartier déclarent entendre encore des bruits d’enfants qui ricanent et pleurent…

De plus, une photo publié montre une des portes derrière laquelle les bébés ont étés entreposés où on peut apercevoir semblerait-il l’ombre/reflet d’un bébé.

Source: Thairath.co_

👻  La femme en blanc de la maison abandonnée de Thawi Watthana

Cette histoire est tellement similaire à celle d’un scénario de film d’horreur qu’on en a des frissons.

En 2015 à la suite d’une soirée, un groupe de 7 adolescents décidèrent d’aller faire un tour dans la maison blanche abandonnée de Thawi Watthana.

Source: Thairath.co_

Mais en arrivant devant la maison, les lumières se mirent à s’allumer et s’éteindre, alors que le lieu était laissé pour vide, sans habitants. Effrayés, les adolescents sont donc repartis avant même d’y entrer.

Source: Thairath.co_

Mais les évènements étranges vont en fait se passer quelques mois plus tard.

3 mois plus tard, 2 des adolescents furent tués dans un tragique accident de moto. Jusque-là, rien de bien bizarre. Cependant, les témoins de la scène ont affirmé avoir vu les deux jeunes sur leur moto, ainsi qu’une dame vêtue de blanc qui les accompagnaient.

Un an plus tard, un accident similaire se produit et tue un 3ème adolescent. Cette fois-là encore, les témoins affirment qu’il n’était pas seul, et qu’avec lui sur la moto se trouvait une femme en blanc.

Encore un an passe, et cette fois-ci deux autres adolescents sont tués dans un feu de maison. Encore une fois, un témoin affirme avoir vu une femme en blanc entrer dans la maison avant que celle-ci ne prenne feu.

Il ne reste maintenant que 2 sur 7 de ces adolescents qui avaient décidé assez innocemment et sous l’effet de l’alcool de s’aventurer près de ce lieu abandonné…

Source: Thairath.co_

Coïncidence ou pure hasard ? À vous d’en juger…

👻 Teochew Cemetery, le cimetière chinois hanté de Bangkok… 

Méfiez-vous des apparences…

D’apparence, ce cimetière est assez surprenant. Loin d’être lugubre comme on pourrait l’imaginer, ce cimetière accueille maintenant des visiteurs qui viennent profiter d’un pique-nique, des joggeurs, une salle de sport et un café… Plutôt étonnant, non ?

Source: Coconuts Bangkok

Mais cela n’a pas toujours été le cas. Le parc a en effet était aménagé, de même que ses environs il y a quelques années de ça.

Source: Coconuts Bangkok

Même si son apparence laisse à douter de quoi que ce soit d’obscur, beaucoup de taxi refuseront de vous y emmener le soir… Et oui, chez les locaux, cet endroit est hanté, c’est une certitude.

Et pour cause, c’était autrefois un cimetière d’immigrants chinois. Nombre d’entre eux sont morts d’accidents tragiques et leur identité n’a pas pu être révélée. Il est estimé qu’environ 10,000 corps ont été enterrés sur ce terrain. Plus tard, il a également servi de terrain d’exécution, au temps où Sarit Thanarat était Premier Ministre (après un coup d’État où il prit la place de Plaek Phibunsongkhram). Et pendant un temps, c’est aussi devenu un endroit connu car de nombreux suicides s’y sont produits.

Pendant longtemps, le parc a été négligé et les croyances sont que les fantômes des personnes enterrés là-bas auraient été mécontents voir l’endroit se dégrader et être laissés à l’abandon. Les manifestations se sont faites de plus en plus fréquentes, et les taxis refusent maintenant d’y aller.

Certains chauffeurs de taxi qui ont conduit des passagers dans la zone ont affirmé que, lorsqu’ils sont arrivés et qu’ils se sont tournés pour regarder la banquette arrière, ils ont vu que leur passager avait disparu ou était recouvert de sang.

Certains ont même dit qu’après avoir déposé leurs passagers, ils ont, sans le savoir, embarqué un passager supplémentaire.

Les habitants auraient souvent vu des taxis quitter la zone avec une personne gravement blessée, couverte de sang, avec des bras ou une partie de la tête manquante, assise sur le siège arrière ou même juste à côté du conducteur.

Dorénavant, les esprits seraient plus apaisés depuis l’aménagement et l’entretien du parc, mais cela n’empêche pas les chauffeurs de taxi d’être toujours réticents à vous y emmener la nuit tombée…

Et vous, serez-vous assez courageux pour y aller de nuit ?

👻 Le compte à rebours fatal… Santika Pub, Soi 8

Cette histoire tragique a marqué fortement les esprits des bangkokois.

En 2009, le club branché Santika dans le quartier d’Ekkamai organise une de ses plus grosses soirées de l’année: Nouvel An. Mais la soirée qui promettait d’être un moment de joie et célébration quant à l’année à venir se transforma en horreur. Un feu se déclara au niveau du plafond, et se propagea à grande vitesse. L’endroit n’avait que 3 sorties de secours: une pour le personnel, l’entrée principale ainsi qu’une troisième fermée pour prévenir des vols.

Le bilan fut lourd, plus de 60 personnes ont perdu la vie ce soir-là, et plus d’une centaine s’en sont sortis blessés.

Source: Thairath.co_

Mais ce qui est troublant n’est pas l’événement tragique en soit mais plutôt les circonstances autour de celui-ci.

Tout d’abord, la soirée s’appelait « Goodbye Santika » car le club allait fermer temporairement et c’était donc la dernière soirée de prévue. De plus, le site web qui faisait la promotion de la soirée affichait des flammes sur son design. Ce n’est pas tout, le groupe qui jouait ce soir-là s’appelait « Burn » ou « Brûle ». Et enfin, une fois le feu ayant été contrôlé et les flammes ayant déjà tout ravagé, du panneau annonçant le nom du club « Santika », il ne resta que la fin « Ka » qui signifie « Tuer » en thaïlandais.

Source: Thairath.co_

Les voisins affirment encore entendre des lamentations, des cris et autre manifestations de souffrance, depuis le terrain maintenant inhabités et laissé à l’abandon.

Et vous, vous croyez à ce genre de signe ?