share on:

Le bouddhisme thaïlandais intrigue forcément le visiteur, et il sera ravi de découvrir les nombreux temples présents dans le pays. Difficile de faire un choix quand on sait que le Royaume de Siam compte des dizaines de milliers de temples.

C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui de découvrir 5 temples incontournables, une sélection proposée par le site www.temple-thai.com !

 

1. Wat Pho : le temple du bouddha couché

À Bangkok, si vous ne deviez visiter qu’un seul temple, cela doit être le Wat Pho, le temple du bouddha couché. 

Le Wat Pho est l’un des temples historiques les plus magnifiques du royaume, avec ses centaines de bouddhas, la plupart anciens de plusieurs siècles, ses peintures ornant les murs, ses détails minutieux au niveau de la décoration, le clou de la visite étant le bouddha allongé de 46 mètres de long. En un mot : Spectaculaire !

Depuis 2019, le ticket d’entrée de ce temple sous patronage royal est fixé à 200 bahts.

 

2. Wat Phrathat Doi Suthep

Si vous désirez découvrir la spiritualité inhérente au mode de vie des habitants de Chiang Mai, alors le Wat Phrathtat Doi Suthep est assurément le monastère à ne pas rater.

Surplombant la ville, son enceinte accueille un splendide stupa doré, c’est-à-dire une structure reliquaire. Restauré au XIXe siècle, le stupa originel du XIVe siècle abrite des reliques du Bouddha.

Après avoir gravi l’escalier d’accès et ses 300 marches, il vous sera demandé de payer la somme de 30 bahts afin de visiter le complexe. 

En prime lors de votre passage, prenez le temps d’apprécier la jungle environnante et la vue sur Chiang Mai, à découvrir idéalement au petit matin ou au soleil couchant pour une expérience inoubliable.

 

3. Bouddha géant de Phuket

Entre deux baignades et quelques cocktails, rendez-vous au Big Buddha de Phuket

Situé au-dessus de la baie de Kata, on s’y rend toutefois par le côté est de l’île, depuis Chalong, grâce à une route tracée au milieu de la nature dans les derniers kilomètres.

Placé au sommet de la colline, le bouddha géant atteint 45 mètres de haut. Il fut achevé en 2014 et doit sa couleur blanche à des carreaux de marbre blanc apposés sur son corps. 

Impressionnant par son gabarit, le bouddha géant regarde droit devant lui dans la direction est, soit vers le soleil levant. 

 

4. Temple bleu de Chiang Rai

Il y a deux ans, le temple bleu de Chiang Mai (Wat Rong Sua Ten) était encore méconnu mais il est en train de lentement supplanter la notoriété de son célèbre voisin, le temple blanc

Surprenant par ses couleurs chatoyantes, la structure est accompagnée par des personnages étranges et terrifiants, puis prolongée par un stupa, logiquement de couleur bleu. 

La visite du temple bleu est gratuite mais étant donné sa popularité grandissante, il est possible que cette particularité évolue rapidement.

 

5. Wat Chai Watthanaram

Vous êtes plutôt amateur de ruines ? 

La meilleure option est alors la ville d’Ayutthaya, à une heure au nord de Bangkok. L’ancienne capitale siamoise compte en effet des dizaines de temples en ruines cohabitant avec les habitations. 

Parmi les plus fameux à découvrir, notre conseil va pour le Wat Chai Watthanaram, l’un des mieux conservés de tous et à l’architecture grandiloquente et hautement symbolique.

Une saga de la télé thaïlandaise ayant été tournée sur place, ce temple est apprécié par les locaux qui le visitent souvent en tenue d’époque pour s’y prendre en photo.

Faisant parti du Parc historique d’Ayutthaya sous l’égide de l’UNESCO, l’accès au site vous en coutera 50 bahts.

 

Cet article vous a été proposé par le site www.temple-thai.com, un guide en ligne sur les plus beaux temples du royaume.