share on:

Première capitale du Siam, Sukhotaï, qui signifie « l’aube du bonheur », fut fondée en 1238. Aujourd’hui, la ville, inscrite au patrimoine de l’UNESCO, abrite d’anciens vestiges de son illustre passé.

Le royaume de Sukhothaï mis fin au règne khmer d’Angkor Wat au XIIIème siècle. Il parvient à conserver son indépendance de 1250 jusqu’au XVème siècle. Le roi Ramkhamhaeng, surnommé « Rama le Fort » le porte à son apogée de 1275 à 1317. Mais à partir de 1350, le royaume d’Ayuttaya gagne en puissance. Si bien qu’en 1378, Sukhothaï est contrainte se soumettre face lui en devenant son vassal.

Désormais, la ville est découpée en deux parties : la nouvelle ville bordée par la rivière Yom et le parc historique situé à une douzaine de kilomètres.

La ville moderne attire les visiteurs par son dynamisme (restaurants, guest-houses, etc.) et sa proximité avec le parc. Elle est très prisée lors du Festival des lanternes (Loy Krathong) car de grandes cérémonies et spectacles sont organisés pour l’occasion. Cette année, le festival se déroulera du 14 au 15 novembre 2016.

La vieille ville possède, quant à elle, de nombreux temples construits en latérites, roches rouges, et en briques. La majorité des ruines se situe à l’intérieur de remparts encerclés par des douves. Le site, découpé en 5 zones (centre, nord, est, ouest), est ouvert de 8h00 à 18h00.

Comment y aller ?

  • De Bangkok : des trains relient la capitale à la ville de Phitsanulok situé à 50km de Sukhothaï. Des bus à Phitsanulok desservent Sukhothaï. Partir de la gare centrale de Bangkok « Railway Station » accessible en MRT (métro souterrain) à la station Hua Lamphong. Des bus climatisés partent aussi de la gare routière nord de Bangkok (Mo Chit 2).
  • De Chiang Mai : des bus relient la ville à Sukhothaï (environ 4h00 de trajet).