share on:

Soyons réalistes, la majorité des étrangers permanents vivant en Thaïlande ne maîtrisent pas la langue locale. Toutefois, dans de nombreux pays dans le monde, les expatriés apprennent la langue locale. Certains en font même une priorité afin de comprendre la culture locale et de s'intégrer dans la société. Néanmoins, cela ne s'applique pas à la Thaïlande. La plupart des étrangers choisissent plutôt de se communiquer en anglais. Toutefois, apprendre la langue thaïe comporte de nombreux avantages pour un expatrié.

Apprendre la langue thaïe pour mieux vivre en Thaïlande

Apprendre la langue thaïe pour s'intégrer dans la communauté thaïlandaise

Oui, vous serez toujours le "Farang" et lorsque vous rencontrerez un Thaïlandais pour la première fois. En effet, il ne s'attendra jamais à ce que vous soyez prêt à apprendre la langue thaïe. Par contre, dès que vous aurez entamé une conversation de base en thaï, ils vous regarderont d'un point de vue complètement différent. Ils vous respecteront et vous feront des compliments.

Ne pas apprendre la langue thaï vous rend dès fois un peu isolé, et ce, même si vous vivez en Thaïlande pendant des années. Par ailleurs, si vous avez un jour l'intention de demander la citoyenneté thaïlandaise, l'une des conditions essentielles est la maîtrise de la langue thaïe. En effet, vous devez passer un entretien avec le fonctionnaire du gouvernement en thaï.

Plus de chances de décrocher un emploi

Même la majorité des étrangers qui ont un emploi bien rémunéré à Bangkok ne semblent pas être prêts à apprendre la langue thaïe. Par conséquent, même si vous ne devez posséder qu'une bonne connaissance de l'anglais, la langue thaïe ajoute certainement des tonnes de points bonus à votre demande d'emploi. Il vous suffit de prouver que vous possédez de bonnes connaissances de la langue thaïlandaise.

Les négociations sont plus faciles

Les Thaïlandais pensent qu'ils peuvent tirer le maximum d'argent des Farangs qui sont en vacances. En effet, ils présument que ces derniers ne connaissent pas les prix raisonnables des biens et des services. Il ne s'agit évidemment pas de faire ses courses au 7-Eleven ou d'aller se faire masser, mais bien de tout ce qui n'a pas de prix affiché. C’est notamment le cas des services de transport (moto, tuk tuk).

Apprendre la langue thaïe vous permettra ainsi de négocier le prix facilement. En effet, si vous parlez Thaïlandais, les habitants sauront que vous avez passé beaucoup de temps en Thaïlande. Ils auront ainsi l’impression que vous avez suffisamment d'expériences pour ne pas accepter une offre de prix déraisonnable.