share on:

Pour sauver son secteur touristique en difficulté, l’autorité thaïlandaise du tourisme (TAT) a élaboré un plan relatif à l’ouverture des frontières thaïlandaises aux étrangers provenant de pays présentant un faible risque d'infection par le coronavirus. Ils pourraient visiter ce pays d'Asie du Sud-Est sans mise en quarantaine obligatoire.

La proposition d’ouverture des frontières thaïlandaises devra être approuvée par le gouvernement. Celle-ci devra également faire l'objet de négociations avec les pays autorisés à entrer en Thaïlande.

La Thaïlande dispose d’une économie très dépendante du tourisme. Et en vue d’éviter une très grande récession économique, le pays envisage plusieurs plans pour rouvrir ses frontières à certains visiteurs.

Aéroport thaïlandais lors de la dernière ouverture des frontières thaïlandaises

Contrairement au plan établi par le gouvernement, d'autres propositions d’ouverture des frontières thaïlandaises prévoient une quarantaine obligatoire de 14 jours dans un hôtel à l'arrivée. La semaine prochaine, le TAT demandera au Cabinet d'approuver un visa touristique spécial pour les visiteurs de longue durée. Ce visa les permettrait de rester dans le pays jusqu'à 270 jours.

Les secteurs thaïlandais de l'hôtellerie et du tourisme comptent sur le retour des visiteurs internationaux après l’ouverture des frontières thaïlandaises. Ces derniers contribuaient aux deux tiers des revenus du tourisme avant la pandémie. L’ouverture des frontières aux touristes internationaux permettrait de sauver des millions d'emplois. Le gouvernement et les entreprises évaluent le coût entre la réduction des risques d'infection et la limitation des dommages causés à l'économie. L’économie thaïlandaise est actuellement en voie de connaître une contraction record de 8,5 % cette année.

Source : Bloomberg