share on:

Le festival du film gay, ouvert au public, revient pour sa deuxième édition au Quartier Cineart à Bangkok du 10 au 19 juin 2016.

En 2015, le magazine thaïlandais « Attitude Magazine » a lancé ce festival pour fournir une vision plus réaliste de la communauté LGBT et sensibiliser la population à cette cause. Depuis son ouverture, les organisateurs affirment que la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle a fortement diminuée dans la société thaïlandaise.

Durant dix jours, le festival entend ainsi promouvoir les meilleurs films traitant de l’homosexualité afin de défendre l’égalité entre les sexes et les droits de chacun. Sous le thème « Love Wins » (« L’amour gagne »), le festival présentera une sélection ecléctique de 12 long-métrages du monde entier :

Spa Night de Andrew Ahn (USA)

Dans ce film dramatique, qui a remporté le prix spécial du jury au Festival de Sundance cette année, un jeune américano-coréen prend un emploi dans un spa de nuit pour soutenir financièrement sa famille en difficulté et réalise que le monde underground du sexe gay à Los Angeles l’excite.

Nasty Baby de Sebastian Silva (USA)

Freddy et Mo, un couple gay de Brooklyn tente d’avoir un enfant avec l’aide de leur meilleure amie et ce malgré le harcèlement croissant de « L’évêque”, un voisin. Le film a remporté un Teddy Award ainsi qu’une récompense officielle au Festival international du film de Berlin.

Miss Bulalacao de Ara Chawdhury  (Indonésie)

Ce film indonésien suit un jeune drag queen tombée enceinte suite à un enlèvement extraterrestre. Les rumeurs de conception immaculée soulèvent son statut de leader de la secte.

Weekends de Lee Dong Ha (Corée du Sud)

Projeté au 66ème Festival International du Film de Berlin, ce documentaire suit la vie du premier groupe de choeur gay de Corée du Sud. Chaque membre rencontre des problèmes familiaux et subit des brimades homophobes, ce qui provoque des tensions au sein du groupe.

Loev de Sudhanshu Saria (Allemagne)

En Inde, où l’homosexualité est fortement reprimée, deux amis d’enfance se réunissent au cours d’une visite de week-end à la maison et réalisent que leur relation est peut être plus que de l’amitié.

Tomcat de Handl Klaus (Autriche)

Andreas et Stefan mènent une vie heureuse et passionnée. Ensemble avec leur chat Moïse, ils vivent dans une belle maison dans les vignes de Vienne. Ils travaillent en tant que musicien et planificateur dans le même orchestre et aiment leur cercle d’amis. Mais leur relation est remise en question lorsque Stefan, pris d’une soudaine explosion inhabituelle de colère, tue leur chat Moïse.

Desde Alla de Lorenzo Vigas Castes (Vénézuela & Mexique) 

Armando, un homme de 50 ans, cherche des jeunes hommes à Caracas et les paie pour se déshabiller, mais refuse de les toucher. Un jour, il rencontre Elder, un garçon de 17 ans, membre d’un gang criminel qui attiré par l’argent lui rend visite fréquemment. Petit à petit, une relation singulière s’installe entre eux.

La belle saison de Catherine Corsini (France & Belgique)

En 1971, Carole, professeure d’espagnol à Paris et militante féministe tombe amoureuse de Delphine, fille d’un couple d’agriculteurs du Limousin. Malheureusement, Delphine, accompagnée de Carole, n’a pas d’autre choix que de rentrer aider sa mère lorsque son père est victime d’un accident vasculaire cérébral. Les deux jeunes femmes découvrent alors que le féminisme et le lesbianisme sont bien difficiles à défendre à la campagne.

Four Moons de Sergio Tovar Velarde (Mexique)

Quatre histoires d’amour et de dégoût entre des hommes de différentes générations face à leurs conflits et leurs craintes.

Closet Monster de Stephen Dunn (Canada)

Un adolescent tente d’échapper à sa ville natale et aux souvenirs obsédants d’une enfance turbulente et notamment d’un passage à tabac d’un homosexuel dont, enfant, il a été témoin. Grâce à son imagination et au soutien d’un hamste doté de la parole, Oscar parvient peu à peu à extérioriser ses peurs.

Théo et Hugo dans le même bateau de Olivier Ducastel et Jacques Martineau (France)

Théo et Hugo se rencontrent dans un sexe club à Paris. Après avoir eu des rapports sexuels non protégés, ils décident de se rendre à l’hôpital pour se faire examiner sachant que l’un est séropositif.

A Capella de Hitoshi Yazaki (Japon)

En 1969 à Sendai au Japon, Kyoko Noma est une jeune lycéenne qui prend part à des manifestations sur le campus. Un jour, elle rencontre Wataru Domoto, un étudiant universitaire dans le café de thé Mubansou. Kyoko tombe amoureuse de lui, mais leur implication dans un incident les conduira à une fin choquante.

Du 10 au 19 Juin 2016 au Cinéart de Bangkok au 4ème étage de EmQuartier.