share on:

Au 17 avril 2020 les chiffres pour le COVID-19 sont : 

Nombre total de cas dans le monde 2 185 938, avec 146 969 morts.
Pour la Thaïlande : 2 700 cas (964 cas actifs et 1 689 en rémission) et 47 morts. Le pays est à ce jour en état d’urgence.
Pour la France : 165 027 cas (114 295 cas actifs et 32 812 en rémission) et 17 920 morts, la France est en stade 3 avec confinement obligatoire.

 

Comment suivre l’évolution du nombre de cas dans le monde ? 

https://www.worldometers.info/coronavirus/?tagparamdecoded=actu%2Fvideo_actu/#countries
https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

h

Quelles sont les restrictions et informations pour venir en Thaïlande ?

h

Mise à jour au 30 mars 2020 : Dû à l’annonce de l’État d’urgence, à partir du 26 mars 2020 minuit (heure thaïlandaise), la Thaïlande interdit l’entrée sur son territoire sauf pour les diplomates et étrangers titulaires d’un permis de travail !

Diverses restrictions ont été mise à jour mais dépendent chacune de l’endroit, la province en Thaïlande ! Certains lieux en Thaïlande ont à présent un couvre-feu comme à Bangkok entre 22h et 4h du matin. 

[Les informations ci-dessous ne sont plus valables à présent, les frontières thaïlandaises sont fermées.]

Annonce du gouvernement thaïlandais le 17 mars 2020, pour les pays à risques (groupe 2) dont la France pour rentrer en Thaïlande : 

  • Certificat médical décrivant “aucune preuve d’infection du COVID-19 dans les dernières 48h et pas de signes de maladie dans les 14 jours précédant la date de départ”, certificat qui doit être délivré au maximum 72h avant le départ.
  • Une assurance maladie de 100 000 dollars minimum qui doit couvrir toutes les dépenses de traitement médical lors d’un séjour à l’étranger. A noter que les voyageurs doivent avoir souscrit à cette assurance avant leur départ. 

A l’arrivée sur le territoire thaïlandais :

en cas d’absence de fièvre ou de symptôme, un auto-isolement strict et obligatoire au domicile ou à l’hôtel ;
• en cas de fièvre ou de symptôme suivant : toux, congestion nasale, maux de gorge, difficultés respiratoires, le passager sera conduit dans un hôpital pour un dépistage du coronavirus :
si le test est positif, un placement en isolement dans un hôpital est prévu pendant 14 jours ;
si le test est négatif, un auto-isolement strict et obligatoire au domicile ou à l’hôtel est prévu pendant 14 jours.

Plus d’informations : ici

Pour ce qui s’agit des voyageurs en transit par des aéroports en Thaïlande voilà ce qui est dit :

« A l’embarquement, il est obligatoire de présenter un certificat médical établi dans les trois jours précédents son arrivée, par lequel un médecin atteste que l’on ne présente pas de symptômes associés au coronavirus et justifier d’une couverture par une assurance santé (à hauteur de 100 000 USD) pour la durée du séjour. »

h

Ces restrictions vont être appliquées dès le dimanche 22 mars 2020 pour toute personne souhaitant rejoindre le territoire thaïlandais. Mais dans tous les cas il est maintenant déconseillé de venir en Thaïlande même si les frontières thaïlandaises ne sont pas encore fermées, et même si certains billets d’avion n’ont pas été annulés. 

Mise à jour au 30 mars 2020 : Dû à l’annonce de l’État d’urgence, à partir du 26 mars 2020 minuit (heure thaïlandaise), la Thaïlande interdit l’entrée sur son territoire sauf pour les diplomates et étrangers titulaires d’un permis de travail !

A savoir que la Thaïlande a commencé à prendre des restrictions strictes. Depuis le 18 mars jusqu’au 31 mars, a été annoncé la fermeture des : 

  • Pubs et  bars
  • Salons de massage
  • Cinémas
  • Tous les lieux de loisirs et divertissement, salles de spectacle etc…
  • Annulation des vacances officielles du nouvel an thaïlandais (Songkran)

Restrictions qui ont été mise en place à Bangkok et qui commence à se propager ailleurs dans le pays (Phuket, Pattaya, Chiang Mai et les îles avec la fermeture progressive des bars depuis le 18 mars). A savoir que les établissements scolaires sont fermés également depuis quelques jours.

Nouvelles restrictions à partir du dimanche 22 mars, fermeture d’une liste d’établissements : 

– Centres de soins, de santé et de massage
– Cliniques d’amaigrissement
– Salons de beauté
– Les pistes de bowling
– Parcs à thèmes
– Terrains de golf et terrains d’entraînement
– Piscines publiques
– Salons de tatouage
– Pépinières
– Combat de coqs
– Installations de conférence
– Halls d’exposition
– Amulette – terrain d’échange
– Marchés (à l’exclusion des marchés qui proposent des produits frais, des légumes et des étals de produits alimentaires)
– Tous les centres commerciaux (à l’exclusion de la section des supermarchés)
– Tous les établissements d’enseignement publics et privés
– Les restaurants ne servent que les commandes « take away » et livraison à domicile

A partir du 23 mars 2020, la plupart des frontières terrestres de Thaïlande vont être fermées (sauf pour les marchandises).

Le Premier ministre thaïlandais a annoncé dans une allocation télévisée l’Etat d’urgence à partir du 26 mars 2020 en Thaïlande. Le détail des mesures prises sera annoncé ce jeudi. 

Comme l’a dit le Président français : “le seul moyen de ralentir et freiner la progression rapide de l’épidémie, en France, en Europe, et dans le monde, était de limiter au maximum nos déplacements à tous.

Il est peut-être temps d’annuler toute hypothèse de séjour en Thaïlande pour le moment. Pour premièrement ne pas propager le virus mais aussi pour ne pas rester bloqué sur place. 

h

Pour ce qui est des personnes voulant rentrer en France à partir de Thaïlande ?

h

Voilà les paroles du président français lors de son discours :

“Il a indiqué que les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen seront fermées dès mardi 17 mars midi pour 30 jours. Concrètement, tous les voyages entre les pays non européens et l’Union européenne seront suspendus pendant 30 jours. Les Français qui sont actuellement à l’étranger et souhaitent rentrer pourront bien entendu rejoindre notre pays. Nous organiserons, pour celles et ceux qui le souhaitent et là où c’est nécessaire, leur rapatriement.

“Compte tenu de la dynamique de l’épidémie, les Français qui ont leur résidence habituelle en dehors de l’espace européen et qui le peuvent sont invités, pour raisons sanitaires, à éviter autant que possible les déplacements internationaux et à limiter leurs mouvements dans les 30 jours à venir. J’invite les personnes qui le jugent nécessaire au regard de leur condition sanitaire à se faire connaître de nos ambassades et consulats.”
Pour les résidant français en Thaïlande de même pas de confinement annoncé par le gouvernement thaïlandais mais il est conseillé de minimiser les déplacements le plus possible.

“S’agissant des Français actuellement en déplacement temporaire à l’étranger, dans la mesure où de plus en plus de pays prennent avec un préavis souvent très court des mesures d’interruption des liaisons aériennes vers la France, nous leur conseillons à nouveau, quand ils le peuvent, de prendre les mesures nécessaires pour leur retour rapide en France tant que les lignes commerciales restent ouvertes.

 

Le mercredi 18 mars il a été annoncé que la France va organiser le retour de ses ressortissants bloqués à l’étranger avec quelques détails en plus.

«Un mécanisme global et mondial pour permettre à nos ressortissants qui le souhaitent de rentrer chez eux en France par voie aérienne va être mis en place très rapidement, en lien avec Air France»

«Il reposera sur un plan de transport aérien adapté pour l’ensemble du monde, en fonction des priorités et urgences locales, et permettra à chacun de réserver un billet retour auprès d’une compagnie»

Le gouvernement a par ailleurs invité les Français résidant à l’étranger à éviter autant que possible les déplacements internationaux, y compris pour revenir sur le territoire national, sauf raisons impératives. «Nous pensons que pour leur propre sécurité et pour lutter contre ce virus, il faut rester chez soi. Et si le chez soi c’est à l’étranger, qu’on reste dans son chez soi à l’étranger»

Paroles assurées par les ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur et le secrétaire d’Etat chargé des Transports dans un communiqué.

Source : Le Figaro 

Lien du communiqué : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/coronavirus-declarations-du-ministre-et-de-la-porte-parole/article/communique-de-m-jean-yves-le-drian-ministre-de-l-europe-et-des-affaires?fbclid=IwAR0zlmUMNvMNNGUYZY6bBL0edWRJXfk1x3tVRLsoyvAWnfR0AcJfSrL80mU

h

Il est donc conseillé aux personnes bloqués en Thaïlande ou ailleurs voulant rentrer en France de garder leur calme malgré la situation. Tant qu’il est possible il faut trouver des vols commerciaux par soi-même en direction de la France tant qu’il y en a encore. Les personnes sur place comme les ambassades de France font leur possible pour aiguiller les personnes bloquées sur place. 

Un communiqué de presse de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères fait le 19 mars 2020 dit : 

“Aux Français actuellement en déplacement temporaire à l’étranger, nous leur recommandons de prendre toutes les mesures nécessaires pour rentrer rapidement en France. Pour les y aider, le ministère chargé des transports a demandé aux compagnies aériennes de maintenir au maximum leurs lignes ouvertes vers la France et de modérer leurs prix. Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, avec l’ensemble de nos postes diplomatiques et consulaires, est pleinement mobilisé pour obtenir l’autorisation de liaisons aériennes spéciales et pour que ces liaisons aériennes spéciales puissent être assurées par des vols commerciaux. Ces démarches ont déjà porté leurs fruits en plusieurs endroits.”

“Pour nos compatriotes qui sont en attente d’un vol et qui ne disposent pas d’hébergement, nous venons de mettre en place un service d’urgence de mise en relation de français bloqués à l’étranger en situation de difficulté et des français établis hors de France se portant volontaires pouvant les accueillir. Ce service d’entraide, pour proposer un hébergement ou pour en demander un, est disponible à l’adresse web suivante : www.sosuntoit.fr

Lien du communiqué : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/coronavirus-declarations-du-ministre-et-de-la-porte-parole/article/communique-de-presse-de-jean-baptiste-lemoyne-secretaire-d-etat-aupres-du?fbclid=IwAR3kOHMYB_lbUaWKGpl1_i4qpM5Bjg6WxAEuPm90VCY36jvuHX0sm8JGpf8

 

A savoir que les personnes de retour de l’étranger bénéficieront directement de la sécurité sociale. Les députés de l’Assemblée nationale ont voté ce week-end pour la suspension du délai de carence de trois mois qui est normalement imposé aux français revenant d’un long séjour à l’étranger. 

 

Dernier type de personne : les français résidant en Thaïlande voulant entrer sur le territoire thaïlandais. Cela semble compliqué mais le gouvernement français a indiqué qu’il serait possible pour les personnes françaises résidant à l’étranger de rentrer dans leur pays de résidence malgré les frontières françaises fermées. Cependant il faudra justifier le fait de bien résider dans le pays demandé. Et aussi respecter les règles du pays dit, exemple en Thaïlande pour rentrer besoin d’un certificat et d’une assurance maladie de 100 000 dollars