La Thaïlande envisage la suspension du programme d’entrée Test & Go

La Thaïlande envisage la suspension du programme d'entrée Test & Go

Près de deux mois après sa réouverture au tourisme, la Thaïlande pourrait renforcer les restrictions et annuler le programme d'exemption de quarantaine, Test & Go.

En effet, en raison de l’émergence du variant Omicron, le ministre de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, va recommander la suspension du “Test & Go”. M. Anutin soumettrait cette proposition au Centre d'administration de la situation Covid-19 (CCSA).

La Thaïlande envisage la suspension du programme d'entrée Test & Go

Test & Go

Test & Go a été lancé le 1er novembre, permettant aux voyageurs vaccinés de 63 pays d'entrer en Thaïlande. Et ce, sans être soumis à une longue quarantaine. Ces voyageurs ont été invités à réserver une nuit dans un hôtel agréé en attendant les résultats de leur test RT-PCR.

Le Dr Supakit Sirilak, directeur général du département des sciences médicales du ministère, a déclaré qu'un cas d'Omicron entré dans le pays via Test & Go avait été testé négatif avant et à son arrivée. Cependant, le visiteur est tombé malade et a été testé positif au variant Omicron, quelques jours plus tard.

Par conséquent, le Test & Go devrait être réexaminé, car le cas se trouvait dans la période de latence de l'infection, soit 6 à 7 jours, a-t-il déclaré.

Si le programme “Test & Go” n'est pas revu, les visiteurs infectés, mais non détectés peuvent immédiatement voyager plus loin dans le pays et provoquer des grappes d'infections", a déclaré le Dr Supakit.

Si le Test & Go est annulé, les voyageurs vaccinés pourront toujours entrer en Thaïlande dans le cadre du programme “bac-à-sable”. Ce programme leur permet de se déplacer librement dans une province ou un district approuvé. Ils doivent toutefois rester dans la zone “bac-à-sable” pendant sept jours avant de se rendre dans d'autres régions de Thaïlande. Quant aux non vaccinés, ils doivent se soumettre à une quarantaine alternative dans un établissement agréé. Et ce, pendant 10 à 14 jours, selon le pays d'où ils viennent.

Le variant Omicron en Thaïlande

Jusqu'à présent, les autorités sanitaires ont signalé plus de 60 cas importés d'Omicron. Il y a eu 11 cas d'avril à décembre 10, 52 cas du 11 au 19 décembre. D'autres cas ont été signalés lundi matin.

“La plupart des cas Omicron détectés étaient des arrivées à l'aéroport de Suvarnabhumi. Le nombre de cas a augmenté assez rapidement au cours de la semaine dernière, ce qui correspond à la situation mondiale”. A-t-il déclaré le Dr Supakit

En outre, la première transmission locale du variant Omicron a été signalée aujourd'hui par les responsables de la santé publique.

Les infections se propagent rapidement, mais les informations sont insuffisantes pour déterminer si le nouveau variant provoque une maladie grave.