share on:

A l’heure où l’Hexagone est en crise, où le chômage est aussi épidémique que la dengue en Thaïlande, où les opportunités se font de plus en plus rares, on oppose le Royaume de Siam… un pays dynamique et en pleine croissance où tout serait possible : le “Thaï Dream”. Mais qu’en est-il réellement ? Quels-sont les secteurs d’activité qui recrutent les français ?

Qui sont ces français expatriés ?

Au cours des 10 dernières années, le nombre de français âgées de 20 à 30 ans ayant déménagé en Thaïlande a considérablement augmenté.

Le stéréotype de la Thaïlande qui accueille des retraités à la recherche d’exotisme s’étompe peu à peu.

En seulement 10 ans, le pays s’est métamorphosé, attirant de plus en plus de jeunes actifs ambitieux qui font le choix de tout quitter pour accomplir leurs rêves, à l’autre bout du monde, en Thaïlande.  

Le Royaume attire une multitude de profils différents :  enseignants, experts du marketing en ligne, gérants de restaurants ou d’hôtels, professionnels de l’immobilier, employés d’ONG, nomades digitaux…

 

Trouver du travail en Thaïlande, aussi simple que ça ?

Quand on veut, on peut. Mais ce n’est pour autant que la recherche d’un emploi en Thaïlande est simple, bien au contraire. La solution miracle n’existe pas !

Bien souvent, c’est la désillution. La Thaïlande, ce pays où la vie semble si facile, n’est pourtant pas aussi ouverte qu’il n’y paraît. L’emploi des étrangers est soumis à une législtation contraignante, aussi bien pour les demandeurs que pour les entreprises.

Si vous souhaitez travailler pour une grande multinationale, il vous faudra parler anglais et vous munir d’un excellent CV.

Si vous souhaiter créer votre entreprise, vous devrez effectuer des recherches approfondies afin d’évaluer l’éligibilité des marchés et vous engager dans les démarches nécessaires pour vous assurer de réussir.

 

8 secteurs d’activités qui recrutent

1. L’éducation

Les opportunités dans le secteur éducatif sont nombreuses et il est très fréquent de rencontrer des étrangers qui enseignent l’anglais ou d’autres matières dans les écoles internationales en Thaïlande.

Vous ne ferez pas fortune, mais vous commencerez par vous faire assez d’argent pour vous établir en Thaïlande, payer toutes vos factures, vos dépenses mensuelles et vivre confortablement.

Si vous enseignez dans le publique, vous pouvez espérer toucher un salaire d’environ 30 à 35,000 bahts par mois, tandis que dans le secteur privé, les postes d’enseignants sont rémunérés entre 45 et plus de 100,000 bahts par mois.

Pour enseigner, vous aurez obligatoirement besoin du baccalauréat et idéalement un bac +3 (dans n’importe quel domaine) si vous souhaitez décrocher les emplois les mieux rémunérés en Thaïlande. Vous aurez également besoin d’un certificat qui atteste de votre bon niveau d’anglais (TOEIC ou IELTS) ainsi que de la certification TEFL (pas obligatoire mais recommandé). Et il est préférable d’obtenir votre TEFL en Thaïlande auprès d’une école accréditée par le ministère de l’Éducation thaïlandais, telle que la Text-and-Talk Academy.

Ajarn.com est une autre bonne ressource pour ceux qui recherchent un emploi dans l’enseignement. Le site s’adresse aux enseignants en Thaïlande.
Ajarn propose des offres d’emploi, des forums, des nouvelles, un blog et d’autres sources utiles pour les enseignants basés en Thaïlande.

Ajarn vous permet également de filtrer les recherches en fonction de votre type d’employeur préféré, de votre domaine d’activité et de votre taux de rémunération.

Par ailleurs, n’hésitez pas à contacter les écoles de langues et laissez y votre CV, le roulement du personnel est assez régulier, et ces écoles offrent un bon environnement de travail.

ff

2. Les hautes technologies

Les développeurs, programmeurs, spécialistes en marketing online ou encore graphistes étrangers sont particulièrement recherchés en Thaïlande.

Pour trouver des offres d’emploi, consultez AngelList. Ils postent des offres pour des milliers de startups et d’entreprises renommées en Asie.

Si vous gérez votre propre entreprise hors de la Thaïlande, consultez le service de relocalisation d’Iglu .Ils vous aideront à vous installer légalement en Thaïlande et à obtenir un visa et un permis de travail. Vous pourrez ensuite gérer votre entreprise via Iglu tout en vivant en Thaïlande.

 

ss

3. L’hôtellerie

La Thaïlande est l’une des destinations les plus touristiques au monde et sans surprise l’offre hôtelière est conséquente. Attendez-vous donc à de nombreuses offres dans ce domaine d’activité.

Vous pouvez consulter le site Internet Thai Hotel Job.com qui propose une liste exhaustive d’emplois dans ce secteur : hôtels, centres de villégiature, compagnies de croisières, compagnies aériennes, restaurants, des agences de voyage et des spas.
Les grandes chaînes hôtelières réservent souvent les postes à responsabilité aux ressortissants étrangers.

ss

4. L’immobilier

En raison de l’essor du marché immobilier en Thaïlande, le nombre de débouchés dans ce secteur d’activité est en forte augmentation.

Des sociétés telles que CBRE et Absolute emploient un certain nombre d’étrangers pour gérer, louer et vendre des biens. Les emplois vont de la simple prospection, au développement commercial et gestion des opérations.

ss
5. Instructeur de plongée

Si vous detenez le PADI, vous pourriez envisager de devenir instructeur de plongée dans l’un des nombreux sites de plongée, tels que Koh Tao, Koh Phi-Phi ou Krabi. A savoir que les instructeurs gagnent environ 30 à 40,000 baht par mois.

 

6. Multinationales

Un grand nombre de multinationales sont implantées en Thaïlande. Si vous avez une solide expérience en management, préparez votre CV et envoyez aux entreprises concernées.

N’hésitez pas à consulter les offres d’emploi publiées sur LinkedIn et contactez le service des ressources humaines pour connaître les éventuelles opportunités.

Si vous travaillez pour une grande multinationale en France, vous aurez peut-être la possibilité de négocier un transfert et de vous expatrier dans une succursale en Thaïlande.

ff

6. Les ambassades ou l’ONU

De temps en temps, des offres d’emploi sont proposées par l’ambassade France, certaines ONG et les Nations Unies. Les qualifications demandées sont sont souvent très spécifiques et le processus de candidature peut être compliqué.

L’inconvénient de ces offres d’emploi réside dans le fait qu’elles soient généralement attribuées à des candidats internes, même si, en vertu de la loi, elles doivent être publiées en externe.

 

7. Gérer un bar ou un restaurant

Il n’est pas rare de voir des étrangers gérer un bar ou un restaurant en Thaïlande, en particulier sur des îles comme Samui et Phuket et au centre-ville de Bangkok.

Si vous avez une bonne expérience dans le dopmaine, il est intéressant de vous renseigner sur le sujet et de considérer cette option.

 

8. Créer son entreprise en Thaïlande

La Thaïlande est en plein essor, ce qui laisse beaucoup de place à l’entreprenariat.

Que vous soyez dans l’exportation de biens, photographe, ou consultant en marketing, si vous avez les compétences et le dynamisme nécessaires dans un secteur particulier, rien ne vous empêche de créer vous lancer dans l’entreprenariat.

Créer une entreprise en Thaïlande vous coûtera bien moins cher qu’en France, le coût de la vie étant moins important, il vous sera plus facile et moins cher de débuter votre activité ici.

Lire aussi « Entreprendre en Thaïlande : fiscalité des entreprises« 

 

Où consulter des offres d’emploi ?

Les sites ci-dessous devraient vous aider à trouver du travail en Thaïlande. Ce sont les sites les plus populaires pour la recherche d’emploi. Mais il existe d’autres sites que vous pouvez explorer si vous recherchez plus de choix.

 

Un dernier mot sur le travail en Thaïlande

Travailler au pays du sourire lorsque l’on est Français n’est pas chose aisée. Il est essentiel dans un premier temps de contacter la FTCC (Chambre de Commerce Franco-Thaïe) qui a mis en place une assistance permettant de guider les demandeurs d’emploi.

Dans un second temps, privilégiez le networking : groupe Facebook, évenements, amis, réseaux de professionnels, il est important de se créer un réseau et de bien connaître les entreprises qui recrutent.

La Thaïlande a besoin du savoir-faire et des compétences des pays développés comme la France, mais les places sont chères et ne sont qu’à la portée des profils les plus brillants et les plus ambitieux.