Le jeudi 26 octobre 2017 marquera dans les livres d’histoire une date symbolique : celle de la crémation du Roi Rama IX. Ce denier, de son vrai nom Bhumibol Adulyadej, fut monarque pendant plus de 70 ans, et possède ainsi le record d’années passées sur le trône. Après son décès le 13 octobre 2016 et une année consécutive de deuil national, ce Roi tant aimé a enfin reçu l’hommage qu’il méritait à travers des funérailles splendides et fastueuses à l’image de son long règne. 

Le déroulement des funérailles

Le ciel bangkokien semblait jeudi lui aussi en deuil. Humide, moite, il affichait avec ses nuages une allure morose en accord avec la tristesse des thaïlandais. La cérémonie de crémation a duré pendant plus de cinq heures. Au coeur de la place de Sanam Luang, près du palais royal à Bangkok se dressait un crématorium construit pour ce moment historique. Ce crématorium royal avait nécessité plus de 10 mois de travail intensif et près de 30 millions de dollars. Le pari était réussi : le bâtiment, haut de 50 mètres, était composé de nombreuses dorures et statues précieuses. Deux statues des chiens royaux de Sa Majesté trônaient fièrement à l’entrée, soulignant ainsi l’amour du défunt Roi pour ses compagnons canins. La beauté du bâtiment était à couper le souffle et c’est en son sein que Bhumibol Adulyadej a pu finalement partir en paix vers le Royaume des morts. Selon la volonté et les croyances bouddhistes, ces traditions funéraires permettent à l’âme de la personne décédée de trouver la paix et de marquer religieusement son départ vers l’autre monde.

Lire aussi : La symbolique bouddhiste de la crémation

Un transport royal

L’urne royale fut également l’objet d’un transport inoubliable et marquant. La tradition veut que le Char de la Victoire, un bien royal, soit le digne transporteur de l’urne royale et accompagne le Roi et sa famille jusqu’au lieu de la crémation. Le transport de ce char avait nécessité le samedi précédent la cérémonie officielle une répétition générale car il ne faut pas moins de 216 hommes pour faire avancer ce lourd char d’or, rénové pour l’occasion.

Le peuple thaïlandais présent par milliers pour l’occasion

Le gouvernement thaïlandais avait prédit 250 000 personnes pour assister à la cérémonie, et pourtant ce fut 300 000 autochtones qui se sont déplacés à Bangkok pour rendre un hommage ultime à ce Roi adoré par son peuple. Venant de partout, ils se sont rassemblés sur la célèbre place de Sanam Luang avec bougies, portraits du Roi, fleurs et différentes offrandes. L’émotion sur les lieux était palpable et beaucoup avaient les larmes aux yeux ou pleuraient à chaudes larmes. Outre au coeur de la capitale, de nombreux sanctuaires avaient été construits par le gouvernement thaïlandais partout dans le reste du pays afin que chacun puisse rendre hommage par la prière au Roi Bhumibol Adulyadej lors de ses funérailles.

La cérémonie fut pleine d’émotion et marquera à l’avenir le 26 octobre comme un jour férié en Thaïlande. La cicatrice encore trop récente de la perte de ce Roi apprécié en Thaïlande comme bien au-delà des frontières commence seulement à se refermer après cette lourde année de deuil. 

Lire aussi : Hommage national pour le défunt Roi Rama IX