share on:

Il semble que le marché immobilier à Bangkok ait déjà repris du poil de la bête après le cataclysme qui a secoué la finance mondiale. Les marchés immobiliers occidentaux, fortement ébranlés par ce séisme, ne peuvent pas en dire autant.

La huitième étude de fond réalisée cette année par le promoteur Raimon Land sur les ventes de condominiums se conclut sur une note plutôt optimiste. Apparemment, les investisseurs sont de retour sur le marché Thaï, à la recherche d’actifs et de valeurs immobilières. Cela se traduit dans les chiffres par un doublement des préventes, chiffre qui avait plongé au dernier trimestre de l’année dernière.

L’effondrement financier a rendu les banques très réticentes à accorder des prêts. Mais cette difficulté a été compensée par une chute des coûts de construction permettant au secteur de se maintenir à flot. Contrairement à ce que laissait supposer la morosité économique ambiante, l’achèvement de certains programmes haut de gamme a fait monter le prix du mètre carré sur Bangkok.

L’acquisition sur plan reste élevée et avoisine les 73%. Parallèlement à la défection des spéculateurs, refroidis par la mauvaise conjoncture, la « vraie » demande s’est redressée, essentiellement grâce aux Thaïs, qui ont contribué pour beaucoup à la bonne santé du secteur.

Sukhumvit est aujourd’hui le quartier privilégié des programmes neufs, puisqu’il représente 57% de ce marché, avec une forte contribution autour du fleuve Chao Praya, ceci étant dû au prolongement du métro aérien sur l’autre rive.

Redaction

Redaction

La rédaction de vivre en Thaïlande, vous propose un contenu varié sur les principales destinations de Thaïlande.