share on:

Si proche et pourtant si méconnu, le Laos est une destination qui mérite que l’on s’y intéresse. Aux antipodes du tourisme de masse, ce pays voisin de la Thaïlande est un véritable paradis pour voyageurs curieux et avides d’authenticité.

Du circuit culturel en immersion dans la culture bouddhique laotienne au trek ethnique à la rencontre de communautés isolées au coeur d’une nature intacte, suivez les conseils de Charly. Ce passionné arpente le Laos depuis 20 ans et a créé une agence de voyage à Luang Prabang, fondée sur les principes du tourisme équitable.

dd

Charly, comment avez-vous connu le Laos et pourquoi avoir choisi de vous y installer ?

Déjà en France, la maison familiale était décorée à la Lao suite aux multiples voyages que mes parents ont pu faire dès la fin des années 80. Ils ont fondé des agences de voyage en Thaïlande et au Laos et y ont construit des hôtels.

C’est en 2000 que j’ai décidé de découvrir le Laos autrement que par leurs albums photos. J’ai donc pris un aller simple avec deux amis d’enfance, afin d’aider ma famille à construire les deux premiers hôtels. J’ai aussi démarré mon activité de pisteur en repérant de nouveaux circuits à proposer aux voyageurs.

Toutes ces années m’ont permis d’explorer le pays dans ses moindres recoins : sur le Mékong, à travers la jungle, les rizières, les montagnes et les rivières sauvages, et d’y rencontrer les tribus les plus reculées.
dd
dd

Charlie et les enfants Hmong

ddCharl

Quelles sont, à vos yeux, les atouts du Laos comparé aux pays voisins ?

Encore méconnu des touristes, c’est un des pays les plus authentiques d’Asie du sud-est. Le Laos a su préserver sa culture bouddhique ainsi que celles des nombreuses ethnies vivant sur son territoire. On y fait de vraies rencontres, avec des gens simples et souriants.

De plus, le Laos offre d’immenses territoires encore sauvages avec des paysages magnifiques, variés et intacts. Le Mékong et les rivières sont autant de merveilles de la nature. Ce pays dégage une ambiance aux antipodes du quotidien stressant de certaines villes françaises ou des grandes mégapoles asiatiques. Les Laotiens prennent la vie comme elle vient et ne s’angoissent pas pour des choses qui n’arriveront peut-être jamais. Vous verrez, on s’acclimate très vite à ce rythme tranquille !

Bonzes dans une pagode à Luang Prabang

 

Peut-on se rendre facilement au Laos depuis la Thaïlande ?

Les formalités d’entrée au Laos sont très simples et le visa se fait sur place directement à la douane.

Il est ainsi très facile de se rendre au Laos et il existe plusieurs manières :

  • en bateau, ce qui permet profiter de 2 sublimes jours de croisière sur le Mékong, idéal pour se mettre au rythme du pays. Le poste frontière se situe à Chiang Khong, au nord de la Thaïlande dans la région de Chiang Rai. A Houay Xai, côté laotien, il est possible d’embarquer sur un bateau et de se laisser porter au fil du Mékong jusqu’à Luang Prabang.
  • en avion, il y a des vols directs pour Luang Prabang et Vientiane au nord, Paksé au sud.
  • par la route, il y a plusieurs postes frontières entre les deux pays accolés, du nord au sud.

Croisière sur le Mekong au Laos

Quels sont vos sites préférés au Laos ?

Luang Prabang, sans hésitation. Cette ville est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco pour la richesse de ses temples (les plus beaux du pays) et son quartier historique colonial. Sa localisation est idéale,  entre Mékong et montagnes. Dans ses environs se trouvent plusieurs cascades aux eaux turquoises,… ça fait rêver non ?

Le camp d’éléphants de Sayabouri où les animaux sont soignés et bien traités. Les permanents travaillent dur pour protéger ces pachydermes et proposent des séjours pédagogiques permettant d’en apprendre plus sur les éléphants.

La région des 4000 îles est aussi un incontournable à l’extrême sud du pays. Rien que le nom fait rêver… Le Mékong s’y divise en de nombreux bras créant ainsi une multitude d’îles et d’îlots de toutes tailles et de gigantesques cascades. Dans le sud, on peut aussi visiter le temple de la montagne « Vat Phou ». C’est le site archéologique le plus important du Laos. Enregistré au patrimoine mondial de l’Unesco, il est le berceau de la civilisation khmère.

 

Balade en pirogue entre les 4 000 îles

 

Pour partir hors des sentiers battus, nous adorons la région de Nongkhiaw. Pistes dans la jungle, balade en pirogue, petits villages ethniques, paysages de rizières et montagnes karstiques, tous les ingrédients sont réunis pour des randonnées inoubliables, des petites balades et des rencontres locales.

Mais notre préférence va pour l’extrême Nord du pays, il faut dire qu’il est loin des itinéraires standards. Succession infinie de chaînes de montagnes aux panoramas absolument incroyables, son isolement a permis aux ethnies de conserver leurs traditions et coutumes ancestrales.

Ethnie Akha au Nord du Laos

Luang Prabang, UNESCO

Le Laos est-il une destination plutôt culture ou aventure ?

Les deux. Il faut savoir qu’au Laos, les temples sont partout. C’est surtout le cas à Luang Prabang, haut lieu du bouddhisme en Asie du sud-est avec pas moins de 40 pagodes. Les rites bouddhiques rythment le quotidien des Laotiens et vous verrez régulièrement des bonzes en tenue safran.

 

Randonnée dans les rizières au Laos

 

Dans les régions isolées vivent les ethnies, chacune ayant ses propres modes de vie, cultures et croyances animistes. Le Laos s’est ouvert tardivement au tourisme dans les années 1990. Et de ce fait, la croissance économique s’est limitée aux villes. Dès que l’on sort des lieux touristiques c’est le début de l’aventure.

Les tribus ont conservé leurs modes de vie ancestraux, leurs costumes traditionnels et vivent de pêche, d’élevage, de chasse et de cueillette. La nature préservée est parfaite pour le trekking et les balades en pirogue. Les villages sont authentiques, c’est un véritable voyage à travers le temps.

 

Temple à Luang Prabang 

 

Quels types d’hébergement trouve-t-on au Laos ?

On trouve de nombreux hôtels de charme et des petites guesthouses dans les grandes villes du Laos telles que Luang Prabang, Vang Vieng, Vientiane et Paksé. Les hôtels de charme apportent un certain service client qu’on ne retrouve pas nécessairement en guesthouse, comme une piscine, un spa ou un restaurant d’hôtel.

Dès que l’on s’éloigne des sites touristiques, il devient très difficile de trouver des hébergements de bonne qualité. Ainsi, si vous voulez visiter le Laos hors des sentiers battus, il faut s’attendre à des guesthouses de campagne (pas toujours très propres, ni confortables) ou des nuits chez l’habitant.

 

Hôtel de charme Villa Maydou
ss
Nuit chez l’habitant dans un village laotien 

Rendez-vous sur la page de l’agence de Charly pour découvrir son offre de circuits Découverte, Incontournables, Aventure et Trek ethnique au Laos.

Evaneos est une plateforme vous donnant la possibilité d’entrer en relation avec des agences de voyages locales partout dans le monde. Ainsi connectés, les voyageurs peuvent construire leur projet de voyage au plus près de leurs attentes grâce aux conseils d’un spécialiste de la destination.

 

Article sponsorisé par Evaneos