share on:

Bangkok, métropole dynamique, offre à ses visiteurs des découvertes fascinantes. Aujourd’hui, nous vous proposons une visite un peu particulière… Direction l’Hôpital Siriraj et son musée.

Autrefois destiné à la formation des docteurs et infirmiers, le Musée de la Médecine est aujourd’hui un ensemble de six petits musées répartis dans deux bâtiments différents.

.

Un musée, trois lieux 

Siriraj, l’un des hôpitaux les plus prestigieux de Bangkok, héberge le musée de la Médecine, lui même composé en trois parties (et en trois bâtiments).

Le Musée de la médecine ou Siriraj Medical Museum se situe au deuxième étage de l’immeuble Adulyadejvikrom Building. Il se divise en trois parties.

Premièrement, le « Ellis Pathological Museum » : dans cette unité, on découvre des engins opératoires, coupes de cœur, éprouvettes et boites de pétrie. A cela s’ajoute un ou deux corps, quelques échantillons de peau, etc.

Deuxièmement, le Songkran Niyomsna Forensic Medicine Museum ou Musée de l’Anatomie : cette unité présente, comme son nom l’indique, des membres humains, des organes internes, parfois difformes, qui ont été embaumés. L’accumulation des parties de corps dans des flacons de formol contenant embryons, fœtus, enfants mal-formés, bras tatoués ou pas, pieds, jambes, mains, cœurs atrophiés, poumons atteints de cancers, sans oublier les crânes ayant reçus un choc frontal, brûlés ou fracturés par une balle… bref, c’est du brut, c’est de la pathologie, de la vivisection, de la médecine sans âme.

Puis, le Parasitology Museum ou  Musée de la Parasitologie : l’unité est réservée à ceux qui ont l’estomac bien accroché. Déconseillée aux jeunes visiteurs. S’il vous reste des forces on y trouve des mises en scène des différents modes de propagation de la dengue, de la malaria et autres parasites. Après la seconde partie, il n’y a pas de quoi fouetter un chat !

Enfin, le Musée de la Criminologie : les visiteurs peuvent découvrir le corps embaumé de Zee Oui, célèbre tueur en série d’enfants et cannibale. Il « repose » aujourd’hui aux côtés d’autres criminels, de cadavres embaumés de suicidés ou encore de victimes d’accidents et de meurtres. Des photographies fort marquantes sont également exposées.

Et pour finir, on vous laissera aussi découvrir aussi le Prehistoric Museum qui présente l’évolution des australopithèques et homo-sapiens.

Âmes sensibles, s’abstenir ! 

plan


L’entrée aux musées de l’hôpital Siriraj est gratuite.

Ils sont ouverts de 09h00 à 15h00 pendant la semaine.

.

Découvrez Les 10 Choses Insolites à Voir à Bangkok !