share on:

Vous voulez profiter d’une bonne retraite en Thaïlande ? C’est une excellente idée ! Et c’est facile, surtout pour les français. Vous avez à suivre quelques démarches, à préparer au préalable des papiers et dossiers, à savoir où vous voulez habiter dans le pays, et avoir quelques notions des lois et règles du royaume. Si vous n’êtes pas encore au courant, voici quelques astuces pour bien passer votre retraite en Thaïlande.

Les démarches à faire

Pour pouvoir vous installer sans problème en Thaïlande, il vous faudra suivre quelques procédures.

D’abord, demandez votre visa auprès de l’ambassade de Thaïlande dans votre pays. Pour ce qui est de votre déménagement, cherchez un déménageur transitaire agencé en Thaïlande qui pourra vous aider à vous adapter à ce nouvel environnement. Pas plus de 8 semaines et toutes vos affaires vous seront remises. Et sur le plan de la santé, adhérez au régime d’assurance maladie local et à une mutuelle locale ou souscrivez à la Caisse d’assurance maladie des Français à l’étranger ou à la CFE. Une assurance partenaire de mutuelle est percevable avec la CFE. Pour le premier choix, il faudra encore voir avec les autorités thaïlandaises votre degré d’éligibilité.  Enfin, avant d’embarquer pour ce pays, faites-vous vacciner contre les hépatites A et B, la typhoïde, la rage et le tétanos.

Les dossiers essentiels

Les dossiers sont très importants pour le déplacement vers l’étranger donc ne négligez rien.

Si vous n’avez pas encore de passeport, faites le maximum pour vous en procurer un. Ce sera non seulement un moyen de déplacement, mais surtout un moyen de vous identifier.  Les visas aussi sont essentiels. Pour la Thaïlande, un séjour de 30 jours avec un simple passeport peut se faire. Vous devez donc avoir avec vous votre visa si vous comptez rester plus longtemps sur le territoire. La Thaïlande propose également un visa destiné aux retraités étrangers comme le visa O-A, renouvelable un an. Pour l’obtenir, il vous faut avoir plus de 50 ans et être domicilié en Thaïlande. Mais également percevoir un salaire annuel de plus de 21.000 euros soit environ 800.000 bahts, ou une pension mensuelle de 1.705 euros soit 65.000 bahts.  Vous devez disposer d’un casier judiciaire encore vierge.

Où vivre en Thaïlande ?

Choisissez votre milieu d’habitat selon vos attentes et votre profil.

Si vous êtes un retraité recherchant calme et tranquillité c’est-à-dire détente et relaxation, optez plutôt pour des hébergements au Sud ou sur les périphéries des îles. Des plages paradisiaques vous y attendent. Si vous souhaitez rester actif en cherchant un travail, commencez par vivre dans les grandes villes de Thaïlande comme Bangkok qui est le centre économique du royaume. Pour finir, si vous désirez faire des découvertes culturelles dans des espaces isolés pour vivre au plus proche de la population locale, installez-vous dans ce cas dans une des petites villes éloignées des invasions touristiques.

Loi et impôts

Quand vous partez vivre ailleurs, il est important de connaître les lois qui s’imposent ainsi que vos droits et vos devoirs.

Il est toujours important de savoir respecter les normes qui régissent la vie en société peu importe la destination.

Pour vous français, sachez que la France a signé une convention avec la Thaïlande. Cet accord stipule que les impôts sont à verser en France. Si vous voulez sortir de ce statut, pensez à devenir « non-résident » français. Pour cela, passez moins de 6 mois en France et évitez d’exercer une activité professionnelle.

Si vous décidez de vous installer ou juste passer quelques petits séjours dans d’autres pays d’Asie, il vaut mieux se renseigner auprès de personnes qualifiées. Par exemple, si vous voulez préparer votre voyage au Japon, suivez ce lien.

En collaboration avec « 38 000 km, le tour du monde en 365 jours »

Chloé

Chloé

Voyageuse invétérée et passionnée, partagez avec moi un petit bout de chemin et de discussion à travers le royaume de Siam.