share on:

Après l’annonce de la mort du Roi, le 13 octobre dernier, la réaction immédiate du Gouvernement a été d’appeler à une année de deuil et d’annuler tous les événements à venir. Deux semaines plus tard, le Gouvernement se rend bien compte que ces annulations, incompatibles avec le tourisme, ne pourront s’étendre dans la durée. En effet, plus de quatre millions de Thaïlandais dépendent de l’industrie touristique et ce genre de fermetures nuirait gravement au pays.

Une période de deuil qui s’adapte aux circonstances :

Le Gouvernement a indiqué les grandes lignes directrices à suivre en cette période de deuil.

Le 13 novembre, après les 30 jours de deuil national, période durant laquelle la plupart des gens sont vêtus de noir, certains choisiront de reporter des vêtements normaux, d’autres au contraire porteront leurs vêtements de deuil durant les 100 jours (jusqu’au 21 janvier) qui correspondent au rite funéraire de la religion bouddhiste.

Les fonctionnaires et les membres du Gouvernement, quant à eux, resteront vêtus de noir durant un an.

Libre à chacun, donc, de suivre son propre rythme pour aller de l’avant.

Des événements annulés, repoussés ou célébrés dans la retenue :

Ainsi, au fil des jours, quelques événements précédemment annulés sont de nouveau reprogrammés . Les limitations seront effectives jusqu’au 13 novembre, soit à l’issue du deuil national de trente jours. Après cela, un retour à la normal se fera progressivement. Comme l’a indiqué Kobkarn Wattanavrangkul, le Ministre du Tourisme et des Sports : « Tous les événements religieux, culturels et sportifs pourront reprendre afin de permettre au Pays d’aller de l’avant ». Néanmoins, l’organisation de ces événements doit s’adapter à l’ambiance et respecter le peuple thaïlandais en deuil, cela exclut donc la musique, les chants, les feux d’artifices, les grandes manifestations de joie. A l’instar du match de football de qualification pour la Coupe du monde entre l’Australie et la Thaïlande pourtant en dehors de la période du deuil nationnal.

MATCH THAÏLANDE – AUSTRALIE : Après quelques hésitations, la Fédération thaïlandaise de football a finalement annoncé que le match prévu le 15 novembre serait finalement maintenu malgré le deuil décrété. Durant la rencontre aucun chant, bannière ou instruments de musique ne seront autorisés dans le stade comme le précise ici le site Being Sport.

LOY Krathong : Le Festival étant un événement culturel, il aura bien lieu comme prévu. Le programme des activités sera maintenu mais exclura concerts, feux d’artifice et concours de beauté.

NOËL : Cette fête religieuse ne sera pas affectée. Les écoles chrétiennes pourront célébrer la naissance de Jésus. Il y aura des décorations de Noël à Bangkok et dans tout le pays. Il appartiendra aux propriétaires des centres commerciaux et bâtiments privés de prendre part aux festivités.

NOUVEL AN : Le compte à rebours sera maintenu.

NOUVEL AN CHINOIS : Cet événement culturel et religieux sera lui aussi célébré. Les participants porteront du rouge, la couleur du bonheur et des festivités chinoises, mais arboreront aussi un ruban noir, en l’honneur du Roi.

SONGKRAN : Evénement culturel à connotations religieuses, Songran devrait cependant s’adapter aux circonstances et être plus calme.

Vous l’aurez compris, le deuil national n’affecte que certains événements. Et le retour à la normale sera constatable dès le 13 novembre. Ainsi, si vous avez prévu de passer des vacances en Thaïlande, il n’y a aucune raison d’annuler votre séjour ni même de changer vos plans. Tout est ouvert normalement : centres commerciaux, marchés, attractions touristiques. Le seul endroit fermé à l’heure actuelle est le Grand Palais et qui rouvrira d’ici quelques jours, le 1er Novembre 2016.