share on:

Elle a touché les cheveux d’Eva Longoria, de Leonardo DiCaprio ou encore de Will Smith. Il a fondé et dirigé plusieurs sociétés au cours des dernières années.  Après avoir vécu 50 ans en France, Marie et Alain, ont décidé de poser leurs valises en Thaïlande, pour y ouvrir un salon haut de gamme, MALAIN Beauty, au coeur du luxueux Siam Hotel, à Bangkok.  

Nous avons rencontré et posé nos questions à ce couple de français incroyablement ambitieux, talentueux, accro au challenge et au look très travaillé ! 

Quel est votre parcours et comment êtes-vous arrivés en Thaïlande ?  

MARIE: Originaire de Nice, j’ai commencé la coiffure très jeune, à 14 ans.. Et pourtant, rien ne m’y prédestinait! Petite, je n’avais qu’une seule idée en tête : devenir militaire. N’étant pas la meilleure à l’école, un jour ma mère m’a dit “ma coiffeuse cherche un apprenti, donc tu vas y aller”. C’est comme ça que je me suis retrouvée coiffeuse. 

Voilà 30 ans que j’exerce ce métier, j’ai gravi les échelons petit à petit, en commençant apprenti, puis j’ai passé mon bac pro, mon brevet de maîtrise, et participé aux meilleurs ouvriers de France.  

Et puis en 2017, j’ai rencontré Alain. Ca été le coup de foudre au premier regard. Lui, comme moi, avions besoin de changement, d’un nouveau challenge dans notre vie. Je n’avais plus de levier pour évoluer dans mon poste, donc nous avons décidé de tout quitter pour nous lancer dans une nouvelle aventure, en Thaïlande.

 

ALAIN : Egalement originaire du sud de la France, de Marseille plus précisément, j’ai eu la chance de travailler dans différents domaines au cours des 30 dernières années. J’ai commencé dans la photographie, puis j’ai fondé plusieurs sociétés de sécurité, transport et autres, jusqu’au jour où, en 2017, j’en ai eu assez. J’ai ressenti un profond besoin de nouveau challenge. 

La même année, peu de temps avant de partir en Thailande, j’ai rencontré Marie. Elle m’a dit “je te suis”. Sur un coup de tête, nous sommes partis pour un voyage en deux roues, du nord au sud, qui devait durer 2 mois. Tombés sous le charme du pays, nous sommes finalement restés 4 mois.

 

♦ Vous venez tous les deux de vous lancer dans une nouvelle aventure avec la création de MALAIN Agency, à Bangkok. Parlez-nous de ce projet. 

MARIE : MALAIN Agency est une agence qui comprend plusieurs branches : MALAIN Beauty (coiffure et maquillage) où il y a le salon de coiffure et ‘WE COME TO YOU’ (où l’on se déplace dans les hotels) MALAIN Photo (où nous mettons en avant des photographes et vidéastes) et MALAIN Training (formation à la coiffure et au maquillage PROCHAINEMET).

Nous sommes ouverts 7 jours sur 7, dans le luxueux SIAM Hôtel de BANGKOK, l’un des plus beaux et plus prestigieux hôtels de la capitale Thaïlandaise. Situé dans le quartier de DUSIT, au bord de la rivière Chao Phraya, l’établissement est une véritable bulle de tranquillité au charme atypique.

Siam Hôtel

ALAIN : Ce projet est né dans le sud de la France, à Marseille, en 2017 lorsque nous nous sommes rencontrés. Ce que faisait Marie en France, nous voulions le développer en Thaïlande, c’est-à-dire offrir un service de coiffure, de maquillage haut de gamme directement dans les chambres des hôtels de luxe et former les Thaïlandais.

À notre arrivée à Bangkok, nous nous sommes renseignés pour savoir si ce type de service existait déjà dans les hôtels de luxe. Nous avons été surpris de voir que rien de tel n’existait et que nous allions être les précurseurs avec la création de MALAIN Agency en Thaïlande. 

Pour le moment, l’équipe est composée de 6 personnes toutes thaïlandaises (formées et validées par Marie), mais devrait s’agrandir d’ici quelques semaines avec l’arrivée d’une formatrice maquilleuse française et d’un formateur coloriste australien. 

 

Pourquoi avez-vous décidé de développer votre agence à Bangkok ? Qu’aimez-vous le plus ici ? 

MARIE : Au début, mon choix s’était porté sur Washington aux Etats-Unis, après avoir reçu une proposition pour travailler pour la société de production Paramount Picture. La Thaïlande ne m’attirait pas du tout, j’avais énormément d’a prioris. C’est alors qu’Alain m’a poussé à l’accompagner passer quelques semaines de vacances en Thaïlande.

J’ai constaté que beaucoup de personnes, tout comme moi, avaient des préjugés sur ce pays. Pourtant, lorsque j’ai atterri dans la capitale thaïlandaise, j’en suis immédiatement tombée amoureuse. Bangkok possède mille facettes différentes et contrastées. Le nouveau et l’ancien, le chaos et la sérénité, les gratte-ciel et les petites maisons traditionnelles, les grandes avenues et les ruelles piétonnes.. C’est une ville qui m’a séduite. À toutes les personnes qui hésitent encore à vivre en Thaïlande, il faut partir pour comprendre ce pays et découvrir toute la beauté qui s’y cache.

 

ALAIN : J’avais déjà eu de la chance de faire quelques voyages en Thaïlande, et comme pour beaucoup, je suis tombé sous le charme de ce pays. Depuis que nous sommes installés ici, nous adorons partir visiter d’autres provinces à moto, nous égarer dans les ruelles de Bangkok, l’appareil photo à la main et capturer des instants de vie, des émotions. Bangkok est une ville incroyable, dans laquelle on se sent bien plus en sécurité qu’en France.

 Salon de coiffure MALAIN Beauty, au Siam Hotel

Quelles-sont les plus grandes difficultés auxquelles vous avez été confrontées avec la création de votre société en Thaïlande ?  

MARIE : En France, nous avions un nom dans le monde de la coiffure. En arrivant en Thaïlande, nous avons dû repartir à zéro et nous faire connaître. Pendant 8 mois, nous avons passé notre temps à démarcher tous les hôtels, à nous créer un réseau et à faire nos preuves. Il faut entre 1 an et 1 an et demi pour bien démarrer une entreprise en Thaïlande.

ALAIN : La deuxième grande difficulté à laquelle nous avons été confronté est le recrutement. En Thaïlande, la formation pour devenir coiffeur est relativement chère et ne prend que 3 mois, contre 3 ans minimums en France. Cela a été un choc pour nous. Il est impossible de devenir coiffeur en si peu de temps.

C’est pourquoi nous devons reprendre toutes les bases de nos employés, les reformer et leur apprendre à travailler sur, entre autres, un cheveu européen. La façon de travailler et de manager les thaïlandais est aussi bien différente. C’est une réelle difficulté, surtout lorsque l’on a supervisé des français pendant 30 ans.


♦ Avez-vous des conseils à donner aux français qui souhaitent entreprendre en Thaïlande ?
 

 ALAIN : Bien se renseigner sur l’entreprise que vous souhaitez créer, vous armer de patience pour les démarches et surtout faire appel à un cabinet d’avocats.  

 

Marie, vous êtes arrivée à un niveau rare dans le domaine de la coiffure. Comment l’expliquez-vous ? 

MARIE : Il faut beaucoup de passion, de détermination et un peu de talent. Mais surtout, un jour j’ai rencontré Pascal Coste, célèbre coiffeur, qui m’a mis le pied à l’étrier, il a fait sortir le génie en moi, et m’a mise sur le bon chemin et d’incroyables opportunités se sont présentées. Il m’a aidé à faire des concours qui m’ont permis d’être remarquée et de gravir les échelons. J’ai été plusieurs fois nommée au concours de Schwarzkopf et médaille d’argent aux Trend Vision WELLA, jusqu’au jour où Pascal m’a confié la direction artistique de son groupe.

 

 

♦ Quelles grandes stars avez-vous coiffé lors de votre carrière ? Dans quel contexte ?  

MARIE : J’ai fait plusieurs événements, comme le Festival de Cannes, la Fashion Week, le bal de la Croix-Rouge à Monaco, le défilé de Victoria Secret etc…, pendant lesquels j’ai eu la chance de coiffer des célébrités comme Brad Pitt, Leonardo Di Caprio, Pamela Anderson, Eva Longoria, Will Smith et de nombreuses stars françaises.

Je retourne régulièrement en France pour coiffer lors de grands événements organisés par L’OREAL. J’ai toujours le trac lorsque je coiffe, mais c’est ce trac qui me permet de donner le meilleur de moi-même et d’exceller dans ce que je fais.

 

 

♦ Quel-est le profil de vos client(e)s ? Thaïlandais ? Expatriés ? Célébrités de passage ?  

MARIE : De manière générale, nos clients sont des thaïlandais de la Hi-So ou des clients qui séjournent au Siam Hotel (hôtel ouvert à tout publics). Nous avons également travaillé avec The Face en Thaïlande ainsi qu’avec la production Kantana. Il y a deux ans, j’ai eu la chance de m’occuper de la star Thaïlandaise Araya Alberta Hargate, surnommée Chompoo, lors du festival de Cannes et May Davika Hoorne pour la fashion week de Paris.

Sur les réseaux sociaux, nous recevons régulièrement des demandes de photos avant/après du travail réalisé sur nos clients, cependant il nous est impossible de le faire par respect et pour le bien-être de clients. 

L’actrice Chompoo et Marie

♦ Vos 3 plus grandes réussites ? 

MARIE : Ma plus grande réussite est d’avoir tout lâché à 50 ans, d’avoir eu le courage de tout recommencer à zéro. La seconde est la création de MALAIN Agency et la dernière est mon mariage avec Alain.  

 

♦ Des projets pour plus tard ? Comment vous voyez-vous dans 10 ans ? 

ALAIN : Nous avons des projets plein la tête pour les années à venir. Mais notre prochain bébé qui nous tiens a cœur est d’ouvrir un centre de formation spécialisé dans la coiffure et le maquillage. 

L’idée est de former les jeunes Thaïlandais pendant minimum 1 an, avec la mise en place d’un système de bourse et d’un diplôme reconnu. Ils pourront apprendre toutes les techniques de coiffure sur tous types de cheveux, il y auras aussi des sessions de maquillage et d’épilation. Marie et moi avons besoin de relever de nouveaux défis, et dans 10 ans il y en aura d’autres croyez moi ! 

Nous profitons de l’interview pour lancer un appel nous sommes à la recherche de sponsors qui aideraient a réaliser ce gros projet. Pour donner la chance aux jeunex thaïlandais de devenir un jour, un coiffeur reconnu à l’international. 

 

MARIE : Aider les thaïlandais est essentiel pour nous. C’est en voyageant que nous nous sommes rendu compte à quel point nous avons eu de la chance d’être nés en France. Ce centre de formation va nous permettre d’aider ces jeunes thaïlandais en leur donnant accès à une formation complète, animée par d’excellents professeurs étrangers.

 

 MALAIN Beauty (The SIAM hotel)

3/2 Thanon Khao, Vachirapayabal, Dusit,

Bangkok 10300, Thailand

http://beauty.malainagency.com/ 

malainagency@gmail.com