share on:

Le gouvernement thaïlandais a approuvé la construction d’un train à grande vitesse reliant les trois principaux aéroports du pays, Don Mueang, Suvarnabhumi et U-Tapao, pour un investissement total estimé à 225 milliards de bahts (soit 6,3 milliards d’euros).
ss

ss
Un projet mené par l’homme le plus riche du Royaume et 12 autres sociétés

La Société nationale des chemins de fer thaïlandais (SRT) et le groupe Charoen Pokphang, devraient signer le contrat d’ici le 15 juin prochain. Selon les terme de ce contrat, la SRT devra payer 149 milliards de bahts sur une période de 10 ans et le contrat de joint-venture couvrira une durée de 50 ans.

Après cette date, le projet reviendra au gouvernement, qui espère recevoir un retour sur investissement d’envrion 300 milliards de bahts, rapporte Bangkok Post.
ss

ss
Le consortium, dirigé par le groupe CP, comprend douze autres sociétés, dont China Railway Construction Corporation, Siemens et Hyundai.

Suphachai Chearavanont, PDG du groupe CP, a déclaré que le projet de train à grande vitesse contribuerait au développement urbain ainsi qu’à une distribution plus équitable des richesses. Selon lui, les travailleurs locaux pourront également bénéficier du savoir des investisseurs étrangers qui se font de plus en plus nombreux dans la région.

Charoen Pokphand (CP) est dirigé par Dhanin Chearavanont, l’homme le plus riche de Thaïlande. Selon les dernières estimations de Forbes, ce dernier détient un capital de 16,5 milliards de dollars.
ss

ss
Ce colossal projet ferroviaire figure parmi les cinq mégaprojets du corridor économique de l’Est et s’inscrit le projet Thailande 4.0, visant à faire de l’industrie thaïlandaise, une industrie de haute technologie.

L’objectif est de faire de l’Est du pays un centre pour les industries de pointe, telles que la robotique, les véhicules électriques, ainsi qu’un centre régional pour la maintenance des avions. L’extention de l’aéroport U-Tapao, dont le coût total est estimé à 290 milliards de bahts, s’inscrit également dans ce grand projet gouvernemental.

Source : Vietnam Plus