share on:

Près de 500 000 étrangers sont aujourd'hui considérés comme ayant bénéficié de l'amnistie de visas thaïlandais, qui a été introduit en avril pour les étrangers. Ont été concerné ceux qui possèdent des visas touristiques ou autres, qui étaient bloqués en Thaïlande et ne pouvaient pas revenir dans leur pays respectif. Dans le monde entier, des avions avaient été cloués au sol et la Thaïlande avait alors fermé ses frontières. Six mois plus tard, et après deux prolongations, l'amnistie des visas doit prendre fin le 26 septembre.

L’amnistie de visas pourrait pas être prolongée

Auparavant, si votre visa expirait pendant l'amnistie de visas, il était automatiquement renouvelé. Mais comme les restrictions aux voyages s'atténuent lentement, l'immigration thaïlandaise a déclaré qu'il était peu probable que l'amnistie soit à nouveau prolongée.

Ils ont déclaré que les personnes sans visa valide doivent quitter la Thaïlande ou soumettre une demande de prolongation. Celle-ci sera examinée au "cas par cas". On estime maintenant qu'il reste moins de 100 000 étrangers dans le Royaume avec des visas expirés.

ambassade de thaïlande  - amnistie de visas thaïlandais

Les groupes pouvant bénéficier d’une prolongation de visa

Le département de l'immigration a signalé deux groupes qui seraient autorisés à obtenir une prolongation de leur visa après l’amnistie de visas. Dans les deux cas, la prolongation de 30 jours coûterait 1 900 bahts pour les frais de traitement du visa. Les exemptions ont été approuvées par le cabinet thaïlandais.

Peuvent ainsi bénéficier d’une prolongation de visa :

  • Les étrangers qui sont trop malades pour voyager et qui ne sont pas aptes à prendre l'avion (nécessitant un certificat médical), ou…
  • Les étrangers qui ne peuvent pas voyager pour d'autres raisons, problèmes de vols, etc. (nécessitant une lettre d'explication et une demande de prolongation auprès de leur ambassade ou consulat).

Les ambassades américaine, britannique et australienne ont toutes déclaré qu'elles fourniront ces lettres sur demande. Dans tous les cas, les ambassades ont précédemment refusé de fournir les lettres de demande. Toutefois, elles ont reconnu les problèmes que pose le retour dans leur pays à l'heure actuelle, même si certains vols sont disponibles pour les voyages d'urgence.

Que faire pour renouveler le visa après l’amnistie de visas ?

Une autre option pour les visas post-26 septembre (fin de l’amnistie de visas) pourrait être un nouveau visa de non-immigrant de 90 jours. Vous devrez en discuter avec votre bureau local de l'immigration ou consulter un agent de visa qualifié et professionnel pour prendre les dispositions nécessaires. L'obtention d'un visa par l'intermédiaire d'un agent vous coûtera probablement entre 25 000 et 75 000 bahts.

De nombreuses annonces sont actuellement affichées, offrant des services de magie et d'extension

Certains étrangers, craignant la date limite du 26 septembre pour l'obtention d'un visa, passent entre les mailles du filet et ne trouvent pas l'argent nécessaire pour organiser un nouveau visa ou se permettent de rentrer chez eux, souvent à des tarifs aériens très élevés. À un moment donné, vous devrez faire face à la situation et parler à un fonctionnaire de l'immigration pour déterminer vos options, le plus tôt sera le mieux. Vous pouvez aussi prendre contact avec votre ambassade ou votre consulat, en vous assurant qu'ils savent au moins comment vous contacter et en vous renseignant sur les vols de rapatriement possibles.

Si, en vertu de votre visa actuel, vous êtes tenu de vous présenter à l'immigration dans les 90 jours, vous devez maintenant le mettre à jour (avant ou le 31 août). Si vous n'avez pas fait votre rapport de 90 jours à ce jour, vous pourriez être passible d'une amende de 2 000 bahts ou plus.

Source : The Thaiger