share on:

Visiter Chiang Mai est surement l’une des choses incontournables en Thaïlande lorsqu’on est un adepte du pays du sourire. Pour se faire, il nous semble utile de vous parler un petit peu des transports de la célèbre « rose du nord ».

Se Déplacer dans Chiang Mai

Très important : Essayez d’avoir une adresse écrite en thaï pour éviter les incompréhensions et gagner du temps 😉

1/ Les samlos ou vélo-taxis

Ce transport très atypique, bien que peu rapide, vous assure un dépaysement total. Très populaire dans les années 80, ils sont maintenant plutôt rare. Alors si vous en croisez un, profitez de l’opportunité pour découvrir tous les recoins de la ville.

2/ Les tuk-tuks

Le tuk-tuk est une solution efficace pour visiter Chiang Mai. A la différence des taxis, ils sont très nombreux et, le plus souvent, ils vous voient avant que vous ne les voyez ! Constitué d’un scooter et d’une carriole recouverte d’un toit métallique, ce moyen de transport est à négocier. Depuis la gare, ne payez pas plus de 70 bahts par personne. Dans le carré (vieille ville), c’est environ 20 bahts/pers.

3/ Les songthaews

Surement le moyen le plus pratique et le plus économique pour visiter Chiang Mai. Ce pick-up transformé en taxi collectif s’arrête dans le lieu que vous lui avez indiqué (Adresse en Thaï préférable). Ils sont couramment utilisés par les thaïlandais ce qui peut vous permettre de faire de belles rencontres au détour d’une rue.

Bon à savoir : Les songthaews rouges sont pour les trajets à l’intérieur du centre ville alors que les bleus, les jaunes et les blancs vous permettront de rejoindre la périphérie. De jour, compter entre 20 et 40 THB pour une course au centre ville et environ 100 THB pour les trajets éloignés.

4/ Les taxis et Moto-taxis

Les taxis sont surtout présents à l’aéroport de Chiang Mai. Peu utilisés au centre ville, demandez à votre hôtel d’en appelé un, si vous désirez l’emprunter, car ils sont peu nombreux. Souvent climatisés, ils vous permettront de vous rafraîchir entre vos visites. Les taxis sans passagers affichent une lumière.

Le plus : Dites « Meter, please » pour réclamer l’enclenchement du compteur qui vous évitera une négociation en fin de trajet.

Pour ce qui est des Motos-taxis, ils sont idéaux pour les personnes voyageant seuls et désirant aller plus vite pendant les heures de pointes. Il faut négocier le prix avant de monter, et exiger un casque. Prenez une autre moto si le chauffeur n’a pas de casque en rab.

5/ La location

Pour toute location, il faut avoir les permis et les assurances adéquats. Vérifiez bien les conditions des contrats, et prenez notes des problèmes sur le véhicule que vous louez. Si vous restez longtemps à Chiang Mai, essayez d’obtenir un tarif hebdomadaire ou mensuel, cela serait moins cher qu’un tarif journalier.

Ne laissez pas votre passeport en garantie, c’est illégal !

  • Le vélo : Pour 50 THB/jour, vous pourrez découvrir le centre ville de manière autonome. N’oubliez pas de rouler à gauche, et AVEC UN CASQUE ! Même si les vols sont rares, n’hésitez pas à accrocher votre vélo.
  • Le scooter : Pour environ 200 THB/ jour, vous pourrez visiter les lieux emblématiques de Chiang Mai. Moins fatiguant que le vélo, voici un moyen de transport idéal pour aller où bon vous semble, selon vos humeurs.
  • La moto : Pour 250 THB/ jour, ce moyen de transport vous permettra de vous évader de la ville rapidement pour observer des paysages à couper le souffle. Faites attention sur la route, la prudence est de mise et le port du casque est bien évidemment obligatoire ! On viendra vous tirer les oreilles si vous ne respectez pas ça.
  • La voiture : Le budget pour une location de voiture dépend du modèle désiré. A partir de 1 500 THB/ jour, vous obtiendrez une voiture pour vos visites en famille ou entre amis. Et avec 800 THB supplémentaires, bénéficiez d’un chauffeur pour une sérénité totale durant toute la journée.  PS 1 : Il est souvent difficile de trouver une place dans la vieille ville. PS 2 : N’oubliez pas de faire le plein avant d’aller dans la campagne.

6) Les « Smart Bus »

Modernes, ils viennent d’arriver et offrent des avantages non négligeables :Capacité de 50 personnes par bus, Connection Wi-Fi, Air climatisé, Passage toutes les 20 minutes (en théorie), Application smartphone offrant un suivi GPS des bus,Paiement possible par carte sur l’application smartphone… Coût forfaitaire de 20 THB / Billet. Service de 06:00 à 23:00 tous les jours.

La route R3 par exemple a 3 stations principales : Aéroport International de Chiang Mai, Route Nimmanhaemin et la Vieille Ville – et un total 26 stations de bus au centre-ville.

7) Les Applis

L’application Grab offre le choix entre motobike ou voiture, c’est le Uber Thaïlandais. (Grab a même racheté Uber en Asie du Sud-Est). Le prix est affiché à l’avance, et cela évite des séances de négociations parfois usantes.

Comment relier le reste de la Thaïlande à partir de Chiang Mai

1) Le Bus

Comme mentionné au-dessus, des Songthaews vous permettront de rejoindre la périphérie. Les bleus vous mèneront au sud et à Mae Rim. Les jaunes iront au Nord, les vert iront à Mae Jo au Nord-est. Enfin, les blancs se dirigent vers l’Est de Chiang Mai, à Sankampaeng.

Toutefois, plusieurs autres bus sont à votre disposition et vous guideront dans des villes sans grande gare ou aéroport. Ils peuvent permettre de faire de longues distances pour un coût très faible  :

– Les bus gouvernementaux desservent les villes ou les villages aux alentours de Chiang Mai. Peu coûteux, ils se prennent dans les stations de bus de la ville. Toutefois, ils peuvent parfois être annulés ou empruntent un autre itinéraire que prévu. Avant toute chose, renseignez-vous sur place. Aussi, pensez à avoir de la monnaie sur vous.

– Les bus privés sont rapides, ponctuels et un peu plus chers que les bus gouvernementaux. Ils sont aussi plus confortables. La plupart du temps, ils circulent de nuit.

2) Le Train 

La station de train de Chiang Mai est le dernier arrêt sur la ligne nord du pays, elle se trouve à moins de 2km du centre-ville. Acheter ses billets à l’avance est préférable, pour avoir le choix concernant la classe ou le siège. Les classes vont de 1 à 3. La vitesse de la ligne Chiang Mai-Bangkok est au-dessus de la moyenne nationale, avec des haltes dans les villes de Lampang, Phitsanulok, Nakhon Sawan et Ayutthaya.

Les trains de nuit sont confortables et très prisés. Pensez à réserver votre couchette au moins 1 semaine à l’avance en ligne ou dans n’importe quelle gare (petit conseil : la couchette du dessous est souvent plus spacieuse).

3) Les vols nationaux

L’aéroport de Chiang Mai permet de rejoindre la majorité des destinations thaïlandaises, mais aussi les pays environnants. Les compagnies avec lesquelles vous pourrez voler sont Thai AirAsia, Nok Air, Thai Lion Air, Thai Smile, Bangkok Airways et la fameuse Thai airways.

Les vols nationaux sont peu chers si on s’y prend à l’avance, et offre rarement des déconvenues. Faites attention aux suppléments concernant les bagages en soute. Ils sont évidements beaucoup plus rapides que les bus ou les trains, ce qui offre un intérêt pour les voyageurs voulant économiser du temps.