share on:

L’Hôpital international de Bumrungrad, situé au coeur de Bangkok, se positionne comme étant l’un des meilleurs hôpitaux d’Asie du Sud Est. 

Récemment, l’établissement a donné le feu vert à l’inscription du projet de modernisation de l’hôpital. Le coût global est évalué à 4 milliards de bahts au cours des 5 prochaines années (2019-2023). Ce montant correspond à la modernisation des salles d’opération, et à l’achat de nouveau matériel informatique et médical. 

Ces mesures permettront d’améliorer la performance de l’hôpital et de fournir de meilleurs services aux patients. L’hôpital Bumrungrad estime que les recettes totales pour l’année 2019 augmenteront de 2%, pour atteindre 19 milliards de bahts.

 

Forte concurrence dans le secteur de la santé en Thaïlande

Artirat Charukitpipat, directrice générale du Bumrungrad, a déclaré qu’en Thaïlande, le secteur de la santé est actuellement confronté à une forte concurrence. En effet, au cours des dernières années, de nombreux hôpitaux ont entamé des rénovations et amélioré la qualité de leurs services médicaux afin d’attirer plus de patients.

« Notre stratégie commerciale repose sur la mise en place d’investissements ainsi que l’amélioreration de nos services », a-t-elle déclaré.

 

Photo prise lors de la conférence de presse du 4 octobre, à l’hôpital Bumrungrad

Le Bumrungrad place la barre toujours plus haut

L’hôpital a annoncé son plan d’action des 5 prochaines années, qui repose sur 3 grands piliers

  • L’excellence clinique : l’objectif est de fournir des soins de santé intégrés et holistiques, allant de la prévention, aux diagnostics, en passant par les soins médicaux, jusqu’à la convalescence.
  • L’excellence du personnel : le Bumrungrad souhaite concentrer ses efforts sur le bien-être de ses employés au travail, avec la mise en place de formations, d’ateliers et d’activités qui permetteront de renforcer la cohésion d’équipe et le développement personnel.
  • L’excellence des services : l’hôpital tend à améliorer ses services en s’appuyeant sur l’innovation et la technologie médicale pour offrir la meilleure expérience possible à ses patients. Récemment, l’hôpital à mis en place une application mobile de télémédecine appelée “Bumrungrad Anywhere” permettant aux patients de communiquer avec leurs médecins sans se déplacer. De plus, le Bumrungrad a fait l’acquisition de plusieurs robots médiaux dotés de l’intelligence artificielle, tels que le Da Vinci ou IBM Watson.

A ce jour, le Bumrungrad dispose de 580 lits permettant d’accueillir des patients thaïlandais et étrangers, avec un taux d’occupation de 65%. Chaque année, environ 1,2 million de patients choisissent le Bumrungrad, dont 60% d’étrangers et 40% de thaïlandais.

« Lorsque le taux d’occupation atteindra plus de 70%, l’hôpital envisagera d’augmenter le nombre de lits pour répondre à la demande des patients », affirme Mme Artirat. La directrice a déclaré que l’hôpital pourrait augmenter son budget au-delà de 4 milliards de bahts afin d’agrandir certains bâtiments. 

La Thaïlande, première destination médicale au monde

Le Royaume est le leader mondial du tourisme médical avec un chiffre estimé à 3,42 millions de patients étrangers en 2017. Touristes, locaux et expatriés profitent à titre égal de la grande qualité des soins médicaux, du coût des soins qui sont souvent moins élevés qu’aux Etats-Unis ou dans des pays européens.