share on:

Avec l’arrivée de la Covid, beaucoup de choses ont changé en Thaïlande, et dans bien d’autres pays dans le monde d’ailleurs. Et avec les mesures prises par le gouvernement en vue de limiter la propagation du virus, nombreuses sont les personnes qui souffrent du confinement et des fermetures des frontières. Presque tous les secteurs sont touchés par l’épidémie de la Covid. Et avec les restrictions de voyage, l’économie du Royaume connaît une régression assez inquiétante.

Les craintes générées par la Covid obligent les gens à changer leurs habitudes. Voici quelques-unes des principales choses qui ont un peu changé en Thaïlande depuis le début de l’épidémie.

1- L’industrie du tourisme de la Thaïlande se dégrade

Outre le manque évident de tourisme international, il ne fait aucun doute que les gens vont tout simplement moins voyager. Selon la statistique, nombreuses sont les personnes qui se voient limiter leurs déplacements. Quant aux entreprises, elles ont limité les rencontres physiques et ont préféré opter pour les visioconférences et le télétravail.

Pour les travailleurs qui dépendaient du tourisme, leur situation a connu un changement radical. Les entreprises ont été obligées réinventer leur modèle pour répondre au tourisme intérieur. Elles ont dû trouver d’autres moyens pour diversifier leur plan d’affaires, ou simplement attendre que la situation évolue. Cette suspension pourrait finir par tuer certaines industries aussi bien locales qu’étrangères.

2- L’économie de la Thaïlande est en pleine récession

Comme partout ailleurs, la situation risque malheureusement d’empirer si jamais la situation s’étend au-delà de 2020 et que les restrictions freineront les investissements. Certaines entreprises connaissent aujourd’hui des faillites sans précédent. Des entreprises qui étaient en difficulté auparavant pourraient sans doute pour ne jamais rouvrir.

En Thaïlande, l’économie prend un tournant inquiétante. Sont les plus touchés, le secteur du tourisme, l’exportation ainsi que l’hôtellerie. Et l’absence des touristes internationaux commence à se faire sentir, particulièrement dans les endroits touristiques comme Phuket ou encore Chiang Mai.

Thaïlande

Le chemin de la reprise sera cette fois-ci beaucoup plus long pour la Thaïlande. Et dans la même foulée, la reprise obligera de nombreuses entreprises à réévaluer leurs activités.

3- Le travail à domicile commence à gagner de la place

Tant le marché thaïlandais de l’immobilier commercial que les entreprises qui disposaient auparavant de bureaux centralisés ont connu un grand changement. Poussées par la nécessité de travailler à domicile pendant la période du confinement en avril et mai, de nombreuses entreprises ont découvert par magie qu’elles pouvaient en fait fonctionner parfaitement bien avec leurs employés travaillant à domicile.


Tout cela a eu pour effet de réduire la circulation sur les routes, d’alléger les pics de trafic, d’assouplir les horaires et, bien sûr, les grandes entreprises se demandent pourquoi elles louent tous ces espaces commerciaux coûteux. Le travail en free-lance est un secteur en plein essor actuellement. La main-d’œuvre des entreprises se déplace en ligne plutôt qu’au bureau.

4- Les entreprises de l’industrie légère payent un lourd tribut

La crise générée par la Covid a certainement touché des dizaines de milliers de « travailleurs du sexe » au Pays du Sourire. Bien qu’elle ne soit pas officiellement reconnue en Thaïlande, la prostitution a été par le passé une énorme industrie souterraine locale (et pas si souterraine que ça), créant sa propre micro-économie impliquant des locaux et des touristes internationaux.

En l’absence d’une reconnaissance officielle faite par le gouvernement, les travailleurs du sexe voient leurs salaires disparaître dès que les bars et les frontières se ferment. Ils ne reçoivent ni de droits, ni d’indemnités de chômage.

Bangkok, Thaïlande

Selon la statistique, le nombre de prostituées en Thaïlande dépasse les 100 000. Et ces travailleurs ont dû rentrer chez eux, souvent dans les provinces du Nord et du Nord-Est. Les quartiers chauds de Thaïlande ont été fermés pendant près de trois mois et les bars et les clubs. Et cela a beaucoup impacté l’économie.

5- Les comportements des acheteurs changent

De nombreuses entreprises ont dû fermer pendant le confinement. Certaines ont rouvert. D’autres ont tenté de rouvrir mais ont depuis fermé à nouveau. Certaines se débattent du mieux qu’elles peuvent, en adaptant leurs modèles d’entreprise pour faire face à la situation.


Mais le seul positif c’est que, les gens redécouvrent les valeurs de la société, de la famille et optent pour les divertissements à domicile.Les recessions économiques provoquent des répercussions considérables et durables sur le comportement des consommateurs. Le regain de confiance de la population sera à la traîne par rapport à une éventuelle reprise économique.