share on:

En Thailande et plus particulièrement à Bangkok, les moyens de transport sont nombreux et peu coûteux. De la moto au songthaew, du skytrain (BTS) au métro souterrain (MRT), vous n’aurez pas de mal à vous déplacer dans la capitale. L’équipe de Vivre en Thaïlande vous donne aujourd’hui 5 conseils pour prendre le taxi à Bangkok.

.

1. Jetez un coup d’oeil au compteur.

Les taxis à Bangkok fonctionnent tous avec un système de compteur (dit « meter ») qui démarre toujours à 35 THB. Si le chauffeur ne l’a pas mis ou a oublié de le mettre, n’hésitez surtout pas à lui rappeler en disant « meter ? », le mieux étant de s’en assurer auprès du chauffeur avant de monter dans le véhicule. Dans le cas où il refuserait de le mettre, vous pouvez choisir de prendre un autre taxi ou alors essayer de négocier le prix si vous ne trouvez pas d’autres solutions.

.

2. Éloignez-vous des zones touristiques.

Vous allez sûrement vouloir faire du shopping, sortir ou faire la fête à Khao San Road par exemple… Et bien, figurez-vous qu’au bout de la rue, les chauffeurs de taxi viendront vers vous et vous demanderont si vous avez besoin d’un taxi. Certains d’entre eux vous feront payer le double du prix normal,  évitez donc de prendre un taxi dans ces zones fréquentées par les touristes.

.

3. Recherchez le lieu avant de vous y rendre.

Si vous logez dans un hôtel ou avez déménagé dans un condo en Thaïlande, rendez vous à la réception et demandez au personnel de vous donner une carte de visite que vous pouvez montrer au chauffeur de taxi. L’adresse qui y figure est écrite en thaï et le chauffeur aura plus de facilité à lire et à comprendre. De même, n’hésitez pas à demander au réceptionniste de vous aider à prononcer l’adresse correctement.

Si vous ne parlez pas thaï et si vous ne savez pas comment indiquer au chauffeur les directions à prendre, il peut s’avérer être difficile pour lui de vous conduire jusqu’à votre destination, surtout si vous habitez dans une zone peu connue à Bangkok. Il est préférable de voyager avec une carte ou d’avoir une personne capable de parler thaï, au bout du fil, afin qu’elle puisse communiquer avec lui.

.

4. Respectez le chauffeur de taxi et son véhicule.

Parfois, vous allez voir des icônes sous forme de stickers collés sur les vitres du véhicule. Certains indiqueront les choses à faire et à ne pas faire. Par exemple, dans certains taxis, vous pourrez chanter ou faire un karaoké, manger et boire ou encore avoir accès au Wifi gratuitement (demandez le mot de passe au chauffeur).

À l’inverse, certains chauffeurs n’autorisent pas les passagers à consommer à l’intérieur de leur véhicule, fumer, voyager avec des animaux de compagnie, montrer des signes d’affection ou emporter du durian avec soi (en raison de son odeur très prononcée).

.

5. Apprenez quelques mots en thaï.

En Thaïlande, les rues secondaires sont appelées « soi ». Comme les locaux ne parlent pas tous anglais, apprenez à compter en thaï pour pouvoir dire le nom et le numéro de la rue. Par exemple, le soi 11 est l’une des rues les plus connues à Bangkok, le chauffeur de taxi comprendra beaucoup mieux si vous le dites en thaï : « soi sip ed ». Cliquez ici pour apprendre quelques notions en thaï. 

Voici les mots les plus utiles lorsque vous prenez le taxi en Thaïlande :

  • Gauche / Droite : Sai / Khoa
  • Tourner à gauche / à droite : Lieow sai / Lieow khoa
  • Conduire une voiture / un taxi : Krab lot / Krab taxi
  • Tout droit : Trong pai
  • Devant : Dan na
  • Derrière : Khang lang
  • Arrêtez-vous ici : Jod tee nee
  • Près de : Klai
  • Rue : Thanon
  • Rue secondaire : Soi
  • Où est situé (lieu, objet…) ? : (…) yoo tee nai ?

Dernière chose, n’oubliez pas d’ajouter les formules de politesse « krap » (homme) ou « kha » (femme) à la fin de chaque phrase, comme le font les Thaïlandais. Le chauffeur de taxi appréciera si vous le dites, sera encore plus aimable et vous traitera avec beaucoup de respect.

.

Et n’oubliez pas que…

  • Les taxis en Thaïlande sont connus pour être colorés (rose, jaune, vert, orange, bleu…), mais en réalité, les couleurs représentent simplement les sociétés pour lesquelles ils travaillent.
  • Les taxis disponibles se repèrent grâce à une signalisation rouge sur le pare-brise.
  • Les pourboires ne se donnent pas ! Cependant, si votre trajet vous a coûté 88 THB, vous pouvez arrondir à 90 THB.
  • Avant de quitter le véhicule, vérifiez bien que rien n’ait été oublié ! (objets personnels, sachets de courses…)

 

Vous avez aimé cet article ? Découvrez dès à présent :

Prendre Le Taxi à Bangkok, Rien De Plus Simple !

Comment Se Déplacer En Thaïlande ? Taxi, Grab Ou Uber ?

Amélie Euasine

Amélie Euasine

Diplômée en école de commerce, Amélie a décidé de parcourir le monde afin de découvrir de nouvelles cultures, d'explorer les paysages les plus époustouflants et de partager avec vous ses expériences ! Cette fois-ci, c'est en Thaïlande que l'aventure de notre jeune globe-trotteuse continue !