share on:

Élever un enfant donne aux parents une première expérience avec les questions médicales. Un des plus grands défis est la détection de symptômes particuliers qui pourraient être signe de maladie ou d’allergie.

Consulter un pédiatre permettra un diagnostic approprié et des conseils sur des options de traitement. Comprendre le fonctionnement des allergies peut aider des parents à déterminer la source de celle-ci et reconnaître les symptômes d’une réaction sévère exigeant des soins médicaux urgents.

 

Voici les quatre choses à savoir sur les allergies infantiles.

1. Les antécédents familiaux jouent un rôle majeur :

Il n’est pas toujours facile de comprendre les raisons de l’apparition des allergies, mais aujourd’hui, les antécédents familiaux apparaissent comme un des facteurs. Si l’un des deux parents ou les deux ont des allergies, l’enfant a de plus fortes chances d’hériter celle-ci.

Quand il y a des antécédents familiaux de chocs anaphylactiques – réaction sévère généralement causée par une allergie alimentaire ou une piqûre d’abeille – les bébés devraient être allaités durant leurs six premiers mois. En effet, des études ont montré que l’allaitement sur cette période diminue le risque d’un enfant d’allergies futures.

 

2. Les rhumes et les allergies ont généralement les mêmes symptômes :

De nombreuses allergies, tel que l’asthme et le rhume des foins, provoquent des symptômes – éternuements, démangeaisons, toux persistante, nez qui coule, congestion nasale et pression de sinus – ceux-ci peuvent généralement faire penser à un simple coup de froid, une sinusite ou encore une rhinite non allergique.

La couleur du mucus peut permettre de faire la différence entre une allergie et un rhume. En effet, un mucus clair est généralement le signe d’une allergie tandis qu’un mucus jaune avec une consistance gélatineuse indique généralement une infection virale ou bactérienne.

Un mucus coloré, peu clair ne signifie pas automatiquement que votre enfant est malade, il peut juste s’agir d’un mucus normal fonctionnant comme en filtre contre les saletés et les poussières afin qu’elles n’entrent pas dans les poumons.

Si vous avez un doute sur des symptômes respiratoires, il est préférable de consulter votre pédiatre.

 

3. Les différences entre une allergie, une intolérance et intoxication alimentaire :

  • Dans le cas d’une intolérance alimentaire, la réponse arrive généralement au niveau du système digestif, et non dans le système immunitaire.
  • L’apparition des symptômes d’une intoxication alimentaire peut prendre à cinq ou six heures à apparaitre après l’ingestion.
  • Lors d’une allergie alimentaire, l’ingestion de l’allergène concerné produit une réponse rapide du système immunitaire. Avec des symptômes comme de la diarrhée, vomissements, des problèmes respiratoires, des éruptions cutanées voir des chocs anaphylactiques. Les réactions allergiques alimentaires peuvent avoir différentes intensités et les réactions à un allergène spécifique peuvent varier au fil du temps, par exemple une allergie alimentaire qui a produit une réaction douce précédemment peut potentiellement causer un choc anaphylactique après une exposition dans l’avenir.

 

4. Les opinions divergent entre les méthodes de « protection ou d’exposition » :

Il s’agit d’un débat vieux de plusieurs années dans le monde médical, faut-il exposer les enfants aux allergènes ? Cette exposition aurait le pouvoir de les désensibiliser, et serait plus effective que la protection.

Alors qu’il y a des arguments forts de chaque côté, il est juste de dire que les avantages ont tendance à pencher du côté de l’exposition, dans le but d’utiliser la désensibilisation pour prévenir les allergies.

Celle-ci devra débuter dans les quelques mois qui suivent la naissance et se nomme l’immunothérapie orale – le but est de donner de petites quantités de l’allergène concerné à manger et à digérer, et d’en augmenter progressivement la quantité.

Si vous souhaitez mettre en place ce dispositif, assurez-vous de parler à votre docteur des éventuels effets secondaires possibles et des problèmes de sécurité. Bumrungrad International exécute une variété de traitements de désensibilisation et il est recommandé de réaliser ces procédures au sein d’un cabinet médical correctement équipé pour traiter les risques et les effets secondaires.

Le centre pour enfants du Bumrungrad :

Le « Children’s Center » du Bumrungrad International Hospital s’entoure d’une équipe de pédiatres et de professionnels de santé dévoués au bien-être de tous les enfants. Avec des traitements pédiatriques, des bilans et des soins experts pour des besoins spécifiques à chaque enfant, le centre offre un service expérimenté pour les enfants de tous âges.

Pour les parents ayant des suspicions quant à d’éventuelles allergies chez leurs enfants, le centre offre un pack complet incluant une série de huit tests qui pourront déterminer une éventuelle sensibilité à des allergènes. Le test réalisé est percutané (sur la peau) ce qui le rend indolore et facilement toléré par les enfants et les adultes.

Pour plus de détails concernant le Pack Allergies cliquez ici.

Pour prendre un rendez-vous ou contacter directement le « Children’s Center » appelez le +66 (0) 2011 3791, prenez un rendez-vous en ligne ou envoyez-nous votre demande.