share on:

La Thaïlande n’a plus de secrets pour vous, et est officiellement devenue votre 2ème maison ? Mouais. La vie sous les cocotiers paraît paradisiaque, mais vous ne réussirez pas à duper l’équipe de Vivre en Thaïlande. Nous aussi, on les connaît, ces petits soucis que l’on rencontre lorsque l’on est expatriés en Thaïlande … Et vous ? 😉

 

 

 

 

« Mon stage dure 6 mois, mais le VISA ne prend que 3 mois ? »

 

« Je vis en Thaïlande, et je m’en vais demander mon 18ème VISA en Malaisie cette fois-ci ! »

 

« J’aimerais ouvrir mon entreprise, mais aucun moyen d’obtenir des papiers officiels avant … »

 

10 000 options de VISAS, mais aucune ne correspond à votre situation. Déboussolé ? Ne vous en faîtes pas, c’est tout à fait normal. VISA ED, VISA B, VISA Touriste, VISA Elite, etc … vous pouvez vous targuer de connaître tous les VISAS existants par cœur … et le chemin entre votre domicile et le bureaux d’immigration de Bangkok aussi. 😎

 

 

Plus sérieusement maintenant, garder votre VISAS et vos documents administratifs à jour est ULTRA important. Les amendes pleuvent pour les distraits et les problèmes de VISAS peuvent se montrer difficiles à résoudre avec les autorités thaïlandaises. Donc prenez gardes !

 

Heureusement pour vous, petites âmes perdues, Vivre en Thaïlande a une rubrique spéciale sur les VISAS, juste ICI !

 


 

 

 

Si votre fierté n’avait jamais été ébranlée auparavant, elle sera mise à rude épreuve lors de votre vie d’expatrié au Royaume de Siam … La Thaïlande a une longue histoire d’indépendance et n’a pas été entachée par beaucoup d’influence occidentale. Contrairement aux pays limitrophes de Siam – le Myanmar, le Laos, le Vietnam, la Malaisie, Singapour, l’Indonésie, les Philippines et l’Inde -, il n’y a jamais eu de colonisation occidentale.

 

 

Pourquoi est-ce qu’on vous dit tout ça ?


Eh bien parce qu’en tant qu’expatrié, vous aurez sans doute remarqué que les thaïlandais prennent un malin plaisir à vous le rappeler dès que l’occasion se présente. 😉

 


 

 

 

Alors qu’en France l’idée de payer 10 centimes pour un sac plastique vous effraie, les thaïlandais EUX ne se sentiront pas gênés de vous emballer une bouteille 33cl de coca dans deux jolies poches. Et cette passion pour les sacs plastiques va même au-delà … essayez un peu de refuser le sac plastique que vous tend la caissière, et affrontez son regard incompréhensif qui vous juge comme si vous l’aviez insultée. 😂

 

 

Outre les sacs en plastique, les thaïlandais adooorent la paperasse. Vous, petit expatrié, serez surpris par la quantité de documents générée pour les tâches les plus simples. La Thaïlande a beau être un pays asiatique des plus moderne, les arbres continuent de pâtir des démarches administratives du pays … Que diriez-vous de 32 pages A4 de paperasse pour changer un disque de frein dans une Honda Jazz de 12 ans ?

 


 

 

 

Malgré le fait qu’une ONG américaine considère la Thaïlande comme l’un des meilleurs endroits pour créer une entreprise en Asie (vous avez bien lu), créer une entreprise en Thaïlande peut être 1) difficile 2) une aventure 3) ahurissant 4) peut-être impossible. Ou tous les quatre à la fois.

 

 

Pourquoi ? Les VISAs, l’enregistrement de l’entreprise, le bureau du travail, la comptabilité, les formalités administratives, etc … toute une ribambelle de mots qui vous donneront froid dans le dos une fois les procédures engagées … en thaïlandais.

 


 

 

 

« 20 baht pour les thaïs et 200 baht pour les étrangers ? POURQUOI ? »

 

Allez dans n’importe quel parc national en Thaïlande et le prix d’entrée peut être jusqu’à 1000% plus élevé pour le farang et les touristes. C’est une réalité de la vie qui fait l’objet de nombreux débats et que vous devez probablement accepter.

 

 

Si vous rencontrez de temps en temps un problème de tarification, sortez votre permis de travail ou votre permis de conduire local et le prix plus élevé est généralement annulé. Mais pas toujours. 😅

 


 

 

 

Les femmes sont généralement excédées par le nombre de remarques déplacées qu’elles peuvent avoir dans la rue en Europe … et si on inversait la situation ? En Thaïlande, ce sont les hommes qui passent de l’autre côté du miroir.

 

 

Jeunes hommes, n’espérez pas passer certaines rues – comme Nana à Bangkok par exemple – après une certaine heure sans être sifflés et suivis par de jeunes filles thaïlandaises. Même si l’idée d’être courtisés semble intéressante au début, elle peut très vite devenir lassante pour nos Don Juans. Vous confirmez Messieurs ?

 


 

 

 

Règles d’immigration, négociation avec la police, règles commerciales, application des règles de la route … la façon dont vous abordez certains de ces « petits obstacles » quotidiens doit être détachée et patiente. Bien que la Thaïlande ait bien décrit les règles, réglementations et lois concernant à peu près tout, elles sont souvent appliquées de manières inéquitable ou incohérente.

 

 

C’est une tradition plutôt populaire qu’en cas de problème entre un thaïlandais et un étranger, le thaïlandais a toujours raison. C’est pour cette raison qu’il faut toujours être prêt à « s’en sortir » dans toutes les situations.

 


 

 

 

Tamponner vos pieds, élever la voix, montrer l’absurdité de la situation encore et encore … cela ne changera absolument rien au résultat final. Perdre votre sang-froid n’aidera aucune situation et l’enflammera davantage, à votre détriment.

 

 

En bref, ne perdez jamais votre sang-froid et essayez de ne pas élever la voix, car ce n’est tout simplement pas thaïlandais. 1) Ils vous souriront en silence pendant que vous leur indiquez qu’internet a dit quelque chose de complètement différent. 2) Ils discuteront de la question avec d’autres membres du personnel et vous répondront avec exactement la même réponse qu’ils vous avaient donnée au départ. 3) Ils écouteront votre discours et penseront que vous êtes complètement fou sans le dire. BREF … soyez serein.

 


 

 

 

En dépit de leur nature généralement trèèès patiente et de leurs sourires infinis, les thaïlandais ne conduisent pas bien … même dangereusement. La Thaïlande est un des pays les plus dangereux au monde en ce qui concerne le trafic routier.

 

 

Nous pouvons même dire que les pires sont les conducteurs de moto. Passer de prêt entre deux camions, prendre un trottoir à contre-sens, passez 10 kms sans casque, avoir des courbatures aux fesses à cause des dos-d’ânes pris à pleine vitesse … avouez-le, vous êtes tous déjà passés par un ou plusieurs de ces cas !

 


 

 

 

Au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, un des maîtres mots de la vie en Thaïlande est « la patience ». Le bureau d’immigration, l’aéroport, le bureau local, l’hôpital, les entreprises … les files d’attente font partie intégrante du quotidien thaïlandais moderne. Les locaux sont trèèès patients, il faudra vous y faire. 😬

 

 

S’il y a bien des endroits pires que les bureaux officiels, ce sont les lieux touristiques. Vous tremblez déjà à l’idée de faire visiter le Grand Palace à votre maman pendant une après-midi sous 42 degrés et … 24 758 touristes chinois. Allez, courage, la journée sera longue mais Maman sera contente. 😀

 


 

Alors, que pouvez-vous faire avec ces défis ? Dans la plupart des cas, gardez le sourire, respirez à fond et rappelez-vous pourquoi vous êtes venu vivre en Thaïlande. Malgré les mille et un petits ennuis et incohérences, c’est toujours un endroit merveilleux.

 

 

– inspiration