Qui n’a pas rêvé de louer un scooter au Royaume du Siam et de sillonner les rues chaotiques des villes thaïlandaises aux commandes de ce dernier ? Qui n’a pas rêvé de ce sentiment d’adrénaline que procure un deux roues et la conduite à gauche ? Pas tout le monde, c’est vrai, mais il suffit de grimper sur une moto-taxi du pays pour avoir envie de plus de sensations, non ? 

Une conduite attentive

On ne va pas se mentir, la conduite en Thaïlande, ce n’est pas pour tout le monde, surtout celle des scooters. Il faut au préalable avoir une certaine expérience de conduite mais également ne pas avoir peur d’utiliser ses réflexes et d’être attentif. On ne vous conseille pas cependant de conduire des scooters partout dans le pays. A Bangkok, par exemple, on vous le déconseille fortement, à moins d’avoir des pensées suicidaires ! Les thaïs ont tendance à conduire sans règles, sans code de la route et surtout … sans limite de vitesse. Que vous soyez motorisé ou simple piéton, les motos et scooters ne pardonnent pas une traversée de la route sans faire attention.

Les papiers et documents à fournir

  • Le passeport

Règle n°1 quand on voyage : avoir (au moins) une copie de son passeport ! En effet, il est fort probable que lors de votre location de scooter, on vous demande de laisser votre passeport. Surtout, ne laissez pas l’original ! Ca parait tout bête mais il faut y penser, et si le loueur veut à tout prix l’original même après sourires et négociation cordiale, passez votre chemin, vous trouverez d’autres stands de location, ce n’est pas ce qui manque au pays du sourire.

  • Le permis de conduire

Le permis de conduire ne vous sera normalement pas demandé pour la location d’un scooter. Mais par mesure de sécurité, mieux vaut l’avoir sur soi, ainsi que son permis de conduire international très simple et rapide à obtenir avant le voyage.

  • La caution

A priori, une caution vous sera demandée lors de la location, et elle ne sera pas excessive. Mais attention : afin d’être sûr de la récupérer, il es important de passer le scooter en revue avant de partir avec. Chaque égratignure ou coup sur la peinture doit être remarquée et montrée au loueur. Vous pouvez également prendre des photos qui serviront de preuve au cas où le loueur vous cherche des noises quand vous lui rendrez son matériel.

Important : le casque

Bon, je ne veux pas jouer à la maman en disant ça, mais pensez à demandez un casque (ou deux si nécessaires) lors de la location du scooter. On le sait, ce sont les vacances, il fait beau, chaud, et on n’a vraiment pas envie de s’encombrer d’un casque. Mais sans vouloir vous faire peur, un accident est vite arrivé, et mieux vaut prévenir que guérir. Un casque vous gâchera moins les vacances qu’un séjour à l’hôpital.

Profitez !

Allez, Maman sors de ce corps, je n’ai plus qu’un mot à ajouter : profitez à fond ! Les balades en scooter en Thaïlande vous créeront des souvenirs extraordinaires, de plus vous serez indépendants, pas de taxis ou de tuk-tuks avec lesquels négocier à tout prix. Et ça, c’est définitivement reposant ! Profitez de sentir le vent thaï dans vos cheveux et du soleil tapant.

Allez, bonne route à tous !

Cheezburger GIF - Find & Share on GIPHY