share on:

Moins connues et surtout moins touristiques que le Sud, les régions du Nord de la Thailande ont beaucoup à offrir aux voyageurs qui souhaitent s’y rendre. Paysages à couper le souffle, treks dans la nature, artisanat ou encore gastronomie, autant de découvertes qui raviront petits et grands.

Angèle, dont l’agence locale est basée en Thaïlande est un spécialiste de ces régions, et nous fait découvrir tous les secrets du Nord pour un voyage hors des sentiers battus.
ss

Quelle-est la meilleure période pour partir dans le Nord de la Thaïlande ?

Il n’y a pas de « mauvais » mois pour se rendre dans le Nord de la Thaïlande, ce sont surtout les vacances scolaires qui semblent rythmer les voyages dans le pays. L’idéal pour éviter la foule, est de se rendre en dehors de ces périodes.

Même lors de la saison humide (de juillet à septembre) les retours des voyageurs sont très positifs. À cette période, le pays est très vert, le riz a poussé, les fleuves et les rivières sont en crue, c’est la meilleure période pour apprécier le spectacle de la nature. C’est notamment la saison préférée des photographes car la lumière et le ciel sont particulièrement beaux.

En termes d’activités, certains treks ne seront malheureusement pas possibles durant cette période mais dans l’ensemble les voyages peuvent s’effectuer comme d’ordinaire.

dd

ff

Pourquoi visiter le Nord de la Thaïlande ?

Les régions de Thaïlande ont une forte personnalité. Elles ont leurs propres cultures (architecture, tradition culinaire, costumes traditionnels, fêtes, artisanat…). Les régions qui composent le nord, le Lanna (nord) et l’Isaan (nord-est) n’échappent pas à cette règle.

Historiquement les régions du Nord sont des terres d’immigration. Ainsi, s’ajoutent aux cultures régionales les influences des minorités chinoises ou birmanes qui se sont installées dans les régions frontalières. Dans le Nord, ces influences composent ainsi une mosaïque ethnique particulièrement visible à travers l’artisanat, les costumes mais aussi dans la gastronomie de rue.

L’une des particularités de la région est qu’elle reste assez peu touristique et préservée. Il existe évidemment des régions plus visitées : Chiang Mai, Chiang Raï, Mae Hong Son, Soï Mae Salong, le Triangle d’Or (Chiang Saen – Sop Ruak).

Malgré cela, ces régions restent assez peu touristiques. Il est possible de partir en trek dans la région de Chiang Rai, passer des nuits dans des villages sans croiser le moindre touriste. Une expérience parfaite pour ceux qui souhaitent voyager hors des sentiers battus.

D’autres régions sont encore moins connues mais valent pourtant le détour. C’est le cas de la région montagneuse de Nan à la frontière du Laos. Son chef-lieu est particulièrement pittoresque avec son centre-ville et ses nombreuses maisons traditionnelles en bois. Le parc national situé à proximité permet également de nombreuses activités comme la randonnée ou le canoë dans des paysages sublimes.

Ceux qui souhaitent voyager hors des sentiers battus apprécieront particulièrement la région de Mae Hong Son. De nombreux treks à travers les rizières sont possibles, les villages sont magnifiques et il est rare de croiser un autre voyageur. Les hébergements sont simples mais confortables.

 

 

Le TOP 5 des activités incontournables à faire dans la région 

ss

1. Faire un trek et dormir dans les villages

On peut faire ces activités en famille, avec des enfants : certaines randonnées ne sont pas difficiles et les villages ont pris l’habitude de rencontrer des voyageurs. Il y a donc un minimum de confort (lit confortables et propres, salle de bains et toilettes… ). Les points de vue sont magnifiques, de nombreuses cascades ponctuent la marche et il est souvent possible de se baigner dans des vasques naturelles. Les villages sont également accueillants et restent authentiques.

2. Passer une journée avec les éléphants

Dans un des sanctuaires à proximité de Chiang Maï. Les camps ont pour vocation de préserver l’espèce qui a été en danger en Thaïlande. Ils ont une approche pédagogique qui permet au voyageur de participer au bain, de laver l’éléphant d’aller chercher de la nourriture au rythme d’un parcours qui est commenté. Ces camps proposent de vrais moments privilégiés avec les pachydermes.

 

3. La visite des parc nationaux et des jardins

Notamment le Doï Inthanon qui est le plus haut Mont de Thaïlande. Ses chemins de randonnées, ses cascades et ses petits lacs valent le détour. C’est un endroit prisé par les familles thaïlandaises qui viennent y passer le week-end. Les points de vue sont spectaculaires.

 

4. Les temples

En ce qui concerne les incontournables ne manquez pas les temples de Chiang Raï (le fameux Temple Blanc) et de Chiang Maï (le Soï Suthep – les temples du carré).

 

5. Se promener dans le quartier de Nimmanhaemin

Et enfin, pour percevoir la complexité de la Thaïlande d’aujourd’hui, à la fois moderne et traditionnelle, une longue exploration à Chang Mai du quartier branché de Nimmanhaemin qui se situe près du quartier de l’Université. Il regorge de boutiques chics, de designers, de restaurants branchés, de boites de jazz, et même d’un centre commercial d’inspiration espagnole (One@nimman). Vous pourrez apprécier une architecture moderne et prendre un verre dans l’un des nombreux bars en rooftop.

 

ss

Découvrir le Nord de la Thaïlande : l’itinéraire recommandé

L’idéal est de commencer par la découverte de Chiang Raï avec une croisière sur la rivière Koh, suivie d’un trek dans la nature environnante. Vous passerez la nuit dans un village Lahu. Le lendemain vous profiterez de la ville et découvrirez son fameux temple Blanc.

Vous continuerez la visite de la région par Doï Mae Salong pour profiter de ses montagnes, ses plantations de thé et son jardin botanique. Des moments magiques vous attendent devant les montagnes au coucher du soleil ou perdues dans la brume du soir.

Vous prendrez ensuite la route vers Chiang Maï pour y découvrir la ville (Lieu Lodge, le Doi Inthanon … ). Puis la région de Mae Hong Son avec ses grottes, ses cascades et ses sources d’eau chaude avant de rentrer vers Chang Raï et de vous envoler vers le sud.

 

ss

Quelles-sont les spécialités gastronomiques de la région ?

Les spécialités de la région sont nombreuses. Les Thaïlandais ont une vraie passion pour la gastronomie et la cuisine de rue est exceptionnelle.

Nous pourrons notamment citer le Khao Soi Gaï (un curry de poulet à la noix de coco, avec des nouilles croustillantes), le Sai Ua (la saucisse de Chiang Maï) et surtout le Gaeng Hung Lay, un plat en sauce qui n’a rien à envier à notre boeuf bourguignon (en nettement plus épicé).

Angèle vous a sélectionné un itinéraire pour découvrir le Nord pour un séjour authentique et hors des sentiers battus. Je découvre.

ss

 Article Sponsorisé